Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par l'annonce d'un plan de suppression d'environ 15000 postes sur un total de 90000 emplois chez Airbus (soit près de 17% de ses effectifs) au plus tard à l'été 2021. Le processus d'information et de consultation avec les partenaires sociaux a commencé en vue de parvenir à des accords de mise en œuvre à partir de l'automne 2020.

Autre secteur sinistré suite à la crise du Covid-19, celui des infrastructures numériques : en ouverture des Assises du Très Haut Débit, le 2 juillet, à Paris, Etienne Dugas, président d'InfraNum (la fédération des entreprises partenaires des territoires connectés) a exposé son plan pour le numérique. Infranum appuie sa requête par le fait que le numérique a constitué le principal amortisseur de la crise Covid. La filière des infrastructures numériques, qui représente un poids économique de 52 milliards d'euros, 13000 entreprises et 280000 emplois, évalue l'accompagnement nécessaire à 11 milliards d'euros.

Paralèllement, le Sycabel, le syndicat de l'industrie des câbles, a alerté les autorités suite à la baisse soudaine et massibe des livraisons de câbles à fibre optique alors que les déploiements de la fibre ont continué de s’accélérer dans l’hexagone, conformément au Plan France Très Haut Débit (THD). Explication du Sycabel : les importations en provenance d’Asie explosaient, notamment de Chine et de Corée du Sud.  De plus, la pandémie du Covid-19 à laquelle la France est confrontée et qui a mis un frein à l’économie mondiale, va probablement prolonger cette tendance baissière.

A noter également dans l'actualité de la semaine écoulée, le bilan annuel de l'INPI qui montre que PSA a repris la tête du classement des brevets déposés en 2019 devant Valeo, Safran, le CEA et Renault ; un appel à manifestation d’intérêt pour le soutien aux investissements dans la filière aéronautique ; et un soutien de 150 M€ mobilisés dès 2020 pour soutenir la recherche et développement de la filière automobile à travers 27 projets 

Enfin, Keysight Technologies a acquis Eggplant, spécialisé dans les plates-formes d'automatisation de tests logiciels, et Eolane a cédé son activité MCO basée aux Ulis, au groupe toulousain Hemeria, spécialisé dans les marchés du spatial et de la Défense.

Publié dans Editos

Airbus fait face à la crise la plus grave que le secteur de l'aéronautique ait jamais connue, a déclaré le Pdg d'Airbus, Guillaume Faury. Le processus d'information et de consultation avec les partenaires sociaux a commencé en vue de parvenir à des accords de mise en œuvre à partir de l'automne 2020.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par l'annonce de la suppression de 1233 emplois en France par Nokia, parmi les activités d'Alcatel-Lucent, soit un tiers des effectifs de cette filiale dans l'Hexagone. Le groupe prévoit de supprimer 402 postes à Lannion (Côtes-d'Armor) sur 800 salariés, et 831 postes sur le site de Nozay (Essonne) qui emploie 2 900 salariés. Ce sera le quatrième plan de licenciements collectifs depuis que Nokia a racheté Alcatel-Lucent début 2016.

Mauvaise nouvelle également pour l'industrie automobile européenne qui s'attend à ce que les ventes de voitures dans l'Union européenne chutent de plus de 3 millions d'unités, passant de 12,8 millions de voitures vendues en 2019 à quelque 9,6 millions cette année, soit une chute des ventes d'environ 25% par rapport à l'an passé, selon l'Acea, l'Association des constructeurs européens d'automobiles. En France, un fonds de soutien aux investissements dans ce secteur, doté de 200 millions d’euros en 2020, a été créé. Un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) ouvert à toutes les entreprises de la filière et opéré par Bpifrance vient également d’être publié. Cet AMI est destiné aux entreprises de la filière qui souhaitent investir dans leurs outils de production.

Dans le domaine des semi-conduteurs, le japonais Toshiba va progressivement céder sa participation de son ancienne activité de mémoires flash Nand, Kioxia, et de redistribuer la majorité du produit net de cette vente à ses actionnaires, selon des informations du Nikkei Asian Review. Il possède 40,2% de Kioxia et avait déjà vendu la majorité du capital de cette entité en 2018 à un consortium mené par Bain Capital pour 18 milliards d'euros.

Selon Omdia, les 10 premiers fabricants de semi-conducteurs ont collectivement généré des revenus de 63,6 milliards de dollars au premier trimestre, contre 62,2 milliards de dollars au quatrième trimestre 2019, en hausse de 2,1%, tandis que le marché des semi-conducteurs dans son ensemble a enregistré une baisse séquentielle de 2% au cours de cette même période. A noter que, dans le classement publié par Omdia, il ne figure plus aucune société européenne, HiSilicon, l'activité de semi-conducteurs de Huawei, passant de la 16è à la 8è place et Kioxia de 1a 11è à la 10è position.

Publié dans Editos

Ce sera le quatrième plan de licenciements collectifs depuis que Nokia a acquis Alcatel-Lucent début 2016.

Publié dans Vie des entreprises

Sur les 103 collaborateurs que compte Kerlink France au 31 juillet 2019, 24 salariés sont concernés, dont 2 reclassements internes, soit 22 suppressions de postes nettes.

Publié dans Vie des entreprises

Sont concernés 149 postes chez Power Conversion France, 90 chez Grid et 229 (dont 146 à Belfort) chez Alstom Power System.

Publié dans Vie des entreprises

L'entreprise finlandaise taille dans les effectifs de sa filiale Alcatel-Lucent pour réduire ses coûts. Elle a annoncé au mois d'octobre dernier un plan d'economies de 700 M€ d'ici a 2020.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par les prévisions de suppression d'emplois de Nokia en France. Ces suppressions d'emplois, au nombre de 597, sont envisagés en 2018 et 2019, dans les filiales Alcatel Lucent International et Nokia Solutions and Networks (NSN), sur un effectif total de 4200 personnes dans ces deux sociétés. Un plan vivement critiqué à la fois par les syndicats et par le secrétaire d'Etat à l'Economie, Benjamin Griveaux. Il a déclaré que Nokia devrait s'expliquer "vite" sur ce projet qui contrevient, selon lui, aux engagements pris par le groupe finlandais lors de son rachat du franco-américain Alcatel-Lucent.

A retenir également dans l'actualité de la semaine passée, la finalisation de l'acquisition des activités d'Intel dans les logiciels embarqués, ce qui lui permettra d'accélérer son développement dans le domaine des véhicules connectés et autonomes, le blocage par l'administration américaine du rachat de Lattice Semiconductor par un consortium chinois, Canyon Bridge Partners, pour 1,3 milliard de dollars, la remise en cause par la Cour européenne de justice de l'amende infligée à Intel, accusé par la Commission d'avoir accordé des rabais à quatre grands fabricants d‘ordinateurs (Dell, Lenovo, Hewlett-Packard et NEC), et la poursuite des négociations pour la vente de l'activité composants de Toshiba.

Enfin, il faut noter diverses acquisitions : Lam Research a acquis Coventor, Philips a repris l’allemand TomTec et Stadium Group a acheté son compatriote PowerPax UK.

Publié dans Editos

Nokia prévoit de supprimer 597 emplois supplémentaires en France d'ici 2019. Le site de Lannion, qui compte 767 salariés, devrait être touché par ces suppressions de postes.

Publié dans Vie des entreprises
vendredi, 09 septembre 2016 08:27

40 suppressions d’emplois chez Enics Suisse

Le sous-traitant en électronique envisage 40 suppressions d’emplois à son usine suisse de Turgi.

Publié dans Vie des entreprises
Page 1 sur 3

Embarqué
Adm21, nouveau SBC 3,.5” basé sur Intel Atom x7-E3950 Vecow , distribué par ADM21, vient de lancer le nouveau SBC ( single Board Computer ), EMBC-2000 [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
29/09/2020 - 01/10/2020
Forum de l'électronique/Sepem Industries
03/11/2020 - 04/11/2020
IBS (Intelligent Building Systems)
10/11/2020 - 13/11/2020
Electronica
01/12/2020 - 03/12/2020
Aeromart