Electroniques.biz

Le gouvernement anglais et l'opérateur de téléphonie indien Bharti Global ont été retenus pour l'acqusition et le redémarrage des activités de l'opérateur de satellites Oneweb à hauteur d'un milliard de dollars. Oneweb avait été placé sous chapitre 11, la loi américaine sur les faillites.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la publication de bons résultats pour le marché français des semi-conducteurs au premier trimestre 2020. Selon Acsiel Alliance Electronique, le marché français a crû de 6%, à 468 millions d’euros, par rapport au trimestre précédent, soit une performance comparable à celle publiée récemment par le WSTS pour l’ensemble du marché européen. Le marché français s’est très bien tenu dans l’ensemble au premier trimestre malgré l’apparition de signes de faiblesse en mars dus à la crise du Covid-19. Les effets délétères du brutal ralentissement économique mondial ne manqueront pas de peser sur les résultats du deuxième trimestre, en France comme partout ailleurs, mais il existe des fondamentaux solides pour bénéficier de la reprise qui suivra.

Cette crise du Covid-19 a touché de plein fouet le secteur de l'automobile, ce qui a poussé Renault à annoncer un plan de réduction de coûts de plus de 2 milliards d'euros sur 3 ans avec la suppression de près de 4600 postes en France auxquels s’ajouterait la réduction de plus de 10000 autres postes dans le reste du monde. Pour sauver la filière automobile française si critique pour nos emplois et notre économie, le gouvernement a décidé d'un soutien massivement amplifié. Il agira avec un seul objectif : produire en France les véhicules propres de demain pour rester une grande nation de l’automobile, indique le dossier de presse le nouveau plan de soutien pour l'automobile "pour une industrie verte et compétitive".

Autre secteur durement touché : le secteur des terminaux électroniques dans son ensemble. Gartner prévoit une baisse de 13,6% des livraisons de PC, tablettes et smartphones dans le monde en 2020 en raison de l'impact du Coronavirus. Cependant, le recours au télétravail aura sauvé le marché des PC d'un effondrement plus important.

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, le projet Promise qui vise à améliorer la compétitivité et l'autonomie de l'industrie spatiale européenne. Il développe une bibliothèque de blocs conçus et testés pour les micropuces des satellites afin de réduire d'un tiers le délai de production. C'est la première initiative de cette envergure dans ce secteur, avec la participation d’entreprises en Espagne, en Grèce, en France, en Belgique, au Portugal et en Finlande. Mené par Thales Alenia Space, il permettra la création de satellites 100% européens.

Enfin, concernant l'actualité des entreprises, il faut noter que Jaguar Network, filiale d'Iliad, rend disponible gratuitement sa plate-forme IoT, que Kalray a obtenu un prêt de 5 millions d'euros garanti par l'Etat et que Dracula Technologies a levé 2,2 M€ pour pré-industrialiser sa technologie d'alimentation des objets connectés.

Publié dans Editos

Le Projet Promise vise à améliorer la compétitivité et l'autonomie de l'industrie spatiale européenne. Il développe une bibliothèque de blocs conçus et testés pour les micropuces des satellites afin de réduire d'un tiers le délai de production. C'est la première initiative de cette envergure dans le secteur, avec la participation d’entreprises en Espagne, en Grèce, en France, en Belgique, au Portugal et en Finlande.

Publié dans Vie de la profession

Thales Alenia Space est en charge de la conception et de la construction d’un premier jeu de deux satellites qui seront exploités depuis l’orbite basse. Ces premiers satellites vont s’appuyer sur l'interface radiofréquence en bande étroite dédiée à l’Internet des objets.

Publié dans Vie des entreprises

Exotrail obtient un contrat avec AAC Clyde Space pour équiper ses vaisseaux spatiaux pour les engins ELO 3 et 4 d'Eutelsat.

Publié dans Vie des entreprises

Les plans présentés aux représentants des salariés prévoient la suppression de 2 362 postes jusqu'à fin 2021, dont 829 en Allemagne, 357 au Royaume-Uni, 630 en Espagne, 404 en France et 142 dans d'autres pays.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la publication par le WSTS (World Semiconductor Trade Statistics) du bilan chiffré de l'année 2019 en semi-conducteurs. Les ventes mondiales de l'industrie des semi-conducteurs se sont élevées à 412,1 milliards de dollars en 2019, soit une baisse de 12,1% par rapport à 2018. Les ventes du quatrième trimestre, à 108,3 milliards de dollars, étaient de 5,5% inférieures à celles du quatrième trimestre de 2018, mais de 0,9% supérieures à celles du troisième trimestre de 2019, selon le WSTS dont les données sont relayées par la SIA (Semiconductor Industry Association), le syndicat américain de l'industrie des semi-conducteurs. 

Du côté de la consommation de semi-conducteurs, Gartner a révélé qu'Apple a pris la première place parmi les clients mondiaux des semi-conducteurs en 2019, avec 8,6% du marché mondial devant Samsung qui a chuté au deuxième rang avec 8% de part de marché. Les principaux fabricants d'équipements (OEM) ont réduit leurs dépenses en semi-conducteurs en 2019, en raison de la baisse des prix des mémoires. « Les membres du top cinq n'ont pas changé en 2019, mais tous ont diminué leurs dépenses de semi-conducteurs en 2019 », a déclaré Masatsune Yamaji, analyste principal chez Gartner. 

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, la levée de fonds de 100 M€ réalisée par Kinéis, fournisseur français de connectivité globale, créé en 2019 par essaimage de CLS. il  dispose déjà de 8 satellites opérationnels et devient le premier acteur de connectivité spatiale IoT à financer son développement, de la construction de sa constellation au lancement de ses 25 nanosatellites, prévu pour 2022, en passant par le développement de son segment sol. Il a reçu le soutien de nombreux grands groupes et institutions bancaires. Ont participé à cette levée de fonds, CLS, le Cnes, Bpifrance, via le fond Sociétés de projets industriels (SPI), financé par le Programme d’investissements d’avenir et la Banque européenne d'investissement, l’Ifremer, Thales, Celad, BNP Paribas Développement, Hemeria et d’autres partenaires industriels et financiers.

Enfin, il faut souligner le lancement d’une usine pilote de fabrication de batteries européennes pour véhicules électriques par les groupes Total et PSA, l'investissement de Bpifrance dans le projet Symbiose de Lacroix Group à travers le fonds SPI, l'acqjuisition d'Ingenico par Worldline pour 7,8 milliards d'euros en numéraire et en actions, et l'ouverture du premier laboratoire industriel commun en intelligence artificielle par EDF, Thales et Total.

Publié dans Editos

Ce financement comporte deux volets : un prêt conditionnel de 100 M€ pour le programme de lanceurs Ariane 6 de l'Agence spatiale européenne pour lequel ArianeGroup est le maître d'œuvre industriel et l'autorité de conception, et un tout premier programme de capital-risque au titre du dispositif InnovFin, d'un montant de 100 M€ également, destiné à soutenir l'innovation et la croissance des PME européennes du secteur des technologies spatiales.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par une actualité chargée dans le domaine de la défense et du spatial. La DGA commande les deux premiers avions de renseignement stratégique du programme Archange et a réceptionné les premiers micro-robots terrestres du programme Scorpion. Par ailleurs, Thales Alenia Space et ses partenaires européens viennent d'annoncer le lancement de Vertigo (Very High Throughput Satellite-Ground Optical link), un projet dédié aux technologies spatiales très haut débit qui s'étale sur 3 ans, mené dans le cadre du programme européen de recherche et d'innovation Horizon 2020 de la Commission européenne.

A noter également dans l'actualité de la semaine passée, l'accord entre Fiat Chrysler et Foxconn, lesquels envisagent de créer une société conjointe dans les batteries pour véhicules électriques, la fusion de la FFDomotique et la SBA, deux associations incontournables du Smart Building, et les premières estimations concernant le bilan de l'année 2019 en semi-conducteurs. Elles émanent de Gartner qui évalue la baisse à 11,9% en 2019 pour un marché mondial qui tolalise 418,3 milliards de dollars. Intel a regagné sa première place sur le marché, car le ralentissement du marché des mémoires a eu un impact négatif sur la plupart des principaux fournisseurs, notamment Samsung, qui était le numéro un mondial en termes de revenus en 2018 et 2017.

L'évolution des revenus des autres catégories de produits a varié entre une baisse de 5,4% pour les produits analogiques et une croissance de 2,4% pour l'optoélectronique. Les produits analogiques ont souffert en raison de la faiblesse des marchés des équipements, en particulier dans l'industrie et l'automobile. Il en a été de même pour d'autres produits à large base de clientèle, tels que les microcontrôleurs et les autres produits logiques. L'optoélectronique a enregistré les meilleures performances de toutes les catégories de produits en raison du nombre croissant de caméras dans les smartphones.

Publié dans Editos

Le consortium Vertigo étudiera les principales technologies dédiées aux liaisons optiques à haut débit (génération de haute puissance optique, formes d'onde à haute efficacité, techniques d’atténuation des effets des perturbations atmosphériques).

Publié dans Vie de la profession
Page 1 sur 5

Test et mesure
Banc de mesure de prototypes d    Le banc de mesure d’antenne Ellipitka modèle MES01_0000_1800 permet la caractérisation rapide [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
09/09/2020 - 10/09/2020
Rencontres électronique imprimée
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
RF & Microwave
29/09/2020 - 01/10/2020
Forum de l'électronique/Sepem Industries