Electroniques.biz

Soitec a publié ses résultats semestriels de l’exercice 2020-2021 (arrêté au 30 septembre 2020). Avec 254,4 millions d’euros, le chiffre d’affaires du premier semestre de l’exercice 2020-2021 recule de 2% par rapport à celui de l’exercice 2019-2020.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par plusieurs statistiques et prévisions dans le domaine des semi-conducteurs. Les ventes européennes de semi-conducteurs ont atteint 3,031 milliards de dollars au mois de septembre 2020, soit une augmentation de 3,3% par rapport au mois d'août, selon les chiffres du WSTS (World Semiconductor Trade Statistics). Sur une base mondiale, les ventes de semi-conducteurs en septembre 2020 s'élevaient à 37,862 milliards de dollars, en hausse 4,5% par rapport au mois précédent et de 5,8% par rapport au même mois en 2019. Les ventes mondiales du 3è trimestre étaient en hausse de 6,2% par rapport au trimestre précédent.

Par ailleurs, le rapport "300mm Fab Outlook to 2024" de Semi anticipe une hausse des dépenses dans les fabs de 300mm en 2020 de 13% en glissement annuel, pour atteindre un pic record de 20% et 70 milliards de dollars en 2023.  Le rapport Semi indique en outre qu’entre 2020 et 2024, l'industrie des puces ajoutera au moins 38 nouvelles "fabs" de 300mm avec une capacité mensuelle qui passera d'environ 1,8 million de tranches à plus de 7 millions respectivement.

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, l'intention de Huawei de construire une usine de semi-conducteurs à Shanghai en raison des restrictions américaines. Pour sa première usine de semi-conducteurs, Huawei devrait commencer par un procédé d’une finesse de 45 nm, ce qui est loin des technologies "up-to-date". Puis, le chinois espère arriver, fin 2021, à produire en 28 nm et en 20 nm en 2022.

Enfin, il faut noter la conclusion d'un contrat de fourniture de tranches RF-SOI entre Soitec et Globalfoundries pour la 5G, une levée de fonds de 320M$ en Bourse pour Allegro MicroSystems, et dans le secteur de la sous-traitance l'acquisition de Scaita par Estelec Industrie, société dédiée à la fabrication de cartes, faisceaux et câbles électroniques.

Publié dans Editos

La semaine dernière a été marquée par l'annonce de la collaboration entre la filière automobile et la filière électronique dans le but de mobiliser une véritable "équipe de France" de l’électronique de puissance, avec l'ambition de créer un leadership français sur ces technologies. La plateforme automobile (PFA) et la filière électronique ont achevé la première semaine de l’électronique de puissance qui s’est tenue du 6 au 10 juillet 2020 : 6 webinaires et un demi-millier d’acteurs ont été mobilisés sur l’ensemble de la semaine et 23 projets ont été présentés, tous de très bon niveau.

Sur le plan conjoncturel, le WSTS a présenté ses prévisions pour l'ensemble de l'année 2020 et pour l'année 2021 : les ventes mondiales devraient croître de 3,3% cette année à 426 milliards de dollars en 2020 (contre 412,3 milliards de dollars en 2019) et de 6,2% l'année prochaine. Mais avec des disparités géographiques : le WSTS prévoit cette année une croissance dans les Amériques (+12,8%) et en Asie-Pacifique (+2,6%), tandis que des baisses sont prévues pour les ventes en Europe (-4,1%) et au Japon (-4,4%).

A noter également le changement de président à la Fieec (Fédération des industries électriques, électroniques et de communications) qui a élu Laurent Tardif, Pdg de la région Europe du sud du groupe Prysmian, à sa présidence pour un mandat de 3 ans. Il succède à Gilles Schnepp, président du Conseil de surveillance de Legrand, qui est élu président d’honneur de la fédération.

Il faut également retenir, dans l'actualité de la semaine écoulée, qu'Alstom est prêt à céder son site de production de Reichshoffen pour acquérir Bombardier Transport, ce qui fait partie de ses engagements vis-à-vis de la Commission européenne au regard de la réglementation sur les concentrations.

Autres informations importantes : le redémarrage de Oneweb après la propositon formulée par le gouvernement anglais et l'opérateur de téléphonie Bharti qui se sont engagés à financer l'opération à hauteur d'un milliard de dollars, l'accord Soitec-Qualcomm pour la fourniture de substrats POI dédiés à la 5G, la levée de fonds d'un montant de 6,55 milliards de dollars opérée en bourse par Smic en prévision de l'expansion de ses activités, et enfin, plusieurs acquisitions, dont le rachat par Synaptics de l'activité de connectivité IoT sans fil de Broadcom, l'acquisition de la start-up eSoftThings, experte dans l’IoT et l’intelligence artificielle, par Lacroix Group, et enfin, la finalisation du rachat d'Osram par ams et l'achat de Intempora par dSpace.

Cette newsletter hebdomadaire est la dernière de la saison. Nous vous souhaitons de bonnes vacances et nous vous donnons rendez-vous à partir du 18 août pour l'actualité quotidienne et le 24 août pour la prochaine newsletter hebdomadaire.

Publié dans Editos
Ce faisant, Qualcomm s'assure auprès de Soitec de l'approvisionnement en volume de substrats POI (Piezoelectric-on-Insulator) destinés aux nouvelles générations de filtres RF de Qualcomm pour smartphones 4G et 5G.
Publié dans Vie des entreprises

Soitec annonce le changement de nom d’EpiGaN en Soitec Belgium. Cette activité, spécialisée dans les technologies à base de nitrure de gallium, résultant d’une acquisition réalisée il y a un an, vient consolider le portefeuille de Soitec en matière de substrats innovants pour les marchés des radiofréquences et de la puissance.

Publié dans Vie des entreprises

Les 50 premiers déposants représentent plus de la moitié de l’ensemble des demandes de brevets publiées à l’INPI en 2019. Cette tendance récurrente confirme la nécessité des actions de sensibilisation à la propriété industrielle menées en direction des plus petites entreprises et du monde de la recherche.

Publié dans Vie de la profession

La semlaine dernière a été marquée par l'annonce d'un plan de soutien de plus de 15 milliards d'euros à la filière aéronautique qui intervient juste une semaine après le plan de soutien accordé à l'automobile.  Ce soutien massif de l’Etat s’accompagne d’engagements des entreprises de la filière aéronautique,et notamment des grands donneurs d’ordre sur les relations avec leurs sous-traitants. Ils assurent aussi produire en France dans 10 à 15 ans les avions qui placeront le transport aérien sur une trajectoire compatible de la transition écologique.

Aux Etats-Unis, un groupe de parlementaires issu des deux grands partis américains (démocrates et républicains) a présenté un projet de loi visant à fournir plus de 22,8 milliards de dollars d'aide aux fabricants de semiconducteurs afin d'encourager la construction d'usines aux Etats-Unis, sur fond de rivalité technologique et de guerre commerciale avec la Chine. En Europe, rien de tel n'est prévu à ce jour et les recommandations faits au gouvernement par Acsiel en France restent sans réponse officielle.

Sur le plan conjoncturel, le marché mondial des semi-conducteurs devrait atteindre 426 milliards de dollars en 2020, en progression de 3,3% par rapport à 2019, selon les dernières prévisions du WSTS datées de mai 2020. En 2021, la croissance devrait s'accélérer avec une progression de 6,2%, estime le WSTS, tiré par une croissance à deux chiffres du segment des mémoires. Cependant, le cabinet Omdia s'attend à une forte baisse du marché des semi-conducteurs de puissance dédiés à l'automobile. Ce dernier devrait à peine dépasser les 9 milliards de dollars cette année, contre près de 11 milliards de dollars en 2019 en raison de l'impact de l'épidémie du Covid-19 sur le marché de l'automobile.

De son côté, Soitec a publié de très bons résultats annuels, montrant ainsi la réussite de son repositionnement opéré depuis plusieurs années. Son chiffre d'affaires a progressé de 34,6% au cours de l'année fiscal 2019-2020 par rapport à l’exercice précédent, la croissance étant de 28% à périmètre et taux de change constants, et ses ventes ont été multipliées par 2,5 au cours des trois derniers exercices. Ceci est le fruit de l’adoption croissante de substrats innovants conçus pour améliorer les performances des produits électroniques, estime la société.

 

Publié dans Editos

Le chiffre d’affaires 2020-2021 attendu sera d'un niveau stable, à périmètre et taux de change constants avec une marge d'Ebitda de l'électronique attendue autour de 30%. Le chiffre d’affaires 2021-2022 désormais attendu est d'environ 800 M€.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par une reprise perceptible de l'activité économique, avec notamment un redémarrage des usines automobiles françaises. Renault a annoncé la reprise de sa production automobile en France, au lendemain d'une réouverture d'usine chez Toyota, confirmant le redémarrage progressif du secteur après plus d'un mois de pause forcée en raison de l'épidémie de Covid-19. Quant au groupe PSA, il a indiqué être prêt également, mais il attend la réouverture des concessions afin d'éviter d'accumuler des stocks coûteux. 

Les publications de résultats en pleine crise du Covid-19 ont eu lieu comme prévu. STMicroelectronics a fait état d'un chiffre d'affaires de 2,23 milliards de dollars au premier trimestre 2020, en hausse annuelle de 7,5%, pour un bénéfice net de 192M$ (+7,9%). Pour le deuxième trimestre 2020, la société espère un chiffre d'affaires avoisinant les 2 milliards de dollars (contre 2,173 milliards de dollars un an plus tôt), ses ventes étant logiquement impactées par la chûte du marché de l'automobile et par des difficultés logistiques liées à la pandémie. A retenir également une nette croissance du chiffre d'affaires de Soitec au cours de son exercice 2019-2020. Il a atteint 204 M€ au 4è trimestre de l'exercice fiscal 2019-2020, en hausse de 45% par rapport au 4è trimestre 2018-2019, et 598 M€ pour l'ensemble de l'exercice, en hausse de 35%.

La recherche de solutions pour contrer l'épidémie du Covid-19 s'est poursuivie avec plusieurs annonces intéressantes la semaine passée. Le CEA a conçu deux dispositifs d’assistance respiratoire d’urgence et les a mis à la disposition des industriels. Quant à Ludovic Le Moan, P-dg de Sigfox, il a mis en garde contre Google et Apple et a prôné l'utilisation d'un bracelet indépendant du smartphone plutôt qu'une application de tracking. D'autres solutions avaient été proposées précédemment par divers industriels et rien n'est exclu, indiquent les pouvoirs publics. Parmi elles, citons celle défendue par l'opérateur Orange qui fournit les données de géolocalisation anonymisées de ses abonnés à l'Inserm, et s'est associé à cinq sociétés françaises (Dassault Systèmes, Capgemini, Sopra Steria, SIA Partners et Accenture) pour concevoir une application de tracking qui fonctionne en Bluetooth. Cette solution serait déjà prête à être testée et plusieurs régions auraient été démarchées en ce sens.

Publié dans Editos

Le chiffre d’affaires de Soitec a atteint 204 M€ au 4è trimestre 2019-2020, il est en hausse de 45% par rapport au 4ème trimestre 2018-2019. Le chiffre d’affaires annuel 2019-2020 a atteint 598 M€, en hausse de 35%, en progression de 28% à périmètre et taux de change constants. L'objectif de marge d’Ebitda de l’activité électronique pour l’ensemble de l’exercice 2019-2020 a été confirmé autour de 30%.

Publié dans Vie des entreprises
Page 1 sur 12
27 novembre 2020
26 novembre 2020
25 novembre 2020
24 novembre 2020

Composants
Diodes Laser Continues Nos diodes laser CW offrent modularité sur une large plage spectrale. Disponibles de 405 nm à 1610 [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter
01/12/2020 - 03/12/2020
Aeromart
10/01/2021 - 15/01/2021
European Microwave Week