Electroniques.biz

Alstom va fournir le matériel roulant pour le métro du Grand Paris Express

Rédigé par  vendredi, 21 septembre 2018 14:28
Alstom va fournir le matériel roulant pour le métro du Grand Paris Express

La Société du Grand Paris, en accord avec Ile-de-France Mobilités, a désigné Alstom pour fournir le matériel roulant des lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express. Le contrat s’élève à un montant pouvant atteindre 1,3 milliards d’euros pour le développement et la fourniture d’un maximum de 1000 voitures (183 rames).

A l’issue d’une procédure négociée avec mise en concurrence préalable initiée en 2014, la Société du Grand Paris, en accord avec Île-de-France Mobilités, a désigné le constructeur ferroviaire Alstom pour la réalisation du marché d’étude et de fourniture du matériel roulant pour les lignes 15, 16 et 17 du métro du Grand Paris Express.

Le contrat qui est intégralement financé par Ile-de-France Mobilités s’élève à un montant pouvant atteindre 1,3 milliards d’euros pour le développement et la fourniture d’un maximum de 1000 voitures (183 rames) qui seront déployées en deux versions de longueur de trains, 3 et 6 voitures.

Le 11 juillet 2018, le conseil d’administration d’Île-de-France Mobilités avait voté une première tranche de 680 millions d’euros pour couvrir les dépenses nécessaires à l’acquisition des 53 premières rames du Grand Paris Express. La tranche ferme de ce marché attribué à Alstom porte sur la livraison de 150 voitures (25 trains de 6 voitures) pour un montant de plus de 280 millions d’euros(1).

Ces nouveaux métros à roulement fer de grande capacité pourront circuler jusqu’à 110 km/h en mode automatique sans conducteur et seront constitués de rames de 6 voitures sur la ligne 15, et de 3 voitures sur les lignes 16 et 17. Les premières rames, sortiront d’usine dès 2022 pour les premières mises en service commercial prévues à l’horizon 2024. Ces rames seront mises à dispositions des futurs opérateurs par Ile-de-France Mobilités qui disposeront ainsi d’un matériel de nouvelle génération, bénéficiant des dernières technologies et offrant des performances élevées.

Les nouveaux métros des lignes 15, 16 et 17 seront ouverts sur toute la longueur des trains, offrant ainsi aux voyageurs une sensation de convivialité, d’espace et de confort. Grâce aux 3 larges portes par face, ils permettent une grande fluidité dans les entrées et sorties, ainsi qu’une circulation facilitée des passagers durant les trajets. Les équipements ont été pensés pour permettre un haut niveau de confort, grâce notamment à la climatisation, l’éclairage et les sièges. Il proposera également une connectivité aux passagers, grâce aux prises USB de recharge pour les téléphones portables.

Chaque rame pourra transporter jusqu'à 500 passagers en version 3 voitures (54 mètres), et jusqu’à 1 000 passagers en version 6 voitures (108 mètres). Une attention particulière est apportée pour optimiser la maintenance. Le système de diagnostic embarqué remontera des informations sur l’état des équipements du train et donnera au personnel de maintenance une vision complète de l’état de la flotte, ce qui facilitera la planification des tâches de maintenance correctives et prédictives à réaliser entre deux services commerciaux. Enfin, Alstom a étendu les pas de maintenance de ces nouveaux métros, permettant ainsi des réductions de coût significatives sur tout le cycle de vie de ce matériel roulant.

Afin de mener à bien ce projet de grande importance, ce sont au total 350 salariés Alstom en France qui travailleront sur ce projet dont 150 ingénieurs expérimentés. Plus de 1150 emplois seront pérennisés en France dans la filière ferroviaire française grâce à ce projet.

Six sites français Alstom concevront et fabriqueront ce nouveau matériel. Le site de Valenciennes Petite-Forêt sera en charge du management de projet, des études, du développement, de la production, de l’assemblage et de la validation des trains. Cinq autres sites d’Alstom en France développeront et produiront les composants : Le Creusot pour les bogies, Ornans pour les moteurs, Tarbes pour les systèmes de traction, Villeurbanne pour l’électronique embarquée et le système de télémaintenance et Saint Ouen pour le design.

(1) Ce contrat sera enregistré au plus tard au 3e trimestre de l’exercice fiscal en cours.

20 novembre 2018
19 novembre 2018
18 novembre 2018
16 novembre 2018
15 novembre 2018
14 novembre 2018

Embarqué
nouvelle carte porteuse SMARC 2.0 de Connect tech chez ADM21 Connect Tech complète sa gamme de cartes porteuse avec la nouvelle carte SMARC 2.0. Cette carte SMARC [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter
22/11/2018 - 23/11/2018
Autonomic Méditerranée 2018
27/11/2018 - 27/11/2018
Automation Class Factory
28/11/2018 - 30/11/2018
Japan International Aerospace
04/12/2018 - 04/12/2018
Les Trophées du SPDEI