Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par les négociations en cours pour la reprise de IDT par Renesas, une opération évaluée dans la presse à plus de 6 milliards de dollars. "S'il est vrai que Renesas étudie l'acquisition en question, aucune décision définitive n'a été prise", a indiqué le groupe nippon dans un bref communiqué, en réaction à des informations du quotidien économique Nikkei. De son côté, NXP Semiconductors vient de racheter l'américain OmniPHY, un jeune fournisseur de solutions Ethernet pour l'automobile. Enfin, toujours au chapitre des rachats, TE Connectivity a finalisé l'acquisition des activités de blocs de jonction Entrelec d'ABB.

A noter également la signature d’un protocole d’accord entre Semi Europe et Aeneas visant à former un partenariat stratégique pour soutenir la croissance de l’industrie électronique européenne. Dans le cadre de cet accord, Semi Europe et Aeneas collaboreront pour renforcer l’industrie grâce à un plaidoyer et à des communications conjointes, à la sensibilisation et à l’échange des meilleures pratiques.

Le marché mondial des semi-conducteurs est toujours au beau fixe, témoignant d'une forte demande avec des ventes de 39,5 milliards de dollars en juillet 2018, contre 33,6 milliards en juillet 2017, soit une progression de 17,4% par rapport à la même période de l'année dernière, a annoncé la SIA (l'assaociation américaine de l'industrie des semi-conducteurs) qui relaie les données du WSTS (World Semiconductor Trade Statistics).

Nous reviendrons enfin dans cette newsletter sur une étude prospective sur le marché de l'IoT avec un nombre de dispositifs IoT actifs de 7 milliards cette année, puis 10 milliards d’ici 2020 et 22 milliards d’ici à 2025, selon le cabinet d'études IoT Analytics.

Publié dans Editos

Le fabricant pousse jusqu'à 600 MHz le coeur Cortex-M7 orchestrant ses nouveaux processeurs embarqués économiques dépourvus de mémoire flash.

Publié dans Semi-conducteurs

Le fabricant néerlandais acquiert l'américain OmniPHY, fournisseur de blocs d'IP Ethernet adaptés à l'automobile.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la publication de notre première synthèse des événements de l'été qui a été riche en actualité. Deux autres synthèses de ce qu'il s'est passé cet été en électronique suivront dans nos newsletters quotidiennes de ce lundi et de ce mardi afin d'avoir un tour d'horizon complet de ce qu'il faut retenir de l'information après cette trêve estivale. Nous retiendrons particulièrement l'abandon de l'OPA de Qualcomm sur NXP, en raison des difficultés posées par la Chine en terme d'autorisation de cette transaction sur fond de reprise de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

En termes conjoncturels, le marché reste très bien orienté en semi-conducteurs avec un nouveau record des ventes mondiales. Elles ont atteint un nouveau sommet au deuxième trimestre 2018 à 120,8 milliards de dollars. Cette hausse séquentielle de 4,4% concerne la plupart des catégories de composants, à commencer par les circuits numériques (+6,5%) et les mémoires (+6,4%), ces dernières pesant 42 milliards de dollars de revenus trimestriels. A noter également une progression de 5,7% pour la distribution européenne de semi-conducteurs industriels au 2è trimestre.

Autre donnée de marché, celui de la sous-traitance. Selon la société d’études New Venture Research, en 2017, le marché mondial de la sous-traitance en électronique a progressé de 10,7% par rapport à 2016, à 471 milliards de dollars. L'ensemble de l’assemblage en électronique dans le monde.a compté pour 1500 milliards de dollars en 2017.

Publié dans Editos
mercredi, 22 août 2018 14:32

Qualcomm renonce à l'achat de NXP

Qualcomm a annoncé fin juillet qu'il renoncait à son projet de rachat du néerlandais NXP, en l'absence d'accord des autorités de régulation chinoises. Il versera une indemnité de rupture de 2 milliards de dollars, a-t-il précisé.

Publié dans Vie des entreprises

Comme l'ensemble du secteur, les grands fabricants européens de semi-conducteurs ont le vent en poupe.

Publié dans Vie des entreprises

Ces processeurs à quatre coeurs Power e6500 sont désormais disponibles dans une gamme de température étendue entre -55°C et 125°C.

Publié dans Semi-conducteurs

Qualcomm doit maintenant faire face à un nouvel obstacle : l'approbation du ministère chinois du Commerce, en raison des tensions commerciales croissantes entre Washington et Pékin.

Publié dans Vie des entreprises

Le néerlandais va échantillonner des processeurs à huit coeurs Cortex-R52 destinés aux applications automobiles ASIL D.

Publié dans Semi-conducteurs

La semaine dernière a été marquée par la levée des restrictions par la Chine pour les investissements étrangers dans l'automobile et l'aéronautique. Actuellement, les groupes étrangers qui investissent dans l’automobile en Chine ne peuvent pas posséder plus de 50% de leur filiale. Ce plafond sera supprimé dès cette année pour la production de véhicules électriques et hybrides. Même tolérance pour l’aéronautique et la construction navale. Un signal fort, dans le contexte de guerre commerciale avec les américains.

Le département américain du Commerce a notamment interdit aux sociétés américaines de vendre des composants à l'équipementier télécoms chinois ZTE pour une durée de sept ans pour avoir enfreint les termes des sanctions économiques imposées à l'Iran. A Pékin, le ministère chinois du Commerce a indiqué qu'il suivrait de près les développements de l'affaire et qu'il se tiendrait prêt à réagir pour protéger les intérêts des entreprises chinoises. De son côté, la Chine pourrait entraver l'acquisition de NXP par Qualcomm, a annoncé le ministère chinois du Commerce.

Nous avons également appris que Nokia avait décidé  de jeter l'éponge dans le domaine de la santé connectée. Le finlandais s’apprête en effet à se séparer de Withings, jeune société française installée à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), spécialisée dans la santée connectée. Selon plusieurs sources concordantes, des entreprises françaises, européennes ainsi que Google et Samsung seraient candidats pour la reprise de Withings. Le repreneur devrait néanmoins débourser une somme bien inférieure aux 170 millions d’euros versés par Nokia en 2016.

Enfin, soulignons que les tensions sur les délais d'approvisionnement touchent maintenant les composants passifs. Elles perturbent la production de grands sous-traitants de Taïwan, avec des répercussions jusque dans les livraisons de certains de clients importants, et d’éventuelles hausses de prix sur le marché final, rapporte le quotidien en ligne taïwanais Digitimes.

Publié dans Editos

Composants
Antennes Cornets en Impression 3D Elliptika Propose une gamme d'antennes cornets en impression 3D de la bande S à la bande Ka permettant [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
12/11/2019 - 15/11/2019
Productronica
12/11/2019 - 15/11/2019
Semicon Europa
18/11/2019 -
Medica 2019
19/11/2019 - 19/11/2019
Les Assises de l'Embarqué
19/11/2019 - 22/11/2019
Milipol
26/11/2019 - 28/11/2019
Trustech
05/12/2019 - 08/12/2019
Healthcare Expo Taiwan
11/12/2019 -
Congrès MediSpace 2019