Electroniques.biz

Virgin Mobile compte 1,7 million d'abonnés et utilise le réseau câblé de l'opérateur SFR.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par l'annonce des premières retombées industrielles du tournant opéré par ERDF vers les compteurs d'électricité intelligents. Conformément à son obligation de fabriquer ces compteurs sur le sol français, CG, l'un des prestataires choisis par l'opérateur, a annoncé l’implantation à Fontaine, près de Grenoble, d’une unité de production, de test et d'étalonnage de plus de 2 millions de compteurs intelligents par an sous la marque ZIV.

A retenir également le revirement stratégique d'Apple en matière de choix de ses fournisseurs : après avoir faussé compagnie à Samsung pour donner sa préférence au fondeur TSMC, il devrait confier à nouveau au Coréen, à partir de 2016, une grande partie de la production de processeurs pour les iPhone et iPad, selon le "Korea Times".

Sur le front des opérateurs, Numéricable, après avoir fait main basse sur SFR, voudrait racheter Bouygues Telecom. Une offre pourrait être formulée en ce sens dans quelques mois, d’après une source proche du dossier. Mais beaucoup d'obstacles subsistent : en premier lieu, l'accord de Bouygues qui ne serait plus disposé à vendre, mais aussi celui de l'Arcep qui veut poser ses conditions à un retour à trois opérateurs en France. A suivre début 2015...

Côté utilisateurs, une bonne nouvelle est venue la semaine passée avec l'annonce d'une coopération mondiale entre JCDecaux et Huawei pour le déploiement de « small cells » dans le mobilier urbain. Ces cellules peuvent améliorer la couverture réseau et offrir des capacités supplémentaires à moindre coût et avec un processus de déploiement simplifié.

Enfin, rien de va plus pour les "Google Glass" du géant américain que l'on ne sait d'ailleurs plus comment nommer puisqu'il s'intéresse quasiment à tout : véhicule connecté, santé... et réalité virtuelle. En effet, les lunettes connectées de Google ne sont pas prêtes d'entrer dans le concret. Diffusées à très petite échelle, leur avenir est incertain, car sur les 16 développeurs d'applications contactés dans le cadre d'une enquête opérée par Reuters, neuf ont déclaré qu'ils avaient mis fin à leur projet ou qu'ils ont abandonné tout développement.

Publié dans Editos

"Une offre pourrait être formulée dans quelques mois", d’après une source proche du dossier.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la poursuite des grandes manoeuvres dans les télécoms. Alors que les organisations syndicales de Bouygues Telecom craignent entre 1500 et 2000 suppressions de postes, les tractations se sont poursuivies en vue de la vente de la société. Quelques semaines après avoir discuté, sans succès, avec le groupe Iliad, propriétaire de Free, des négociations ont, en effet, été engagées avec Orange en vue d'un "rapprochement".

C'est l'échec de la reprise de SFR qui a entraîné la réflexion engagée par le groupe de BTP au sujet de l'avenir de sa filiale de téléphonie mobile. Un rachat par Orange, payé en actions, lui permettrait d'entrer au capital de l'opérateur historique, en devenant même l'un des tout premiers actionnaires de l'entreprise.

Dans le même temps, Numéricable ne se satisfait pas du seul rachat de SFR et a concrétisé, selon "Le Figaro", celui de Virgin Mobile pour un montant de 325 M€.

Si toutes ces opérations aboutissent, la France reviendrait à une situation qu'elle a connue il y a quelques années, à savoir trois opérateurs mobiles, mais pas exactement avec les mêmes acteurs : Free, Orange et Numéricable. Deux des acteurs historiques, SFR et Bouygues Telecom, auront alors payé les frais de la bataille sur les prix enclenchée par Free.

Toujours dans les télécoms, mais du côté des infrastructures, Alcatel-Lucent a annoncé une réduction de ses pertes au premier trimestre 2014, ce qui en fait une cible de plus en plus évidente pour d'autres acteurs de ce marché, notamment Nokia (depuis son recentrage sur les réseaux haut débit) ou encore l'Américain Juniper.

Dans l'actualité de la semaine écoulée, notons également l'entrée en vigueur d'un décret, à la demande du ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique, qui instaure une autorisation préalable dans plusieurs domaines d'activité dont l'approvisionnement en énergie et les réseaux et services de communications électroniques.

Enfin, Samsung devient officiellement partenaire de ST pour la technologie FD-SOI 28 nm en se positionnant en seconde source avec des lignes de production qui seront prêtes d'ici le début 2015.

 

Publié dans Editos

Le propriétaire actuel de SFR, le groupe Vivendi, devrait participerau financement de cette acquisition à hauteur de 200 millions d'euros.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la fin du feuilleton SFR-Numéricable-Bouygues qui s'est soldé par la victoire de Numéricable aux dépens de Bouygues. Le câblo-opérateur s'est ainsi emparé de SFR pour un montant de 17 milliards d'euros, Vivendi conservant 20% du nouvel ensemble. Un échec pour Bouygues qui l'a amené à envisager la cession de sa filiale de téléphonie mobile à Iliad, maison-mère de Free. Mais alors que le groupe de BTP espère en retirer 8 milliards d'euros, Iliad ne serait prêt à débourser "que" 5 milliards d'euros. Affaire à suivre donc...

Dans l'actualité de la semaine passée, notons également l'approbation de la Commission européenne à propos d'une aide de 34 millions d'euros accordée au projet "Tours 2015" porté par ST. Ce projet vise la conception et la production de composants améliorant l'efficacité énergétique des appareils électroniques et permettant de réaliser des modules autonomes en énergie.

Deux études et statistiques faisant le point sur le marché mondial de la sous-traitance électronique et sur le marché européen des semi-conducteurs ont, en outre, été publiées. La première, émanant de la publication américaine MMI, classe douze européens dont 4 français parmi les 50 premiers sous-traitants mondiaux. La seconde, provenant du WSTS, montre quant à elle que les ventes européennes de semi-conducteurs ont progressé de 9,6 % en dollars par rapport à la même période de l'an passé, et de 6,4% en euros à 2,160 milliards d'euros. Un bon début d'année !

Enfin, plusieurs rachats (Freescale a racheté les processeurs Comcerto de Minspeed à M/A-COM, Altran a acquis le néerlandais Tass, et Neways Electronics est sur le point d’acquérir le sous-traitant allemand BuS Group), ainsi qu'une levée de fonds de 15 millions d'euros au bénéfice du toulousain Sigfox qui officie dans le domaine de l'Internet des objets, ont été annoncés.

Publié dans Editos

L'opération est valorisée à 17 milliards d'euros.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par les propositions de rachat de SFR, dans un premier temps par Numéricable, puis par Iliad (maison-mère de Free) et Bouygues. Une transaction en vue d'un rapprochement avec l'un de ces opérateurs serait désormais attendue d'ici quelques semaines selon des sources proches du dossier.

Ce fût également une semaine importante pour l'amélioration de la sécurité routière en Europe. Le parlement européen s'est en effet prononcé en faveur de l'installation dans les voitures du système d'alerte des secours eCall capable de se déclencher automatiquement en cas d'accident via un numéro de téléphone unique : le 112. Ce dispositif embarqué bénéficie du soutien de l'industrie automobile qui y voit une opportunité pour développer de nouveaux services dans le cadre du "véhicule connecté" de demain.

Le Sénat et le parlement français ont, quant à eux, adopté une proposition de loi visant à renforcer la lutte contre la contrefaçon. Ce texte permet une meilleure protection de la propriété intellectuelle et renforce les moyens d’intervention de la douane.

A noter aussi le projet de 3M de se séparer de ses activités électroniques et la fusion de RF Micro Devices et de TriQuint.

Enfin, dans le domaine des avancées technologiques, nous présentons deux innovations de Freescale et Renesas annoncées au salon Embedded World de Nuremberg, en Allemagne, qui vient de fermer ses portes.

Publié dans Editos

Vivendi a publié un communiqué admettant avoir été approché par Altice [la holding de l'investisseur Patrick Drahi qui contrôle Numéricable] en vue d’un rapprochement entre les deux entités.

Publié dans Vie des entreprises

Embarqué
KONTRON INTRODUIT UNE NOUVELLE FAMILLE DE MACRO-COMPOSANTS La société Kontron GmbH représentée en France par Steliau Technology introduit une nouvelle famille [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
01/12/2020 - 03/12/2020
Aeromart
10/01/2021 - 15/01/2021
European Microwave Week