Electroniques.biz

D'après IHS Markit, il faudra attendre 2020 pour voir les ventes de microcontrôleurs repartir à la hausse.

Publié dans Conjoncture

Les prix de vente moyen continue de décroître, mais les volumes progressent fortement.

Publié dans Conjoncture

Selon le Nikkei, INCJ serait prêt à vendre dès le mois de mai 19,1% des parts qu'il détient dans Renesas sur une participation d'un peu plus de 69% actuellement, ce qui ferait descendre cette participation à tout juste un peu plus de 50%.

Publié dans Vie des entreprises

IC Insights table sur une une croissance régulière des ventes mondiales de microcontrôleurs d'ici 2020, grâce à un prix moyen de vente qui cesse de diminuer.

Publié dans Conjoncture

Renesas Electronics lance une famille de composants s'inscrivant dans une logique qui consiste à fournir aux utilisateurs pressés de développer leurs applications des solutions matérielles et logicielles complètes, intimement liées et prévalidées. Réuni sous l'étiquette Synergy, cet écosystème est dans l'air du temps et s'inspire d'autres initiatives dans l'industrie : il semble désormais nécessaire, pour vendre des microcontrôleurs, de proposer des outils de développement complets et de simplifier au maximum la recherche des différents éléments logiciels nécessaires.

Les microcontrôleurs Synergy sont architecturés autour d'un cœur Cortex-M0+ cadencé jusqu'à 32 MHz (famille S1) ou d'un Cortex-M4 tournant de 32 à 100 MHz (S3), de 100 à 200 MHz (S5) et de 200 à 300MHz (S7). Les S1 et S3 sont fabriqués en technologie Cmos 130nm, tandis que les S5 et S7 bénéficient d'un process 40nm. La mémoire embarquée varie, selon les modèles, de 64 Ko à 4 Mo pour la mémoire flash et de 16Ko à 640Ko pour la Sram.

Mais l'intérêt principal de la famille Synergy réside dans le logiciel. Celui-ci inclut le système d'exploitation temps réel ThreadX d'Express Logic; un ensemble complet de middleware écrit par Express Logic (X-Ware) et Renesas et comprenant les piles de protocoles (TCP/IP, USB…) et le code source de gestionnaires de fichiers, de gestion graphique, de calcul DSP, de cryptage, etc.; les pilotes des blocs périphériques intégrés, évitant de trop plonger dans l'architecture interne de la puce, et leur framework de liaison avec l'OS; et les API en langage C standard pour orchestrer le tout à haut niveau.

A découvrir dans le numéro de novembre de notre magazine "ElectroniqueS".

Publié dans Composants

IHS prévoit que l'essentiel de la croissance du marché des microcontrôleurs sera dû à l'Internet des objets d'ici à 2019.

Publié dans Conjoncture

Silicon Labs lance des microcontrôleurs 8 bits à coeur 8051 à faible consommation dans un boîtier WLCSP de 1,78x1,66 mm seulement.

Publié dans Semi-conducteurs
lundi, 03 novembre 2014 05:44

Trimestre record pour Microchip

Le fabricant de microcontrôleurs et de circuits mixtes a réalisé un chiffre d'affaires de 546,2 M$.

Publié dans Vie des entreprises

ARM lance le Cortex-M7, version haut de gamme qui emprunte plusieurs caractéristiques à ses grands cousins, les Cortex-A et Cortex-R, et fournit un niveau de performances inégalé. « L'objectif est de répondre aux besoins des développeurs qui ont besoin de puissance, mais qui ne désirent pas passer sur des plates-formes à base de processeurs embarqués et de systèmes d'exploitation sophistiqués de type Linux, que ce soit pour des raisons techniques ou de coût » explique Thomas Ensergueix, responsable marketing pour les Cortex-M chez ARM.

De puissance, le Cortex-M7 n'en manque pas puisqu'il ne délivre pas moins de 5CoreMark/MHz – soit légèrement plus que les récents cœurs RX de Renesas ou Warrior-M d'Imagination, tandis que le Cortex-M4 plafonnait autour de 3,5 CoreMark/MHz. Il s'appuie pour cela sur une architecture à pipeline à six niveaux de type superscalaire avec prédiction d'embranchement. La partie DSP fonctionne en virgule flottante et, nouveauté, en précision simple ou double. Autre innovation : l'utilisation d'un bus 64 bits AXI AMBA4 permettant de charger et stocker deux instructions en parallèle (et, éventuellement, de faciliter l'intégration d'un cœur Cortex-M7 dans une puce hétérogène embarquant également un Cortex-A, par exemple).

Développé depuis plus de trois ans, ce nouveau cœur l'a bien entendu été en collaboration avec des fabricants de semi-conducteurs, qui s'avèrent déjà prêts à lancer des produits ad hoc sur le marché. STMicroelectronics échantillonne ainsi les STM32 F7, une famille de microcontrôleurs 32 bits bâtis autour de ce cœur Cortex-M7.

A découvrir dans le numéro d'octobre de notre magazine "ElectroniqueS".

Publié dans Composants

L'américain lance des contrôleurs à coeur 32 bits C28x dotés d'un accélérateur d'algorithmes temps réel en virgule flottante.

Publié dans Semi-conducteurs
Page 1 sur 3
19 juin 2019
18 juin 2019
17 juin 2019
16 juin 2019
14 juin 2019

Composants
Diodes Laser Continues Nos diodes laser CW offrent modularité sur une large plage spectrale. Disponibles de 405 nm à 1610 [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter