Electroniques.biz

L'Université technologique de Compiègne et Renault testent le premier véhicule autonome piloté par satellite

Rédigé par  jeudi, 28 novembre 2019 14:44
L'Université technologique de Compiègne et Renault testent le premier véhicule autonome piloté par satellite

Les participants à cette démonstration ont eu l’occasion de rouler dans un véhicule autonome équipé d’un moteur de positionnement innovant développé par le projet Escape - le moteur Escape GNSS ("Escape GNSS Engine" ou EGE).

L'université de technologie de Compiègne (UTC) a mené une démonstration du premier véhicule autonome piloté par Galileo, le système de positionnement par satellites développé par l'Union européenne. Dans le cadre de cette démonstration, une voiture électrique Renault ZOE a été conduite de manière autonome sur des pistes et sur des voies publiques, dans le cadre d'une première mondiale pour le programme Galileo.

Les participants à cette démonstration ont eu l’occasion de rouler dans un véhicule autonome équipé d’un moteur de positionnement innovant développé par le projet Escape - le moteur Escape GNSS (Escape GNSS Engine ou EGE). EGE exploite les signaux et les services Galileo pour fournir une composante essentielle de positionnement dans les véhicules autonomes. Il a été conçu et réalisé par le projet européen Escape, financé dans le cadre du programme des éléments fondamentaux de l’Agence européenne du GNSS (GSA).

Des représentants de la GSA et de la Commission européenne, ainsi que des autorités nationales françaises et espagnoles et de l'industrie automobile ont pris part à la démonstration du véhicule autonome activé par Galileo.

« L’Union européenne, les Etats membres, l’industrie et d’autres parties prenantes ont déjà reconnu, dans la déclaration d’Amsterdam, que les différenciateurs Galileo et Egnos (authentification, haute précision et intégrité) sont des conditions indispensables à l’adoption de la technologie de conduite automatisée. Cette technologie nous permettra de rendre les véhicules automatisés plus sûrs et nous rapprochera de nos objectifs de parvenir à une mobilité inclusive, accessible, abordable et durable pour tous », a déclaré Alvaro Herrero du ministère espagnol des Travaux publics et des Transports.

« Le GNSS est une technologie clé permettant une conduite entièrement connectée et automatisée. Ce à quoi nous assistons aujourd’hui avec la démonstration du moteur Escape GNSS, qui exploite les capacités multi-fréquences et multi-constellations de Galileo, est en réalité un aperçu de ce à quoi ressemblera la «conduite» dans un avenir proche. de plus en plus près d’une automatisation complète », a déclaré Carlo des Dorides, directeur exécutif de la GSA.

Lors de la deuxième démonstration, un véhicule a été conduit sur une voie publique à Compiègne afin de démontrer le potentiel du système dans un environnement périurbain. Il n'y avait pas de passagers dans cette voiture, mais les participants ont pu visionner une vidéo en direct du test via la technologie 4G, avec la position estimée du véhicule.

« Galileo améliorera considérablement la précision et nous permettra de déployer ces véhicules plus rapidement », a déclaré Rémi Bastien, vice-président de la division automobile du groupe Renault.

 

5 décembre 2019
4 décembre 2019
3 décembre 2019
2 décembre 2019
1 décembre 2019

Embarqué
Adm21: système  GPU + COM Express de type 7 ConnectTech Connect Tech annonce la sortie de son nouveau système embarqué GPU Type 7 + COM Express. Ce système [...]
Pour communiquer sur vos produits,
al.rouaud@electroniques.biz - 01.53.90.17.15

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter