Electroniques.biz

En raison d'une erreur technique, la newsletter hebdomadaire d'ElectroniqueS que nous avons envoyée précédemment n'était pas datée correctement et ne comprenait pas le bon édito. Voici donc la newsletter correctement mise à jour. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.

La semaine dernière a été marquée par un accord définitif concernant le rachat de Xilinx. Le fournisseur de processeurs et de moteurs graphiques va mettre la main sur le spécialiste des circuits logiques programmables au cours d'une transaction par échange d'actions valorisée à 35 milliards de dollars. Lles actionnaires d'AMD détiendront 74% de la société créée contre 26% pour ceux de Xilinx.

A noter également que Teledyne tente à nouveau d'acquérir le français Photonis. Le prix d’acquisition évoqué est de 450 à 460 M$, soit environ 15% de moins que les 550 M$ proposés début 2020. Une réduction accordée suite aux conditions imposées les pouvoirs publics français.

Parmi les informations importantes à retenir, notons également que Kioxia (ex-Toshiba Memory) va initier au printemps la construction d'une Fab7 à proximité de son site actuelle de Yokkaichi, dans la préfecture nippone de Mie. Ce site sera dédié à la production de mémoires flash Nand 3D BiCS.

Il faut aussi rappeler, dans l'actualité de la semaine passée, que la SNCF a sélectionné Thales, Alstom et Hitachi Rail pour développer les postes d'aiguillage du futur, que le gouvernement débloque 40 M€ pour les investissements de transformation vers l’industrie du futur et que  ST et Sanken ont annoncé un partenariat stratégique afin de développer des modules de puissance 

Publié dans Editos

Située à proximité de son site japonais de Yokkaichi, la future Fab7 de l'ex-Toshiba Memory sera dédiée à la production de mémoires flash Nand 3D. 

Publié dans Vie des entreprises

Kioxia préfère reporter son introduction en bourse compte tenu de la volatilité continue du marché et des préoccupations persistantes concernant une deuxième vague de pandémie du Covid-19.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par l'annonce de la suppression de 1233 emplois en France par Nokia, parmi les activités d'Alcatel-Lucent, soit un tiers des effectifs de cette filiale dans l'Hexagone. Le groupe prévoit de supprimer 402 postes à Lannion (Côtes-d'Armor) sur 800 salariés, et 831 postes sur le site de Nozay (Essonne) qui emploie 2 900 salariés. Ce sera le quatrième plan de licenciements collectifs depuis que Nokia a racheté Alcatel-Lucent début 2016.

Mauvaise nouvelle également pour l'industrie automobile européenne qui s'attend à ce que les ventes de voitures dans l'Union européenne chutent de plus de 3 millions d'unités, passant de 12,8 millions de voitures vendues en 2019 à quelque 9,6 millions cette année, soit une chute des ventes d'environ 25% par rapport à l'an passé, selon l'Acea, l'Association des constructeurs européens d'automobiles. En France, un fonds de soutien aux investissements dans ce secteur, doté de 200 millions d’euros en 2020, a été créé. Un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) ouvert à toutes les entreprises de la filière et opéré par Bpifrance vient également d’être publié. Cet AMI est destiné aux entreprises de la filière qui souhaitent investir dans leurs outils de production.

Dans le domaine des semi-conduteurs, le japonais Toshiba va progressivement céder sa participation de son ancienne activité de mémoires flash Nand, Kioxia, et de redistribuer la majorité du produit net de cette vente à ses actionnaires, selon des informations du Nikkei Asian Review. Il possède 40,2% de Kioxia et avait déjà vendu la majorité du capital de cette entité en 2018 à un consortium mené par Bain Capital pour 18 milliards d'euros.

Selon Omdia, les 10 premiers fabricants de semi-conducteurs ont collectivement généré des revenus de 63,6 milliards de dollars au premier trimestre, contre 62,2 milliards de dollars au quatrième trimestre 2019, en hausse de 2,1%, tandis que le marché des semi-conducteurs dans son ensemble a enregistré une baisse séquentielle de 2% au cours de cette même période. A noter que, dans le classement publié par Omdia, il ne figure plus aucune société européenne, HiSilicon, l'activité de semi-conducteurs de Huawei, passant de la 16è à la 8è place et Kioxia de 1a 11è à la 10è position.

Publié dans Editos

La vente des actions que Toshiba possède encore dans Kioxia sera fixée après son introduction en bourse de octobre. Kioxia est le deuxième plus grand fabricant mondial de mémoires flash Nand, derrière le sud-coréen Samsung Electronics.

Publié dans Vie des entreprises

L'ex-activité Mémoires de Toshiba s'apprête à échantillonner des mémoires flash Nand à 112 couches, avec à la clé des gains en densité mais aussi en lecture et en écriture. 

Publié dans Semi-conducteurs

L'ex-filiale mémoires de Toshiba lance une mémoire flash UFS 2.1 de 512 Go visant les applications d'infodivertissement automobile et de conduite assistée.

Publié dans Semi-conducteurs
mardi, 20 août 2019 08:00

Toshiba Memory devient Kioxia

L'ancienne filiale mémoires de Toshiba change de nom et prépare son introduction en bourse.

Publié dans Vie des entreprises

Test et mesure
Banc de mesure de prototypes d    Le banc de mesure d’antenne Ellipitka modèle MES01_0000_1800 permet la caractérisation rapide [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter