Electroniques.biz
Semi-conducteurs > Circuits analogiques - mixtes

Le quadruple superviseur de tension consomme une poignée de microampères

Rédigé par  lundi, 19 avril 2010 17:15
Le quadruple superviseur de tension consomme une poignée de microampères
Encapsulé dans un boîtier SOT-23, le CAT8710 de ON Semiconductor est un quadruple superviseur de tension crédité d'une consommation de 3 µA seulement.
ON Semiconductor complète sa gamme de circuits de supervision de tension avec un modèle en petit boîtier SOT-23 à six broches.
Référencé CAT8710, le nouveau venu est susceptible de prendre en charge quatre tensions différentes. De ce fait, il convient aux systèmes à tensions multiples exploitant des microprocesseurs ou des Asic.

Fonctionnant sous une tension d’alimentation comprise entre 1,5 V et 5,5 V, le CAT8710 se satisfait typiquement de 3 µA. Ce qui, aux dires de la société, représente une consommation de 90 % inférieure à celle des produits concurrents équivalents (le MAX6710 de Maxim notamment, avec lequel le CAT8710 est compatible broche à broche).
Pour la supervision de rails classiques (1,8 V, 2,5 V, 3 V ou 3,3 V) avec une précision de ±5 %, deux seuils de détection sont fixés en usine. Les deux autres seront ajustés par l’utilisateur par l’intermédiaire de résistances externes. La limite basse est alors de 0,62 V. Enfin, à la mise sous tension la temporisation est de 120 ms, alors que la sortie reste valide tant que l’alimentation reste supérieure à 1 V.

Le CAT8710 est proposé à 0,56 $, prix unitaire par commande de 10 000 pièces, en gamme de température industrielle (-40°C à +85°C).

26 juin 2019
25 juin 2019
24 juin 2019
23 juin 2019
21 juin 2019
20 juin 2019

Composants
Barrette de diode laser pulsée de haute puissance Adaptées pour des conditions d’utilisation critiques grâce à leur dissipation thermique et une [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter