Electroniques.biz

Aux termes de ces accords, Synaptics acquerra certains droits sur les produits et les activités Wi-Fi, Bluetooth et GPS / GNSS existants de Broadcom sur le marché de l'IoT.

Publié dans Vie des entreprises

Avec CyberX, les clients de Microsoft pourront visualiser une carte numérique de milliers d'appareils IoT d'un étage ou d'un bâtiment d'usine et recueillir des informations sur leur profil d'actif et leurs vulnérabilités.

Publié dans Vie des entreprises
La dernière enquête sur l’IoT menée par Farnell montre une adoption croissante de l’IA dans les solutions IoT et une confiance accrue des entreprises dans ce domaine.
Publié dans Conjoncture

Cette plate-forme IoT est totalement ouverte et permet de connecter de multiples sources (API, bus industriel, capteurs Lora/Sigfox). Le développement peut être ouvert à ses utilisateurs pour qu’ils puissent directement y intégrer leurs capteurs ou données en provenance d’une application.

Publié dans Vie des entreprises

Ces oscilloscopes numériques intègrent 8 entrées analogiques, une bande passante jusqu’à 6 GHz et huit instruments en un, dont un analyseur de spectre temps réel.

Publié dans Mesure

Ericsson, Sony Network Communications Europe et Telenor Connexion facilitent la connexion des personnes et des objets avec des solutions de suivi et de surveillance intelligentes. 

Publié dans Vie des entreprises
vendredi, 14 février 2020 14:41

Table ronde sur les apports de la 5G à l’IoT

Organisée par la revue Electroniques, cette table ronde intitulée « Tout sur les apports de la 5G aux IoT : technologie, fonctionnalités, performances, sécurité, applications, coûts… » se déroulera le 18 mars prochain à Paris Expo Porte de Versailles

Publié dans Vie de la profession

Kerlink vient d'annoncer un chiffre d’affaires 2019 de 13 M€, en repli de 24% par rapport à celui de 2018. Il souligne cependant que l’exercice 2018 avait été marqué par la seconde partie du déploiement du premier réseau IoT de Tata Communications, opérateur télécom de premier rang en Inde. Hors ce contrat exceptionnel, le chiffre d’affaires de l’exercice 2019 n'a baissé que de 4%.

Publié dans Vie des entreprises

La série WaveSurfer 4000HD de Teledyne LeCroy regroupe les premiers modèles de leur catégorie à proposer une résolution verticale de 12 bits.

Publié dans Mesure

Dans un récent rapport, Kaspersky, l’éditeur bien connu de logiciels de sécurité, fait état d’une multiplication par neuf du nombre des cyberattaques subies par les équipements IoT au premier semestre 2019, par rapport à la même période de 2018. Pour arriver à une telle conclusion, la société a déployé dans le monde un dispositif constitué d’une cinquantaine de leurres destinés à susciter des attaques informatiques. Ce que, dans le jargon de la sécurité informatique, l’on a coutume d’appeler des honeypots ou «pots de miel».
Concrètement, ces honeypots Telnet ont permis de détecter 105 millions d’attaques émanant de 276 000 adresses IP uniques (12 millions à partir de 69 000 adresses IP lors du premier semestre 2018).

Kaspersky note que les attaques opérées sur les dispositifs IoT ne sont généralement guère sophistiquées, si bien que les quelques mesures (mise à jour du micrologiciel/firmware, réinitialisation en cas de doute, restriction d’accès par VPN local...) préconisées dans le rapport permettront de s’en prémunir. Ces attaques sont le plus souvent furtives, dans la mesure où les utilisateurs ne remarqueront peut-être même pas l’exploitation à leur insu de leurs équipements. Les logiciels malveillants (ou, plus exactement, les familles de malwares) principaux ont pour noms Mirai et NyaDrop. Ils sont chacun à l’origine de 39% des attaques. Le premier tire profit des vulnérabilités existantes pour contrôler un objet connecté. A cet égard, les routeurs ou les caméras de surveillance sont souvent considérés comme des dispositifs qui ne méritent pas d’attention particulière. Le deuxième utilise un mode d’attaque par force brute pour contourner les mots de passe. Le troisième botnet le plus courant, mais qui ne compte que pour 2,1% du total des attaques enregistrées par Kaspersky, est Gafgyt. Il s'appuie sur le même principe de force brute que NyaDrop.

Il est intéressant de noter que si les ordinateurs usuels fonctionnent à partir de processeurs d’architecture x86, dans le monde des périphériques IoT, le choix est plus vaste. Une analyse des échantillons de malwares a mis en évidence des fichiers utilisant des modes d’organisation des octets différents (ce que l’on appelle l’endianisme, c’est-à-dire l’ordre dans lequel les octets sont placés en mémoire), conçus pour être exécutés sur des architectures de CPU multiples, telles qu’Intel x86, Arm et Mips.
Enfin, les chercheurs ont réussi à localiser les pays qui constituent les sources d'infection principales. Il s'agit de la Chine (30% du total des attaques), du Brésil (19%) et de l'Egypte (12%). Il y a un an, la situation était différente, le Brésil virant en tête devant la Chine et le Japon.

Publié dans Editos
Page 1 sur 9
15 juillet 2020
10 juillet 2020
9 juillet 2020
8 juillet 2020
7 juillet 2020
6 juillet 2020
5 juillet 2020

Embarqué
KONTRON INTRODUIT UNE NOUVELLE FAMILLE DE MACRO-COMPOSANTS La société Kontron GmbH représentée en France par Steliau Technology introduit une nouvelle famille [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
09/09/2020 - 10/09/2020
Rencontres électronique imprimée
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
RF & Microwave
29/09/2020 - 01/10/2020
Forum de l'électronique/Sepem Industries
03/11/2020 - 04/11/2020
IBS (Intelligent Building Systems)