Electroniques.biz

Data Modul consolide sa mondialisation après la construction de l’usine polonaise de Lublin en 2019.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la présentation du plan de relance pour redynamiser l’économie française suite aux dégâts causés par la pandémie du Covid-19 pour un montant total de 100 milliards d'euros. Même si ce plan est très généraliste, plusieurs mesures concernent l’électronique, puisqu’il met notamment l’accent sur la mobilité, les technologies propres, la santé, l’emploi et l’innovation. L'enjeu du numérique pour la France n'a pas échappé au gouvernement qui le prouve par les mesures mises en place, à commencer par l'allocation de 240 millions d'euros supplémentaires pour poursuivre le déploiement initialement prévu de la fibre optique et la transposition du Code européen des communications électroniques dans le droit français, instituant la fibre optique comme « service universel ».

Dans le domaine des semi-conducteurs, les ventes mondiales se sont éélevées à 35,2 milliards de dollars en juillet 2020, en hausse de 4,9% par rapport à juillet 2019 et en progression de 2,1% par rapport à juin 2020, selon le WSTS (World Semiconductor Trade Statistics), l'organisation mondiale en charge des statistiques sur l'industrie des semi-conducteurs, relayées par la SIA, l'association américaine de l'industrie des semi-conducteurs. Mais l’Europe a nettement décroché avec une baisse de 14,7% par rapport à juillet 2019.

L’industrie européenne des semi-conducteurs, par la voix de l'Association européenne de l'industrie des semi-conducteurs (Esia) s’est déclarée préoccupée par les mesures à l'égard de la Chine prises par l'administration américaine "qui auront un impact significatif et perturberont l'industrie mondiale des semi-conducteurs", selon l'Esia. Dans sa récente décision, rappelons que le Département américain du commerce a élargi l'interdiction de collaborer avec la Chine aux produits fabriqués à l'étranger, en ciblant les achats de semiconducteurs qui font appel aux technologies américaines, afin que celles-ci ne profitent pas à la Chine.

Dans l’actualité de la semaine écoulée, notons également deux points de conjoncture sur le marché de l’automobile et sur celui des smartphones. Le marché français de l’automobile se remet doucement de l’effondrement du printemps lié à la crise sanitaire. Les livraisons de véhicules avaient chuté de 72% en mars, de 88,8% en avril, puis de 50,3% en mai. Elles s’étaient ensuite redressées de 1,2 % en juin et de 3,9 % en juillet. Le CCFA maintient une prévision de baisse du marché de 30% sur l’ensemble de l’année 2020, en cas de stabilisation de la situation actuelle, ou de 25% voire de 20%, en cas d’amélioration de la situation économique. Quant aux ventes mondiales de smartphones, elles devraient chuter de près de 10% en 2020, mais une forte poussée de la 5G devrait ramener le marché à la croissance en 2021, selon IDC.

 

Publié dans Editos

Originalité du constructeur, il a lancé un service de location de batteries qui permettra aux conducteurs d'acheter un véhicule électrique sans posséder la batterie. L'option, que Nio appelle batterie en tant que service (« Battery as a Service »), implique que les conducteurs paient une redevance mensuelle de location pour l'utilisation des batteries.

Publié dans Vie des entreprises

Deux projets visent à développer des technologies de process de puces de 14 nanomètres et de 12 nanomètres, avec l'aide d'ex-employés de TSMC.

Publié dans Vie de la profession

Les restrictions annoncées en mai empêchaient déjà des sociétés telles que TSMC de fabriquer et de fournir à Huawei des puces conçues par HiSilicon, une filiale de la société chinoise. Les nouvelles mesures américaines étendent désormais cette interdiction à tous les concepteurs de puces, comme MediaTek à Taiwan.

Publié dans Vie de la profession

Le marché chinois a chuté de 7,5% en mars en raison de la crise du Coronavirus qui était déjà très forte en février en Chine. L'Europe n'a quant à elle réellement commencé à souffrir de la pandémie en mars. 

