Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par l'annonce de la suppression de 1233 emplois en France par Nokia, parmi les activités d'Alcatel-Lucent, soit un tiers des effectifs de cette filiale dans l'Hexagone. Le groupe prévoit de supprimer 402 postes à Lannion (Côtes-d'Armor) sur 800 salariés, et 831 postes sur le site de Nozay (Essonne) qui emploie 2 900 salariés. Ce sera le quatrième plan de licenciements collectifs depuis que Nokia a racheté Alcatel-Lucent début 2016.

Mauvaise nouvelle également pour l'industrie automobile européenne qui s'attend à ce que les ventes de voitures dans l'Union européenne chutent de plus de 3 millions d'unités, passant de 12,8 millions de voitures vendues en 2019 à quelque 9,6 millions cette année, soit une chute des ventes d'environ 25% par rapport à l'an passé, selon l'Acea, l'Association des constructeurs européens d'automobiles. En France, un fonds de soutien aux investissements dans ce secteur, doté de 200 millions d’euros en 2020, a été créé. Un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) ouvert à toutes les entreprises de la filière et opéré par Bpifrance vient également d’être publié. Cet AMI est destiné aux entreprises de la filière qui souhaitent investir dans leurs outils de production.

Dans le domaine des semi-conduteurs, le japonais Toshiba va progressivement céder sa participation de son ancienne activité de mémoires flash Nand, Kioxia, et de redistribuer la majorité du produit net de cette vente à ses actionnaires, selon des informations du Nikkei Asian Review. Il possède 40,2% de Kioxia et avait déjà vendu la majorité du capital de cette entité en 2018 à un consortium mené par Bain Capital pour 18 milliards d'euros.

Selon Omdia, les 10 premiers fabricants de semi-conducteurs ont collectivement généré des revenus de 63,6 milliards de dollars au premier trimestre, contre 62,2 milliards de dollars au quatrième trimestre 2019, en hausse de 2,1%, tandis que le marché des semi-conducteurs dans son ensemble a enregistré une baisse séquentielle de 2% au cours de cette même période. A noter que, dans le classement publié par Omdia, il ne figure plus aucune société européenne, HiSilicon, l'activité de semi-conducteurs de Huawei, passant de la 16è à la 8è place et Kioxia de 1a 11è à la 10è position.

Publié dans Editos

Les nouveaux modules à 12 emplacements intègrent chacun jusqu’à 18 cartes filles, soit un total de 9 216 ou 3 168 points de croisement, selon le modèle.

Publié dans Mesure

Cet appel est destiné aux entreprises de la filière automobille qui souhaitent investir dans la modernisation de leurs outils de production. Les financements, majoritairement en subventions, leur permettront de développer des processus innovants grâce aux outils numériques ou de mettre en place de nouveaux procédés en faveur de la transition environnementale.

Publié dans Vie de la profession

L'association européenne des constructeurs automobile (Acea) s'attend à ce que les ventes de voitures dans l'Union européenne chutent de plus de 3 millions d'unités, passant de 12,8 millions de voitures vendues en 2019 à quelque 9,6 millions cette année. Ce serait la plus forte baisse jamais enregistrée par le secteur automobile européen.

Publié dans Conjoncture

Les deux partenaires collaboreront de manière indépendante avec l’entreprise Argo AI pour développer des véhicules autonomes sur la base de la technologie innovante d’auto-conduite à base d’IA.

Publié dans Vie des entreprises

 Dans son programme, le gouvernement allemand ne compte développer que l'hydrogène "vert", c'est-à-dire issu d'énergies décarbonées produites par les éoliennes et les panneaux solaires..

Publié dans Vie de la profession
Grâce à la technologie de carbure de silicium de Rohm, cet accord va permettre à la division de Continental spécialisée dans les groupes motopropulseurs de développer des solutions d’alimentation plus efficaces à destination des véhicules électriques.
Publié dans Vie des entreprises

Convenant aux moteurs électriques, les derniers capteurs magnétiques de rotation du fabricant autrichien offrent un rapport précision/coût accru.

Publié dans Capteurs

Avec le rachat de l’éditeur israélien, le groupe américain se renforce ainsi en analyse de données.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la publication de bons résultats pour le marché français des semi-conducteurs au premier trimestre 2020. Selon Acsiel Alliance Electronique, le marché français a crû de 6%, à 468 millions d’euros, par rapport au trimestre précédent, soit une performance comparable à celle publiée récemment par le WSTS pour l’ensemble du marché européen. Le marché français s’est très bien tenu dans l’ensemble au premier trimestre malgré l’apparition de signes de faiblesse en mars dus à la crise du Covid-19. Les effets délétères du brutal ralentissement économique mondial ne manqueront pas de peser sur les résultats du deuxième trimestre, en France comme partout ailleurs, mais il existe des fondamentaux solides pour bénéficier de la reprise qui suivra.

Cette crise du Covid-19 a touché de plein fouet le secteur de l'automobile, ce qui a poussé Renault à annoncer un plan de réduction de coûts de plus de 2 milliards d'euros sur 3 ans avec la suppression de près de 4600 postes en France auxquels s’ajouterait la réduction de plus de 10000 autres postes dans le reste du monde. Pour sauver la filière automobile française si critique pour nos emplois et notre économie, le gouvernement a décidé d'un soutien massivement amplifié. Il agira avec un seul objectif : produire en France les véhicules propres de demain pour rester une grande nation de l’automobile, indique le dossier de presse le nouveau plan de soutien pour l'automobile "pour une industrie verte et compétitive".

Autre secteur durement touché : le secteur des terminaux électroniques dans son ensemble. Gartner prévoit une baisse de 13,6% des livraisons de PC, tablettes et smartphones dans le monde en 2020 en raison de l'impact du Coronavirus. Cependant, le recours au télétravail aura sauvé le marché des PC d'un effondrement plus important.

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, le projet Promise qui vise à améliorer la compétitivité et l'autonomie de l'industrie spatiale européenne. Il développe une bibliothèque de blocs conçus et testés pour les micropuces des satellites afin de réduire d'un tiers le délai de production. C'est la première initiative de cette envergure dans ce secteur, avec la participation d’entreprises en Espagne, en Grèce, en France, en Belgique, au Portugal et en Finlande. Mené par Thales Alenia Space, il permettra la création de satellites 100% européens.

Enfin, concernant l'actualité des entreprises, il faut noter que Jaguar Network, filiale d'Iliad, rend disponible gratuitement sa plate-forme IoT, que Kalray a obtenu un prêt de 5 millions d'euros garanti par l'Etat et que Dracula Technologies a levé 2,2 M€ pour pré-industrialiser sa technologie d'alimentation des objets connectés.

Publié dans Editos
Page 1 sur 58
1 juillet 2020
30 juin 2020
29 juin 2020
28 juin 2020
26 juin 2020
25 juin 2020

Composants
Barrette de diode laser pulsée de haute puissance Adaptées pour des conditions d’utilisation critiques grâce à leur dissipation thermique et une [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
09/09/2020 - 10/09/2020
Rencontres électronique imprimée
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
RF & Microwave
29/09/2020 - 01/10/2020
Forum de l'électronique/Sepem Industries