Electroniques.biz

Airbus est en bonne voie pour effectuer cette année la livraison d'au moins 650 appareils tous types d’avions confondus.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la conclusion d'un accord franco-britannique à 2 milliards d'euros pour développer des drones de combat. Les groupes britanniques BAE System, Selex ES et Rolls Royce devraient bénéficier de cet investissement, tout comme les français Dassault Aviation, Snecma (filiale du groupe Safran) et Thales. Dans un autre secteur phare de l'industrie aux débouchés importants pour l'électronique française, nous avons eu la confirmation d'un bon début d'année pour l'industrie automobile. En effet, la progression s'est accélérée en février avec une une hausse de 13% des immatriculations en données brutes par rapport à février 2015, a indiqué le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Parmi les autres informations à retenir de la semaine passée, citons également les résultats solides d'Airbus. Les prises de commandes du groupe en 2015 se sont élevées à 159 milliards d’euros et le carnet de commandes représentait un niveau record de 1 006 milliards d’euros au 31 décembre 2015 (contre 858 milliards d’euros en 2014).

Ce fût en outre une semaine importante en matière de politique industrielle avec le lancement du plan "agriculture innovation 2025" qui comprend notamment un volet pour développer le numérique et l’agriculture connectée, ainsi que l'annonce d'un troisième plan d'investissements d'avenir d'un montant de 10 milliards d'euros. En 10 ans, près de 47 milliards d'euros auront été investis dans ce cadre avec des objectifs de modernisation, et de développement de start-up du numérique et de l'agroalimentaire.

 

Publié dans Editos

L'E-Fan d'Airbus, piloté par le Français Didier Esteyne, devient le premier bi-place à propulsion 100% électrique à traverser la Manche.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par une actualité chargée dans le domaine des objets connectés qui représentent désormais un défi économique essentiel pour la France. L'inauguration offcielle de la Cité de l'objet connecté, à Angers, qui a d'ailleurs eu lieu en présence du président de la République, a pour originalité de concentrer l’ensemble des compétences nécessaires à la conception de ces produits « intelligents » en matière d’électronique (matériel et logiciel), de plasturgie, de mécanique ou de design et de les rendre accessibles à tout porteur de projet d’objet connecté. La start-up Qowisio, membre fondateur de la Cité, a annoncé, en début de semaine dernière, une levée de fonds de 10 millions d'euros pour lancer un réseau public bas-débit dédié aux objets connectés. Enfin, le concours destiné aux start-up françaises de l'Internet des objets, organisé par Silica, a récompensé Leka, un jouet connecté autonome pour enfants atteints de troubles de la communication.

Les autres faits marquants de la semaine dernière ont porté sur le marché des semi-conducteurs et sur des annonces faites en préambule de l'ouverture du salon du Bourget. Selon Acsiel (le syndicat représentant l'industrie des composants électroniques en France), le premier trimestre a été bon pour le marché français des semi-conducteurs grâce à trois secteurs prédominants : l’automobile (38% du marché total), le segment regroupant l'industriel et le secteur militaire et aéronautique (35%) et les puces pour encarteurs (23%). Selha  a signé un contrat sur 3 ans avec Airbus, Emka Electronique a annoncé qu'il allait fabriquer l’électronique du système de freinage du nouvel hélicoptère d’Airbus, et Airbus et Safran ont indiqué qu'ils allaient racheter les parts du Cnes dans Arianespace.

Quelques regroupements ou rachats récents sont aussi à noter : la cession par Cypress de ses circuits pour interfaces tactiles à Parade, l’acquisition de Viasystems par TTM Technologies et la mise en place d'une joint-venture ASE-TDK dédiée à la production de substrats intégrant des semi-conducteurs.
 

Publié dans Editos

Ce contrat formalise les conditions commerciales d’affaires en cours et à venir. Il renforce le partenariat entre les deux sociétés.

Publié dans Vie des entreprises

Manuel Valls devrait autoriser aujourd'hui même la vente à Airbus et à Safran des 34% que détient le Cnes dans Arianespace.

Publié dans Vie des entreprises

Le groupe estime que le programme A350 XWB assurera 34000 emplois directs en Europe. La quote-part française serait de l'ordre de 17000 personnes dont plus de 13000 emplois directs pour la région Midi-Pyrénées. A terme cependant, faute de nouveau grand programme prévu dans les 10 ans, 2000 emplois pourraient être menacés par la baisse de charge en France.

Publié dans Vie des entreprises

Les trois acteurs européens du secteur aéronautique ont remis leur proposition de drone militaire à la France, l’Allemagne et l’Italie.

Publié dans Vie de la profession

Le classement Brand Finance France 50 met en avant les plus grandes marques françaises. On y retrouve notamment Orange, Airbus et Bouygues.

Publié dans Vie de la profession

Dès l'ouverture du salon aéronautique de Dubaï, les deux grands avionneurs mondiaux ont engrangé des commandes fermes et intentions de commandes engrangées pour un montant cumulé de près de 150 milliards de dollars auprès des compagnies du Golfe, principalement Emirates (Dubaï), Qatar Airways et Etihad (Abu Dhabi).

A lui seul, Boeing a signé pour 100 milliards de dollars de commandes fermes et intentions de commandes pour 342 appareils, dont 225 777X, son nouvel bi-couloir qui remplacerea progressivement les Boeing 777. "Le 777X est le premier bi-couloir de l'histoire à totaliser 259 commandes et engagements d'achat lors de son lancement", a assuré Boeing dans un communiqué. Airbus, de son côté, a signé des contrats pour un montant de 43,1 milliards de dollars de contrats, soit 142 appareils, dont 50 A380 et 50 A350. Sur les commandes fermes, Airbus est même devant Boeing avec 20,1 milliards de dollars, contre 16,7 milliards de dollars à son rival américain.

Emirates est déjà le premier client de l'A380. Cette nouvelle commande porte à 140 exemplaires le carnet de commandes de l'appareil, dont 39 sont déjà en service. Le loueur Doric pourrait également conclure sa commande jusqu'à 20 exemplaires d'ici avant la fin de l'année.

La flotte A380 totalise plus d’un million d’heures de vol en près de 140 000 vols commerciaux. A ce jour, quelque 50 millions de passagers ont déjà eu le privilège de vivre l’expérience unique d’un vol à bord d’un A380. Toutes les cinq minutes, un A380 décolle ou atterrit dans l’un des 34 aéroports où l’appareil est exploité à ce jour.

Publié dans Vie des entreprises
Page 4 sur 4
20 août 2019
19 août 2019
24 juillet 2019

Composants
Connect Core 6 UL - Digi Elaboré sur le processeur d'application NXP i.MX6UL, le Connect Core 6 UL est le moteur de communication [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter
24/09/2019 - 26/09/2019
Measurement World
24/09/2019 - 26/09/2019
Forum de l’électronique
24/09/2019 - 26/09/2019
SAE AeroTech
29/09/2019 - 04/10/2019
European Microwave Week
02/10/2019 - 03/10/2019
Intelligent Building Systems (IBS)
02/10/2019 - 03/10/2019
Smart City + Smart Grid
11/10/2019 -
Sport Santé Bien-être
18/11/2019 -
Medica 2019