Electroniques.biz

Avec une justesse de base de ±0,03 %, le fabricant affirme qu’il s’agit de l’analyseur de puissance le plus précis du marché.

Publié dans Mesure

L'américain Keysight Technologies (anciennement Agilent Technologies) propose depuis des années différentes solutions pour le segment de marché de la puissance. Comme l'analyseur B1506A pour les composants de puissance, les analyseurs de puissance continue N67x5B, les oscilloscopes numériques des séries X InfiniiVision 3000, 4000 et 6000 dotés des options DSOX3PWR, DSOX4PWR et DSOX6PWR et de sondes ad hoc et des alimentations DC et AC pour les tests finaux.

« Mais les systèmes de conversion de puissance imposent de plus en plus souvent des mesures précises en régime stationnaire et des capacités d'analyse en conditions dynamiques. Et les utilisateurs mettaient alors en œuvre traditionnellement un analyseur de puissance et un oscilloscope numérique », constate Ken Christensen, Product Manager au sein de la division Power and Energy de Keysight Technologies.

L'inconvénient avec une solution analyseur de puissance + oscilloscope était la difficulté de la configurer et de capturer les bons signaux, sans compter les limitations en termes d'analyse des transitions de consommation d'énergie (veille/actif).

Fort de ce constat, Keysight Technologies vient de dévoiler IntegraVision, la première série d'analyseurs de puissance dotés des fonctionnalités de visualisation d'un oscilloscope numérique

A découvrir dans le numéro de février de notre magazine "ElectroniqueS".

Publié dans Instrumentation
22 mai 2019
21 mai 2019
20 mai 2019
19 mai 2019
17 mai 2019
16 mai 2019

Composants
Barrette de diode laser pulsée de haute puissance Adaptées pour des conditions d’utilisation critiques grâce à leur dissipation thermique et une [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter