Electroniques.biz

Les participants à cette démonstration ont eu l’occasion de rouler dans un véhicule autonome équipé d’un moteur de positionnement innovant développé par le projet Escape - le moteur Escape GNSS ("Escape GNSS Engine" ou EGE).

Publié dans Vie de la profession

L’essor de l’Internet des objets s’accompagne de nouveaux services dans les secteurs les plus variés, voire inattendus. Pour explorer ces nouveaux territoires, Eutelsat Communications compte lancer en 2019 un nano-satellite baptisé ELO (Eutelsat LEO for Objects). Sa mission consistera à évaluer les performances d’un satellite en orbite basse (rappelons que LEO est l’acronyme de «low Earth orbit») pour l’échange de données à bas débit avec des objets répartis sur Terre. Pour ce faire, l’opérateur européen s’appuiera sur la technologie de Sigfox, une société dont il est justement actionnaire.

Selon Eutelsat, l’orbite basse se révèle bien adaptée à la connectivité bas débit des objets, car elle offre un lien satellite disponible en tout point du globe, en complément des réseaux IoT terrestres, et ce sans impact ni sur le coût ni sur la consommation énergétique des objets. ELO sera ainsi à même de rapatrier des informations concernant des objets situés dans les zones non desservies par les réseaux terrestres, tout en offrant une redondance sur la couverture terrestre existante. Sigfox interviendra comme partenaire à deux niveaux : pour l’analyse du spectre utilisé par le satellite dans les bandes de fréquence ISM d’une part, pour le traitement des données relatives aux objets d’autre part. ELO permettra également de tester la connectivité dans d’autres bandes de fréquence.

Ce choix d’une constellation en orbite basse pour l’Internet des objets est intéressant. Il tranche avec la position de l’opérateur concernant l’Internet à haut débit par satellites, domaine dans lequel il estime que, pour des raisons de viabilité du modèle économique, seuls les satellites géostationnaires ont un réel avenir.

Publié dans Editos

Le MMIC MGFG5H3001 en technologie HEMT GaN du japonais fournit une puissance de 8W entre 27,5 et 31GHz.

Publié dans Rf/Hyper

Il est ici question d'un bloc convertisseur-élévateur de fréquence et d'un amplificateur de puissance.

Publié dans Rf/Hyper
9 décembre 2019
8 décembre 2019
6 décembre 2019
5 décembre 2019
4 décembre 2019

Composants
Diodes Laser Continues Nos diodes laser CW offrent modularité sur une large plage spectrale. Disponibles de 405 nm à 1610 [...]
Pour communiquer sur vos produits,
al.rouaud@electroniques.biz - 01.53.90.17.15

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter