Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par le méga-contrat des RER du futur remporté par Alstom et Bombardier et qui mobilisera 2000 personnes en France, ainsi que par l'annonce de l'organisation en France du Forum mondial de l'électronique ("World Electronics Forum) en octobre prochains. C'est la première fois que ce forum sera organsé en Europe, et qui plus est, en France.

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, une effervescence toujours importante dans le domaine du véhicule autonome, avec l'association de BMW, Intel, Mobileye et Here pour l'élaboration de la cartographie en temps réel. Ils promettent notamment de développer une carte basée sur des données récoltées par les utilisateurs et mise à jour grâce aux images prises par les caméras embarquées des véhicules. Par ailleurs, Waymo, entité liée à Google dédiée à la voiture autonome, a annoncé qu'elle était prête à proposer sa technologie à plusieurs constructeurs, se positionnant ainsi plus clairement comme équipementier automobile.

Plusieurs études, résultats ou restructurations ont aussi été annoncées la semaine dernière, en particulier une nouvelle chute des ventes de PC en 2016 pour la 5è année consécutive, un record des livraisons pour Airbus, la suppression de 290 emplois chez Parrot et une évaluation du marché de l'Internet des objets à... 737 milliards de dollars.

Publié dans Editos

Airbus a enregistré 731 commandes nettes émanant de 51 clients, dont 8 sont nouveaux.Fin 2016, le carnet de commandes global d'Airbus totalisait 6.874 appareils d'une valeur de 1,018 milliard de dollars aux prix catalogue

Publié dans Vie des entreprises

L'américain a développé avec Airbus un module de commande associant un étage de puissance et un FPGA.

Publié dans Semi-conducteurs

Airbus est en bonne voie pour effectuer cette année la livraison d'au moins 650 appareils tous types d’avions confondus.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la conclusion d'un accord franco-britannique à 2 milliards d'euros pour développer des drones de combat. Les groupes britanniques BAE System, Selex ES et Rolls Royce devraient bénéficier de cet investissement, tout comme les français Dassault Aviation, Snecma (filiale du groupe Safran) et Thales. Dans un autre secteur phare de l'industrie aux débouchés importants pour l'électronique française, nous avons eu la confirmation d'un bon début d'année pour l'industrie automobile. En effet, la progression s'est accélérée en février avec une une hausse de 13% des immatriculations en données brutes par rapport à février 2015, a indiqué le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Parmi les autres informations à retenir de la semaine passée, citons également les résultats solides d'Airbus. Les prises de commandes du groupe en 2015 se sont élevées à 159 milliards d’euros et le carnet de commandes représentait un niveau record de 1 006 milliards d’euros au 31 décembre 2015 (contre 858 milliards d’euros en 2014).

Ce fût en outre une semaine importante en matière de politique industrielle avec le lancement du plan "agriculture innovation 2025" qui comprend notamment un volet pour développer le numérique et l’agriculture connectée, ainsi que l'annonce d'un troisième plan d'investissements d'avenir d'un montant de 10 milliards d'euros. En 10 ans, près de 47 milliards d'euros auront été investis dans ce cadre avec des objectifs de modernisation, et de développement de start-up du numérique et de l'agroalimentaire.

 

Publié dans Editos

L'E-Fan d'Airbus, piloté par le Français Didier Esteyne, devient le premier bi-place à propulsion 100% électrique à traverser la Manche.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par une actualité chargée dans le domaine des objets connectés qui représentent désormais un défi économique essentiel pour la France. L'inauguration offcielle de la Cité de l'objet connecté, à Angers, qui a d'ailleurs eu lieu en présence du président de la République, a pour originalité de concentrer l’ensemble des compétences nécessaires à la conception de ces produits « intelligents » en matière d’électronique (matériel et logiciel), de plasturgie, de mécanique ou de design et de les rendre accessibles à tout porteur de projet d’objet connecté. La start-up Qowisio, membre fondateur de la Cité, a annoncé, en début de semaine dernière, une levée de fonds de 10 millions d'euros pour lancer un réseau public bas-débit dédié aux objets connectés. Enfin, le concours destiné aux start-up françaises de l'Internet des objets, organisé par Silica, a récompensé Leka, un jouet connecté autonome pour enfants atteints de troubles de la communication.

Les autres faits marquants de la semaine dernière ont porté sur le marché des semi-conducteurs et sur des annonces faites en préambule de l'ouverture du salon du Bourget. Selon Acsiel (le syndicat représentant l'industrie des composants électroniques en France), le premier trimestre a été bon pour le marché français des semi-conducteurs grâce à trois secteurs prédominants : l’automobile (38% du marché total), le segment regroupant l'industriel et le secteur militaire et aéronautique (35%) et les puces pour encarteurs (23%). Selha  a signé un contrat sur 3 ans avec Airbus, Emka Electronique a annoncé qu'il allait fabriquer l’électronique du système de freinage du nouvel hélicoptère d’Airbus, et Airbus et Safran ont indiqué qu'ils allaient racheter les parts du Cnes dans Arianespace.

Quelques regroupements ou rachats récents sont aussi à noter : la cession par Cypress de ses circuits pour interfaces tactiles à Parade, l’acquisition de Viasystems par TTM Technologies et la mise en place d'une joint-venture ASE-TDK dédiée à la production de substrats intégrant des semi-conducteurs.
 

Publié dans Editos

Ce contrat formalise les conditions commerciales d’affaires en cours et à venir. Il renforce le partenariat entre les deux sociétés.

Publié dans Vie des entreprises

Manuel Valls devrait autoriser aujourd'hui même la vente à Airbus et à Safran des 34% que détient le Cnes dans Arianespace.

Publié dans Vie des entreprises

Le groupe estime que le programme A350 XWB assurera 34000 emplois directs en Europe. La quote-part française serait de l'ordre de 17000 personnes dont plus de 13000 emplois directs pour la région Midi-Pyrénées. A terme cependant, faute de nouveau grand programme prévu dans les 10 ans, 2000 emplois pourraient être menacés par la baisse de charge en France.

Publié dans Vie des entreprises
13 décembre 2019
12 décembre 2019
11 décembre 2019
10 décembre 2019
9 décembre 2019

Composants
Barrette de diode laser pulsée de haute puissance Adaptées pour des conditions d’utilisation critiques grâce à leur dissipation thermique et une [...]
Pour communiquer sur vos produits,
al.rouaud@electroniques.biz - 01.53.90.17.15

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter