Electroniques.biz

Un purificateur d’air à photocatalyse

Rédigé par  mardi, 20 décembre 2016 11:53
Un purificateur d’air à photocatalyse ma-communaute-digitale.com

Le purificateur Aube ne filtre pas mais neutralise les molécules organiques (composés organiques volatils, allergènes, odeurs…) ainsi que les champignons, les virus et les bactéries.

Aykow (8 personnes), une entreprise caennaise exposera au CES de Las Vegas (du 5 au 8 janvier 2017) Aube, son purificateur d’air à photocatalyse.
Destiné aux habitations, aux bureaux, aux automobiles…, ce système neutralise les molécules organiques (composés organiques volatils, allergènes, odeurs…) ainsi que les champignons, les virus et les bactéries.

A la différence des purificateurs traditionnels qui procèdent par capture des particules polluantes, Aube détruit ces dernières.
Dans la pratique, des LED génèrent une énergie lumineuse – exempte d’ultraviolets - qui agit sur un substrat de dioxyde de titane qui émet alors des nanoparticules « tueuses » de polluants.

Aube ne génère lui-même aucun composant néfaste (en particulier pas d’ultraviolets créateurs d’ozone).
Il ne nécessite pas de maintenance puisqu’il n’utilise pas de filtre ; et la durée de vie annoncée par Aykow est de 50 000 heures.

En outre, une application fonctionnant sur tablette et smartphone (en option) permet à l’utilisateur de visualiser, en temps réel, le niveau de qualité de l’air. La liaison entre Aube et la tablette ou le smartphone est une liaison Bluetooth Low Energy.

Le système Aube est commercialisé, suivant les options (application, couleur), entre 199 euros et 249 euros.

18 octobre 2017
17 octobre 2017
16 octobre 2017
15 octobre 2017
13 octobre 2017

Sous-traitance
Sous-traitance Collage et Résinage KEOL est une société de prestation de services industriels spécialisée dans le collage haute précision, [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter