Electroniques.biz

MVG enregistre pour la 23è fois un chiffre d'affaires en hausse

Rédigé par  mercredi, 17 avril 2019 09:03
Philippe Garreau, PDG de MVG. Philippe Garreau, PDG de MVG.

Le fabricant français de systèmes d’imagerie des ondes électromagnétiques bénéficie notamment de la forte demande dans le domaine de la 5G.

Le français Microwave Vision Group (MVG), fabricant de systèmes d’imagerie des ondes électromagnétiques, vient de publier ses résultats financiers pour l’année 2018. La société a enregistré un chiffre d’affaires de 74,6 millions d’euros, en croissance de 5 % à taux de change courant (7,8 % à taux de change constant), ainsi qu’un résultat net de 5 M€ contre 652 000 euros un an auparavant.

« Grâce à une croissance plus forte au 2e semestre et à un excellent de trimestre, nous avons réalisé une croissance pour la 23e année consécutive. La très bonne santé de l’activité des systèmes de mesure d’antennes (AMS), à savoir +7,2 %, s’explique par la forte demande en télécommunications civiles, avec le démarrage de la 5G en Asie et les ventes de notre nouveau système StarLab », précise d’ailleurs Philippe Garreau (voir photographie), PDG de MVG.

Le groupe bénéficie ainsi des efforts réalisés ces dernières années, entre le développement d’une offre de produits innovants, son dynamisme commercial et ses actions d’optimisation de la productivité. Avec un niveau record de prises de commandes sur 2018 à un montant de 78 M€, ce qui porte le carnet de commandes à 73,4 M€, le groupe français peut envisager l’avenir avec sérénité.

10 décembre 2019
9 décembre 2019
8 décembre 2019
6 décembre 2019
5 décembre 2019
4 décembre 2019

Composants
Antennes Cornets en Impression 3D Elliptika Propose une gamme d'antennes cornets en impression 3D de la bande S à la bande Ka permettant [...]
Pour communiquer sur vos produits,
al.rouaud@electroniques.biz - 01.53.90.17.15

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter