Electroniques.biz

Jenoptik est en route vers les 800 M€ de chiffre d’affaires en 2018

Rédigé par  mardi, 14 février 2017 09:43
Fabrication de systèmes optiques chez Jenoptik. Fabrication de systèmes optiques chez Jenoptik. Jenoptik

Les ventes 2016 de ce fabricant allemand de composants, sous-ensembles et systèmes optiques, optoélectroniques et à laser, ont progressé de 2,5% par rapport à 2015 à 685M€. La marge d’Ebit a représenté 10% du chiffre d’affaires.

Tout va bien et de mieux en mieux pour Jenoptik, fabricant allemand de composants, sous-ensembles et systèmes optiques, optoélectroniques et à laser à destination des équipements de production de semi-conducteurs, de la métrologie industrielle, de l’électronique automobile, de l’électronique médicale et de l’électronique militaire.

En 2016, ce groupe a encore augmenté son chiffre d’affaires de 2,5% par rapport à 2015, à 685 millions d’euros. Et l’Ebit a progressé de 12% à 68M€ (soit une marge d’Ebit de 10%). Enfin, Jenoptik annonce qu’il vise les 800 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 2018. Avec une marge d’Ebit de 10%.

L’an passé, tous les secteurs d’activité de Jenoptik ont progressé : les composants et modules optiques et optoélectroniques (avec, notamment, des hausses de commandes de la part des fabricants d’équipements de production de semi-conducteurs et des fabricants de matériels à destination de la santé - modules caméra notamment) ; les machines à laser, secteur porté par une demande en hausse de l’industrie automobile ; et les dispositifs dédiés à la sécurisation et à la protection des systèmes utilisés par la défense et l’aéronautique.
 

24 juin 2019
23 juin 2019
21 juin 2019
20 juin 2019
19 juin 2019

Composants
LED UV Toujours plus d’applications pour la LED UV Avec des performances qui ne cessent de s’améliorer [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter