Electroniques.biz

La domotique, les compteurs énergétiques, l’électronique portable ou encore les capteurs sans fil industriels nécessitent tous des microcontrôleurs les plus sobres possible afin de pouvoir fonctionner plus longtemps sans avoir à changer la batterie – voire, même, ne jamais avoir à la changer. C’est précisément pour des applications de ce type que Texas Instruments avait lancé il y a trois ans sa famille MSP430FR57x de microcontrôleurs 16 bits embarquant une mémoire Ram ferroélectrique (FRam) en lieu et place de la flash usuelle. Le principal inconvénient de la FRam, c’est sa densité moindre, qui ne la rend compétitive que jusqu’à une capacité de 128 Ko dans les technologies de gravure actuelles. C’est précisément la limite que s’est imposée Texas Instruments pour ses nouveaux microcontrôleurs MSP430FR59x/69x.

Toujours basés sur le cœur Risc 16 bits basse consommation MSP430 de l’américain cadencé jusqu’à 16 MHz, ces circuits embarquent de 32 à 128 Ko de FRam, pour une consommation typique de 100 µA/MHz. Les blocs analogiques et mixtes intégrés dans ces microcontrôleurs ont également été optimisés pour consommer le moins d’énergie possible.

A découvrir dans le numéro de juillet de notre magazine "ElectroniqueS".
 

Publié dans Composants

L'américain lance des microcontrôleurs à mémoire Ram ferroélectrique dont il est possible d'analyser la consommation en temps réel à 5 nA près. 

Publié dans Semi-conducteurs

Ces contrôleurs STM8A 24 MHz sont disponibles en boîtier TSSOP20.

 

Publié dans Semi-conducteurs

Inside Secure lance deux gammes de microcontrôleurs encartables optimisés pour le marché émergent des cartes à puce bancaires américaines. 

Publié dans Semi-conducteurs

Ces composants permettent notamment d'augmenter la capacité de stockage et la rapidité de consultation.

Publié dans Vie des entreprises

Le fabricant étend sa gamme de microcontrôleurs supportant des températures allant jusqu'à 105°C.  

Publié dans Semi-conducteurs

La start-up fabless Scaleo chip, basée à Sophia-Antipolis, échantillonne ses premiers microcontrôleurs OLEA destinés essentiellement à la chaîne de traction automobile. Elle ne s'est pas contenté de combiner un ou deux cœurs ARM et des interfaces CAN pour s'attaquer à ce marché déjà bien servi par plusieurs géants des semi-conducteurs (Infineon Technologies, Freescale Semiconductor, etc.) et exploite plusieurs technologies originales pour se distinguer de la concurrence.

Les microcontrôleurs OLEA reposent sur trois types de cœurs différents. Connu pour sa frugalité, un Cortex-M0 cadencé jusqu'à 100 MHz orchestre les entrées-sorties et le fonctionnement en veille du circuit. Deux cœurs Cortex-R5F bien plus puissants (fréquence allant jusqu'à 300 MHz, unité de calcul en virgule flottante, 16+16 Ko de mémoire cache avec correction ECC) constituent, eux, le bloc dit SILant, chargé de la sécurité fonctionnelle du circuit et de simplifier la mise en conformité selon le standard ISO26262.

Une unité logique programmable permet à la fois de s'acquitter des fonctions de contrôle moteur génériques et d'ajouter des fonctions spécifiques sans avoir à mettre en œuvre un Asic externe.

Le contrôle moteur proprement dit relève, lui, du bloc AMEC ( Advanced Motor Events Control ). Ce bloc est chargé du traitement du signal temps réel et de la prise en compte des données émanant des différents capteurs externes. Il s'appuie non pas sur un cœur ARM classique, mais sur une unité logique programmable dite FLU ( Flexible Logic Unit ) développant pas moins de 12,8Gops.

A découvrir dans le numéro d'avril de notre magazine "ElectroniqueS".

Publié dans Composants

L'américain étend son offre de microcontrôleurs économiques dotés de fonctions analogiques et mixtes avancées.

Publié dans Semi-conducteurs

La dernière version de Simplicity Studio prend en charge l'intégralité du catalogue de microcontrôleurs de l'américain.

Publié dans Semi-conducteurs

L'écossais lance un microcontrôleur 8 bits 48 Mips doté notamment d'un concentrateur USB.

Publié dans Semi-conducteurs
19 juin 2019
18 juin 2019
17 juin 2019
16 juin 2019
14 juin 2019

Embarqué
KONTRON INTRODUIT UNE NOUVELLE FAMILLE DE MACRO-COMPOSANTS La société Kontron GmbH représentée en France par Steliau Technology introduit une nouvelle famille [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter