Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par la levée des restrictions par la Chine pour les investissements étrangers dans l'automobile et l'aéronautique. Actuellement, les groupes étrangers qui investissent dans l’automobile en Chine ne peuvent pas posséder plus de 50% de leur filiale. Ce plafond sera supprimé dès cette année pour la production de véhicules électriques et hybrides. Même tolérance pour l’aéronautique et la construction navale. Un signal fort, dans le contexte de guerre commerciale avec les américains.

Le département américain du Commerce a notamment interdit aux sociétés américaines de vendre des composants à l'équipementier télécoms chinois ZTE pour une durée de sept ans pour avoir enfreint les termes des sanctions économiques imposées à l'Iran. A Pékin, le ministère chinois du Commerce a indiqué qu'il suivrait de près les développements de l'affaire et qu'il se tiendrait prêt à réagir pour protéger les intérêts des entreprises chinoises. De son côté, la Chine pourrait entraver l'acquisition de NXP par Qualcomm, a annoncé le ministère chinois du Commerce.

Nous avons également appris que Nokia avait décidé  de jeter l'éponge dans le domaine de la santé connectée. Le finlandais s’apprête en effet à se séparer de Withings, jeune société française installée à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), spécialisée dans la santée connectée. Selon plusieurs sources concordantes, des entreprises françaises, européennes ainsi que Google et Samsung seraient candidats pour la reprise de Withings. Le repreneur devrait néanmoins débourser une somme bien inférieure aux 170 millions d’euros versés par Nokia en 2016.

Enfin, soulignons que les tensions sur les délais d'approvisionnement touchent maintenant les composants passifs. Elles perturbent la production de grands sous-traitants de Taïwan, avec des répercussions jusque dans les livraisons de certains de clients importants, et d’éventuelles hausses de prix sur le marché final, rapporte le quotidien en ligne taïwanais Digitimes.

Publié dans Editos

Le groupe chinois avait plaidé coupable l'an dernier devant un tribunal fédéral du Texas, reconnaissant avoir fourni illégalement à l'Iran des technologies et des biens américains.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la confirmation de la poursuite de la croissance du marché européen des semi-conducteurs. Il a atteint 3,429 milliards de dollars en février, en hausse de 21,7% par rapport à la même période de l'an passé, selon les données du WSTS. La progression est de 0,9% par rapport à janvier. Pour le 2è mois consécutif, l'Europe est la seule région du monde à enregistrer une croissance d'une mois sur l'autre. Les ventes mondiales de semi-conducteurs ont, quant à elles, atteint 36,754 milliards de dollars en février, en baisse de 2,2% par rapport à janvier et en hausse de 21% par rapport à février 2017.

A retenir également, l'avancée de la réglementation française dans le domaine de la voiture autonome. Les tests seront facilités. Le président de la République, Emmanuel Macron, l'a annoncé en même temps que sa stratégie pour le développement de l'intelligence artificielle. D'ici 2019, un cadre législatif sera prêt pour permettre l'expérimentation de véhicules sans conducteur de niveau 4, c'est-à-dire d'autonomie quasi totale. Et d'ici 2022, un cadre de régulation permettant la circulation des véhicules autonomes sera mis en place.

Dans l'actualité de la semaine passée, les Etats-Unis et la Chine ont relancé la guerre économique qui rejaillit du même coup sur l'industrie électronique. Les Etats-Unis ont proposé d'imposer des droits de douane de 25% sur des produits fabriqués en Chine pour une valeur globale d'importation d'au moins 50 milliards de dollars (le chiffre de 100 milliards de dollars a même été évoqué), en privilégiant particulièrement les produits de haute technologie, dont bien évidemment les semi-conducteurs, mais aussi des produits grand public comme les téléviseurs ou les appareils électroménagers, ou encore les produits professionnels comme les appareils médicaux.

Enfin, dans l'actualité des entreprises, il faut noter que Intel devrait se séparer de Wind River, le projet du français Alpha MOS, fabricant d’instrumentation analytique sensorielle (nez, langues et yeux électroniques) à usage industriel, de lancer une augmentation de capital, et une levée de fond de 50,6 M$ pour Si-Five, spécialiste californien des coeurs de processeurs RISC-V.

Publié dans Editos

Les Etats-Unis visent pas moins de 1300 lignes de produits pour essayer de forcer la Chine à changer ses pratiques en matière de propriété intellectuelle. La Chine a déclaré qu'elle riposterait pas des mesures analogues le cas échéant.

Publié dans Vie de la profession

Cette première promotion d’Impact USA 2018 se déroulera du 16 avril au 22 juin au cœur de la Silicon Valley et de la Silicon Alley. 7 start-up seront hébergées sur le campus de New York, les 5 autres sur celui de San Francisco.

Publié dans Vie de la profession

La Fab 42 de Intel sera consacrée à la technologie avancée 7 nm, et créera plus de 10000 emplois en Arizona dont 3000 emplois directs. Il s'agit en fait de la réactivation d'un projet qui date de 2011 et qui avait été mis en attente en raison d'un manque de demande.

Publié dans Vie des entreprises

Juste avant de passer la main à son successeur, Donald Trump, l'administration Obama a rappelé la nécessité de se protéger contre les tentatives de prises de contrôle ou d'acquisitions chinoises.

Publié dans Vie de la profession

Les Etats-Unis devraient ainsi lancer un effort de recherche national de plusieurs milliards de dollars pour définir une industrie des semi-conducteurs "post-silicium".

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par l'annonce de la condamnation infligée par la Commission européenne à Apple. L'amende - astronomique (13 milliards d'euros) - est cependant contestée par les autorités irlandaises qui, selon Bruxelles, ont accordé à Apple des avantages fiscaux indus à hauteur de ce montant.

A quelques semaines de l'ouverture du Mondial de l'automobile, la semaine passée a également été l'occasion de confirmer la bonne santé du marché de l'automobile avec une hausse de 6,1% sur les huit premiers mois de l'année.

Autre bonne nouvelle à destination des entrepreneurs désireux de se développer aux Etats-Unis : sous la dénomination "International Entrepreneur Rule", une réglementation proposée par l’U.S. Citizenship and Immigration Services (USCIS) va permettre aux entrepreneurs étrangers, selon certaines conditions, d’accéder plus facilement à une autorisation de séjour de longue durée dans ce pays.

A retenir enfin l'accord conclu entre Littelfuse et ON Semiconductor en vue du rachat par le premier de certaines gammes de composants discrets de protection et de puissance du second (IGBT dédiés au marché automobile, thyristors et diodes de suppression des tensions transitoires). L'ensemble de ce portefeuille de composants a représenté un chiffre d'affaires de 55 millions de dollars environ lors de l'année fiscale 2015 et le montant de la transaction s'élève à 104 millions de dollars.

Publié dans Editos

Les candidats devront détenir au moins 15% du capital d’une start-up et avoir un rôle central et actif dans son activité. Cette start-up devra avoir été fondée aux Etats-Unis au cours des trois dernières années

Publié dans Vie de la profession

Composants
Barrette de diode laser pulsée de haute puissance Adaptées pour des conditions d’utilisation critiques grâce à leur dissipation thermique et une [...]
Pour communiquer sur vos produits,
al.rouaud@electroniques.biz - 01.53.90.17.15

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter