Electroniques.biz

L'Asie première région du monde pour les dépenses de R&D, l'Europe décroche

Rédigé par  jeudi, 05 novembre 2015 14:36
L'Asie première région du monde pour les dépenses de R&D, l'Europe décroche

L'Asie se classe devant l'Amérique du Nord et l'Europe, cette dernière chutant à la troisième place, soit un renversement de tendance complet par rapport à 2007, année durant laquelle elle faisait figure de leader dans ce classement.

En 2015, l’Asie est devenue la première destination des dépenses de R&D des entreprises, représentant 35 % des investissements R&D internes (qui couvrent à la fois les dépenses R&D domestiques et importées dans une région). Ce phénomène place l'Asie devant l'Amérique du Nord et l'Europe, cette dernière chutant à la troisième place soit un renversement de tendance complet par rapport à 2007, année durant laquelle elle faisait figure de leader dans ce classement. Telles sont les conclusions de l'édition 2015 de l’étude annuelle « Global Innovation 1000 » menée par Strategy&, l’entité conseil en stratégie du groupe PwC.

Cette montée en puissance de l'Asie est essentiellement imputable à la croissance de la Chine et de l’Inde, avec une augmentation des dépenses R&D importées de respectivement 79 % et 116 %, entre 2007 et 2015, émanant principalement des Etats-Unis. Le rapport montre que la Chine, en particulier, est devenue une destination phare pour les investissements. Interrogés sur ce point, 71 % des professionnels de la R&D sondés dans le cadre de l'enquête estiment que la raison la plus importante au déplacement des ressources R&D vers la Chine est la proximité des marchés à forte croissance. D'autres avantages justifient cette migration des fonctions R&D vers la Chine : la proximité des grands sites industriels, celle des fournisseurs stratégiques ainsi que des coûts de développement moins élevés.

L'Europe prend du retard en matière de dépenses R&D, sous l'effet notamment des évolutions en France et en Allemagne. Selon les conclusions de l’étude « Global Innovation 1000 » ce recul de l'Europe à la troisième place des grandes régions de destination des dépenses d’innovation est le résultat de la faible croissance des investissements R&D domestiques et importés, couplée à une augmentation substantielle des exportations R&D, en particulier depuis la France et l'Allemagne. Les dépenses R&D domestiques ont augmenté de seulement 2 % en Europe entre 2007 et 2015 comparé aux progressions de 40 % en Amérique du Nord et 60 % en Asie. Dans le même temps, les pays européens ont augmenté leur allocation de ressources R&D vers des pays à coûts élevés comme l’Amérique du Nord ou l’Asie, plutôt que vers l’Europe occidentale.

La France a enregistré une baisse des dépenses R&D domestiques de 20 %, une chute des dépenses importées de 21 %, et une augmentation des exportations de 46 %, entre 2007 et 2015. Quant à l'Allemagne, si ses dépenses R&D domestiques ont augmenté de 48 % entre 2007 et 2015, son activité R&D importée a en revanche chuté de 7 % et sa R&D exportée a augmenté de 76 % sur la même période.

« L'Europe est passée du statut de première destination mondiale pour les investissement R&D des entreprises à la troisième place, derrière l'Asie et l'Amérique du Nord. L'Europe se vide de ses capacités », commente Barry Jaruzelski, responsable de l'étude. « La forte croissance des dépenses R&D exportées vers d'autres pays, en particulier par la France et l'Allemagne, sont des facteurs clés dans ce renversement , ajoute-t-il.

Les Etats-Unis restent le premier pays pour le total des investissements R&D des entreprises, avec un total « domestique + importé » de 145 milliards de dollars, soit une hausse de 34 % entre 2007 et 2015. Les dépenses R&D importées vers les Etats-Unis, essentiellement en provenance d'Europe, représentent un total de 53 milliards de dollars en 2015, soit une hausse de 23 % depuis 2007. Les dépenses R&D exportées depuis les Etats-Unis atteignent 121 milliards de dollars en 2015, en hausse de 51 % par rapport à 2007, principalement à destination de l'Asie alors qu'elles allaient en priorité vers l'Europe.

Parmi les 44 entreprises françaises du classement 2015, le secteur industriel est le plus représenté (18%) alors qu’il ne compte que pour 7% des dépenses d’innovation des entreprises françaises. De son côté, l’Aérospatial & Défense totalise 21% des investissements R&D alors qu’il ne représente que 9% du tissu français.

2 juin 2020
29 mai 2020
28 mai 2020
27 mai 2020
26 mai 2020
25 mai 2020
24 mai 2020
20 mai 2020

Composants
Antennes Cornets en Impression 3D Elliptika Propose une gamme d'antennes cornets en impression 3D de la bande S à la bande Ka permettant [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter
Pas d'événement