Electroniques.biz

Cette cellule de R&D consistera en groupes de travail ciblant des thématiques particulières. Ces groupes seront encadrés par deux docteurs en électronique et un docteur en mécanique.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par le lancement du plan Nano 2022 et la signature du contrat stratégique de filière de l’industrie électronique. Cet engagement de l'Etat, attendu par les industriels de l'électronique depuis plusieurs mois, a été concrétisé par le déplacement de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, qui s'est rendu sur le site industriel de STMicroelectronics à Crolles (Isère) le 15 mars dernier. Le plan Nano 2022 représente 5 milliards d’euros de travaux et d’investissements industriels visant à préparer de nouvelles générations de composants électroniques, permettant notamment de répondre aux besoins des marchés de l’automobile, des communications 5G, des objets connectés et de l’intelligence artificielle embarquée, de l’aérospatial et de la sécurité.

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, le retour d'Intel à la première place mondiale sur le marché des semi-conducteurs. Deux des principaux caninets d'études qui suivent ce secteur l'ont annoncé à quelques jours d'intervalle, d'abord IC Insights, puis IHS Markit qui a estimé que l'américain a même devancé Samsung dès le 4è trimestre 2018. Le chiffre d'affaires des semi-conducteurs d'Intel a atteint 18,4 milliards de dollars au quatrième trimestre 2018, contre 15,8 milliards de dollars pour Samsung, selon IHS Markit. Autre enseignement que l'on découvre dans les estimations de ce cabinet d'études : deux entrerises européennes, STMicroelectronics et NXP, se retrouvent à nouveau dans le classement des 10 premières sociétés de semi-conducteurs au 4è trimestre 2018.

Nous notons aussi la hausse des demandes de brevets déposées par les entreprises et les inventeurs européens en 2018, le projet des pouvoirs publics de rapprocher le CSA, l'Arcep et l'Hadopi, et enfin la création de deux sociétés conjointes, d'une part entre le groupe de sous-traitance Ametra et l’indien Nucon Aerospace, et d'autre part entre Faurecia et Michelin dans les piles à hydrogène.

Publié dans Editos

Le groupe Ametra (ex Deroure) évalue en ce moment des entreprises orientées conception de matériels électroniques et réalisation de logiciels pour l’embarqué. L’an passé le chiffre d’affaires d’Ametra a progressé de 15% et le groupe a embauché plus de 120 personnes.

Publié dans Vie des entreprises
10 novembre 2019
8 novembre 2019
7 novembre 2019
6 novembre 2019
5 novembre 2019

Embarqué
KONTRON INTRODUIT UNE NOUVELLE FAMILLE DE MACRO-COMPOSANTS La société Kontron GmbH représentée en France par Steliau Technology introduit une nouvelle famille [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter
12/11/2019 - 15/11/2019
Productronica
12/11/2019 - 15/11/2019
Semicon Europa
18/11/2019 -
Medica 2019
19/11/2019 - 19/11/2019
Les Assises de l'Embarqué
19/11/2019 - 22/11/2019
Milipol
26/11/2019 - 28/11/2019
Trustech
05/12/2019 - 08/12/2019
Healthcare Expo Taiwan
11/12/2019 -
Congrès MediSpace 2019