Electroniques.biz

Sur l'ensemble des activités, le chiffre d'affaires du 2e trimestre (1er trimestre calendaire) est en baisse de 7,5% par rapport à la même période de 2018-2019. Le groupe estime ainsi la perte d'activité liée à cette crise exceptionnelle à environ 17 M€ à fin mars.

Publié dans Vie des entreprises

Plusieurs usines de Lacroix Group ont été fermées ou tournent au ralenti. Dans ce contexte, le groupe n’est plus en mesure de confirmer l’atteinte de ses objectifs annuels. 

Publié dans Vie des entreprises

Le Snese demande aux chefs d’entreprises d’examiner sans tarder les aménagements nécessaires pour assurer aux postes de travail la sécurité sanitaire de leurs collaborateurs et la poursuite de l’activité, en toute sécurité et dans le respect des gestes barrières et des règles de distanciation. 

Publié dans Vie de la profession

Le Coronavirus interrompt la production dans les entreprises de fabrication électronique qui figurent parmi les plus grands acheteurs mondiaux de semi-conducteurs, notamment les entreprises de services de fabrication électronique (sous-traitants) et de conception (ODM). Aussi, le marché mondial sera confronté à de sérieux défis à l'approche du deuxième trimestre, estime le cabinet d'études Omdia.

Publié dans Conjoncture

Lacroix Group a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 7,6% au 1er trimestre 2019-2020. Le chiffre d'affaires par filiales montre une hausse de 5,8% pour Lacroix Electronics, de 37,6% pour Lacroix Environment et en baisse de 1,5% pour Lacroix City. Fort de ce bon début d’année, Lacroix Group confirme ses objectifs pour l’ensemble de l’exercice, à savoir une croissance de près de 7%, à comparer aux 2,8% réalisés en 2018-2019.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par l'entrée en négociations du chinois USI (Universal Scientific Industrial), 8e sous-traitant électronique mondial, et le français Asteelflash, numéro deux européen du secteur, pour l'acquisition de ce dernier pour 450 millions de dollars, dont 89,6% payés en numéraire et 10,4% payés par l'émission d'actions d'USI à l'entreprise privée du fondateur d'Asteelflash (c'est-à-dire par échange d'actions). Asteelflash, qui était auparavant une société détenue par des capitaux privés, devrait ainsi devenir une filiale d'USI après la clôture de la transaction, avec un fonctionnement existant et une équipe de direction qui resteront inchangés.

Plusieurs autres transactions de grande envergure ont eu lieu ou sont en cours. L'offre d'achat d'ams sur Osram a été couronnée de succès et le groupe aéronautique Latécoère a donné son feu vert à l'OPA du fonds américain Searchlight Capital Partners, lancée en juin dernier.

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, le feu vert de la Commission européenne au projet important d’intérêt européen commun (PIIEC) sur les batteries, plus connu sous le nom d'Airbus des batteries, qui augure de bonnes perspectives pour l'emploi, mais aussi pour la souveraineté économique et technologique européenne. Le projet devrait déboucher d’ici 2020 sur la construction d’une usine pilote de 200 emplois en France, puis d’ici 2023 de deux usines de production, dont une en France et une en Allemagne, susceptibles de créer 1500 emplois chacune.

Cette newsletter hebdomadaire est la dernière de l'année 2019. La rédaction vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année et vous donne rendez-vous le 13 janvier 2020 pour une nouvelle sélection hebdomadaire de l'actualité du secteur électronique. D'ici là, vous pourrez retrouver notre newsletter quotidienne tout au long de cette semaine et à partir du 6 janvier 2020.

Publié dans Editos

Asteelflash, qui était auparavant une société détenue par des capitaux privés, devrait ainsi devenir une filiale d'USI après la clôture de la transaction, avec un fonctionnement existant et une équipe de direction qui resteront inchangés. 

Publié dans Vie des entreprises

La première plateforme d’accélération de l’industrie électronique du futur vient d'être créée dans le cadre du Contrat stratégique de la filière électronique.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la conclusion du rachat de Gemalto par Thales après 15 mois de démarches auprès de toutes les autorités compétentes. Grâce à cette acquisition réalisée pour 4,8 milliards d'euros, Thales porte son chiffre d’affaires à 19 milliards d’euros, sa R&D autofinancée à 1 milliard d’euros par an et ses effectifs à 80000 personnes réparties dans 68 pays. Ses compétences couvriront un très large champ d'applications, depuis les logiciels au traitement des données en passant par la connectivité, les réseaux et la prise de décision en temps réel.

Autre information essentielle à retenir dans l'actualité de la semaine passée, la baisse du marché mondial s'accentue fortement en semi-conducteurs selon les statistiques du WSTS. A l'échelle mondiale, les ventes de semi-conducteurs ont atteint 32,864 milliards de dollars, en baisse de 7,3% par rapport au mois précédent. Par rapport à février 2018, les ventes de semi-conducteurs accusent une baisse de 10,6%. Depuis le début de l'année, c'est-à-dire sur deux mois seulement, le repli est de de 12,3% au niveau mondial. Le marché européen des semi-conducteurs a, quant à lui, enregistré une baisse de 3% en dollars (mais une hausse de 3,4% en euros) par rapport à février 2018.

L'INPI a publié son palmares annuel des déposants de brevets en France. Plus de 1000 demandes de brevets ont été déposées par Valeo et PSA, Soitec est en tête du top 10 dans la catégorie ETI et Supergrid Institute domine le classement des déposants dans la catégorie PME. Parmi les 50 premiers déposants de brevets de l’édition 2018 du palmarès des déposants de brevets auprès de l’INPI, figurent les principaux groupes industriels français qui investissent dans l’innovation, mais aussi 12 organismes de recherche publique, 11 entreprises étrangères et 2 entreprises de taille intermédiaire.

Autre classement, celui des 50 premiers sous-traitants mondiaux en électronique en 2018 établi par la newsletter américaine MMI (Manufacturing Market Insider), avec la présence de quatre groupes français : Asteelflash (21è), All Circuits (44è), Eolane (45è) et Lacroix Electronics (46è).

Enfin, notons que Cap'Tronic a accompagné plus de 3300 entreprises en 2018, que Bosch Mondeville a été labellisé « Vitrine industrie du futur » et que Emitech a acquis EMC.

Publié dans Editos

Ce programme a pour but de moderniser l’industrie d’assemblage électronique vers l’industrie 4.0 à partir de sites industriels partenaires travaillant en lien avec les équipes du Technocampus d'Angers. Les grands acteurs de la filière ont déjà répondu présents : Lacroix Electronics, Eolane, All Circuits,... ainsi que d’autres entreprises de la filière électronique dans toute la France.

Publié dans Vie de la profession
Page 1 sur 3

Embarqué
Adm21: système  GPU + COM Express de type 7 ConnectTech Connect Tech annonce la sortie de son nouveau système embarqué GPU Type 7 + COM Express. Ce système [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
Pas d'événement