Electroniques.biz

Sur les deux premiers mois de l'année, les ventes de semi-conducteurs ont diminué de 2,6% en euros, mais ont progressé de 7,4% en dollars. Par rapport à la même période de 2020, elles ont progressé de 6,8% en dollars.

Publié dans Conjoncture

Cependant, un net rebond a eu lieu sur le marché français des semi-conducteurs au quatrième trimestre 2020, avec une croissance séquentielle de 13% (en incluant les ventes à la distribution), à 411 millions d’euros, faisant suite à une croissance de 7% au troisième trimestre.

Publié dans Conjoncture

IC Insights estime que 30 milliards de dollars par an pendant au moins cinq ans seraient nécessaires pour que l'Europe rattrape son retard en semi-conducteurs. Autant dire que consacrer un tel budget au seul domaine des semi-conducteurs semble irréalisable alors qu’il existe bien d’autres priorités pour l’Europe.

Publié dans Vie de la profession

L'entreprise pourrait arrêter momentanément certaines lignes de production dans le courant du deuxième trimestre.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par les ambitions européennes dans les technologies numériques et les batteries pour les véhicules électriques. D'ici 2030, l'Europe espère atteindre pas moins de 20% de la production mondiale de semi-conducteurs en valeur (en technologie 5 nm, voire 2 nm), c'est-à-dire doubler sa production actuelle dans ce domaine, et elle veut être à la pointe mondiale dans le développement d'ordinateurs quantiques. Elle a consigné ces ambitions dans une communication intitulée "2030 Digital Compass: the European way for the Digital Decade".

Autre engagement européen, "la détermination à gagner la bataille de la voiture électrique" malgré l'avance considérable de l'Asie dans ce domaine, en engageant un plan de formation à grande échelle pour pourvoir les 800000 emplois de la filière d'ici 2025 dans le cadre de l’Alliance européenne des batteries, créée en 2017. Celle-ci a pour objectif principal de développer les technologies et les capacités de production des batteries dans l’Union européenne, ce qui est essentiel pour la mobilité à faibles émissions, le stockage de l’énergie ainsi que la stratégie et la souveraineté économique de l’Europe.

Parmi les autres événements de la semaine écoulée en semi-conducteurs, notons que Samsung Electronics étudierait la possibilité de construire une nouvelle usine de semi-conducteurs aux Etats-Unis, après celle que le sud-coréen exploite déjà à Austin (Texas). Le montant de l'investissement pourrait atteindre 17 milliards de dollars. Les sites potentiels se situent dans les états d'Arizona et de New York, ainsi que l'usine d'Austin elle-même qui serait alors étendue. De son côté, Apple vient d'annoncer qu'il fera de Munich son centre européen de conception de semi-conducteurs où il prévoit d'embaucher "des centaines de nouveaux employés". Ces nouvelles installations de pointe seront axées sur la connectivité et les technologies sans fil. L'expansion de Munich, associée à des investissements supplémentaires en R&D, dépassera le milliard d'euros au cours des trois prochaines années, précise le communiqué de la société. Pour sa part, Soitec a renforcé ses engagements dans le cadre de l'avenant qui actualise le contrat de filière signé la semaine dernière, et qui et propose de nouveaux axes structurants liés aux enjeux prioritaires du plan « France Relance ».

Enfin, en matière de conjoncture, la société d'analyse IC Insights a réhaussé ses prévisions concernant les ventes mondiales de semi-conducteurs en 2021. Tablant initialement sur une croissance de 12%, IC Insights envisage désormais une progression de 19% induite par des hausses séquentielles de 2% au premier trimestre (une première depuis dix ans), 3% au deuxième, 8% au troisième et 0% au dernier.

Publié dans Editos

D'ici 2030, l'ambition de l'Europe est d'atteindre 20% de la production mondiale de semi-conducteurs en valeur (en technologie 5 nm, voire 2 nm), c'est-à-dire doubler sa production actuelle dans ce domaine.

Publié dans Vie de la profession

Apple va investir dans son centre de conception européen de semi-conducteurs, basé à Munich, pour se concentrer sur la 5G et les futures technologies sans fil.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la poursuite de la pénurie de composants électroniques. Acsiel qui, dès le milieu de l’année 2020, alertait les filières aval (consommatrices de composants) sur les tensions d’approvisionnement perceptibles en Asie, sans toujours être entendue. Aussi, dans le document publié sur son site Internet, Acsiel a souhaité communiquer à ses partenaires ainsi qu’à l’ensemble des filières en aval, plusieurs éléments explicatifs de la pénurie actuelle de composants, de ses conséquences sur les approvisionnements chez les donneurs d’ordres et propose quelques idées de solutions à court-terme.

Autre événement qui a marqué la filière électronique au cours de la semaine passée : la réunion du Comité stratégique de filière (CSF) qui s'est tenue chez Soitec sous la présidence de la ministre délégué à l'Industrie, Agnès Pannier Runacher. L'occasion de signer un avenant à travers lequel la filière s'engage sur la stratégie d’accélération électronique 2021-2025 et le nouveau PIEEC sur l’électronique et la connectivité ; les coopérations avec les filières aval, notamment la filière automobile et la filière aéronautique ; la stratégie d’accélération « Intelligence Artificielle » 2021-2025 ; le plan d’attractivité pour l'emploi dans la filière électronique ; ou encore la poursuite des actions essentielles menées en faveur de la résilience de la filière.

A cette occasion, 105 lauréats de l'appel à projets "résilience" dont 22 en électronique et photonique ont été annoncés. Ces 22 projets totalisent 76 millions d’euros d’investissement industriels visant à (re)localiser des productions critiques en France et à assurer les premières implantations en France de productions d’avenir. Ces projets bénéficieront d’un soutien public de 23 millions d’euros. Leur réalisation devrait conduire à la création de plus de 900 emplois directs à un horizon de quatre à cinq ans. Au total, environ 70 entreprises de la filière électronique bénéficient d’un accompagnement de France Relance, pour un montant total de 124 millions d’euros. 

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, l'investissement de 1,4 milliard de dollars prévu par GlobalFoundries pour augmenter la production de ses usines, la croissance de 6,4% pour les ventes européennes de semi-conducteurs en janvier par rapport l'an passé, mais l'Europe avait accumulé beaucoup de retard par rapport au reste du monde en 2020, et le contrat de 772 M€ remporté par Thales Alenia Space pour la 2è génération de Galileo, le programme de positionnement par satellite européeen.

Publié dans Editos

Agnès Pannier Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, chargée de l’Industrie, a réuni le Comité stratégique de filière (CSF) des Industries électroniques, et a signé l’avenant au contrat de la filière électronique dans les locaux de Soitec. Cet avenant actualise le contrat de filière initialement signé en 2019 et propose de nouveaux axes structurants.

Publié dans Vie de la profession

L'Europe avait accumulé beaucoup de retard par rapport au reste du monde en 2020, aussi elle ne fait que rattraper un peu ce retard.

Publié dans Conjoncture
Page 1 sur 33

Embarqué
Adm21: système  GPU + COM Express de type 7 ConnectTech Connect Tech annonce la sortie de son nouveau système embarqué GPU Type 7 + COM Express. Ce système [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
04/05/2021 - 06/05/2021
SMTconnect
04/05/2021 - 06/05/2021
PCIM Europe
01/06/2021 - 03/06/2021
JEC World 2021
28/06/2021 - 01/07/2021
MWC Barcelona