Publié dans Conjoncture

La semaine dernière a été marquée par le premier bilan des répercussions de l'épidémie du Coronavirus sur l'industrie électronique. Celle-ci a pour effet d'interrompre ou de perturber la production dans les entreprises de fabrication électronique qui figurent parmi les plus grands acheteurs mondiaux de semi-conducteurs, notamment les entreprises de services de fabrication électronique (sous-traitants) et de conception (ODM). Aussi, le marché mondial sera confronté à de sérieux défis à l'approche du deuxième trimestre, estime le cabinet d'études Omdia.

Après un long silence, la Fieec a réagi aux répercussions de l'épidémie du Covid-19 sur l'industrie électronique française. « Les entreprises de nos secteurs industriels ont déployé dès les prémices de l’épidémie leurs plans de continuité de sorte qu'elles sont généralement parvenues à en contenir les effets jusqu'à aujourd'hui. Elles travaillent à anticiper un possible scenario de prolongation en mobilisant des sources alternatives ou encore en procédant à la reconfiguration du flux des commandes en coordination avec leurs clients », précise la Fédération.

A noter également dans l'actualité de la semaine écoulée, un plan de suppression d'emplois de 2362 postes d'ici 2021, dont 404 en France, chez Airbus Defence & Space, la confirmation du projet d'acquisition de Bombardier Transport par Alstom pour un montant compris entre 5,8 et 6,2 milliards d'euros, la collaboration entre STMicroelectronics et TSMC afin d’accélérer l’adoption des produits à base de nitrure de gallium, et l'avertissement d'Apple qui prévient qu'il n'atteindra pas ses objectifs pour le trimestre en cours en raison de l'épidémie de Coronavirus qui perturbe la production de ses produits. C’est la première fois en un quart de siècle qu'Apple diffuse une telle communication qui ne manquera pas d'ébranler toute l’industrie électronique. Toute la supply chain en subira les conséquences, notamment les fabricants de composants.

Autre mauvaise nouvelle pour l'industrie électronique dont elle est l'une des principales clientes, l'industrie automobile européenne commence l'année en berne avec botamment des ventes qui se sont effondrées pour Renault et PSA. Ce ne sera pas mieux en Chine où l'APC, l'association des constructeurs automobiles du pays, anticipe une chute de plus de 30% des volumes ce mois-ci avec l'expansion de l'épidémie de Coronavirus.

Publié dans Editos

L'APC, l'association des constructeurs automobiles de Chine, anticipe une chute de plus de 30% des volumes ce mois-ci avec l'expansion de l'épidémie de coronavirus.

Publié dans Conjoncture

Après une semaine d'arrêt, des dizaines de milliers de travailleurs attendent toujours de recommencer à travailler, car les usines de Zhengzhou, Shenzhen et Kunshan n'ont pas encore reçu le feu vert pour reprendre la production.

Publié dans Vie des entreprises

En 2019, le marché de la fonderie de silicium en Chine a progressé de 6% par rapport à 2018. Ce alors que le marché mondial a, lui, reculé de 2%. L’an passé, le marché chinois a représenté 20% du marché mondial, selon IC Insights.

Publié dans Conjoncture
Page 1 sur 13
25 septembre 2020
24 septembre 2020
23 septembre 2020
22 septembre 2020
21 septembre 2020

Embarqué
Adm21, nouveau SBC 3,.5” basé sur Intel Atom x7-E3950 Vecow , distribué par ADM21, vient de lancer le nouveau SBC ( single Board Computer ), EMBC-2000 [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter
29/09/2020 - 01/10/2020
Forum de l'électronique/Sepem Industries
03/11/2020 - 04/11/2020
IBS (Intelligent Building Systems)
10/11/2020 - 13/11/2020
Electronica
01/12/2020 - 03/12/2020
Aeromart