Imprimer cette page

Maxim optimise ses PMIC pour les mesures optiques sensibles

Rédigé par  mardi, 29 janvier 2019 10:57
Maxim optimise ses PMIC pour les mesures optiques sensibles

Destiné aux wearables et aux dispositifs IoT, le MAX20345 intègre notamment un régulateur buck-boost à faible bruit à destination des oxymètres et des capteurs de mesure de la fréquence cardiaque.

Avec le dernier circuit de gestion d'alimentation à haut niveau d'intégration proposé par Maxim, les concepteurs de wearables et de dispositifs IoT alimentés en permanence disposent d’un moyen plus facile d’étendre la durée de vie des batteries, tout en réduisant le facteur de forme. Ce PMIC (Power Management IC) référencé MAX20345 inclut en effet trois régulateurs de tension linéaires (LDO), trois convertisseurs abaisseurs (buck) synchrones et un régulateur abaisseur-élévateur (buck-boost), affichant tous un très faible courant de repos, auxquels s'ajoute un chargeur de batterie Li/Li+ (5 à 500 mA de courant de charge). Ce qui porte à sept, le nombre de tensions régulées délivrées par le circuit. Le convertisseur buck-boost permet d'alimenter des périphériques nécessitant une tension de service supérieure ou inférieure à la tension de batterie. Caractérisé par un faible bruit de sortie, afin d'avoir le moins d'impact possible sur les mesures optiques sensibles : mesure de la fréquence cardiaque ou du taux de SpO2 (oxymètres), par exemple.

Le MAX20345 est encapsulé dans un boîtier WLP-56 (Wafer-Level Package) de 3,37x3,05mm. Par quantité de 1000 pièces, son prix unitaire est de 4,45$. Un kit d'évaluation (MAX20345EVKIT#) est par ailleurs disponible au prix de 57$.

Sur le même sujet