Electroniques.biz

Les capteurs de luminosité battent des records de compacité

Rédigé par  lundi, 15 juin 2015 09:30
Les capteurs de luminosité battent des records de compacité

Chaque millimètre compte dans un smartphone, et la compacité s'avère un facteur encore plus décisif dans certaines applications « wearable » en vogue, comme les bracelets électroniques. L'autrichien ams vient ainsi de lancer le TSL2584TSV, un capteur de luminosité ambiante annoncé comme étant le plus petit de l'industrie – son boîtier ne mesure que 1,145 x 1,66 mm pour 0,32mm d'épaisseur.

Pour parvenir à ce niveau de miniaturisation, ams a opté pour une technologie de packaging TSV ("Through Silicon Via"), qui supprime les fils de connexion internes au boîtier ("wire bonding") en connectant directement les entrées-sorties de la puce à une bille de soudure. D'où la possibilité d'encapsuler ce capteur de luminosité dans un boîtier quasiment deux fois plus petit que ceux utilisés par la concurrence selon ams.

En outre, la technologie TSV permet d'augmenter la fiabilité du composant grâce à une meilleure résistance à l'humidité, aux cycles de température et à la corrosion. La partie capteur proprement dite filtre les rayonnements infrarouges pour une meilleure réponse, grâce à une cellule dédiée. Les données sont numérisées par deux convertisseurs analogique-numérique intégrés (un pour la diode sensible à tout le spectre, l'autre pour la diode infrarouge). Filtrées, les données sont transmises au contrôleur externe via un port série I²C.

A découvrir dans le numéro de mai de notre magazine "ElectroniqueS".

6 décembre 2019
5 décembre 2019
4 décembre 2019
3 décembre 2019
2 décembre 2019

Embarqué
Adm21: système  GPU + COM Express de type 7 ConnectTech Connect Tech annonce la sortie de son nouveau système embarqué GPU Type 7 + COM Express. Ce système [...]
Pour communiquer sur vos produits,
al.rouaud@electroniques.biz - 01.53.90.17.15

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter