Electroniques.biz

Coronavirus : l'impact sur l'industrie électronique devrait se faire sentir au 2è trimestre

Rédigé par  jeudi, 20 février 2020 13:18
Coronavirus : l'impact sur l'industrie électronique devrait se faire sentir au 2è trimestre

Le Coronavirus interrompt la production dans les entreprises de fabrication électronique qui figurent parmi les plus grands acheteurs mondiaux de semi-conducteurs, notamment les entreprises de services de fabrication électronique (sous-traitants) et de conception (ODM). Aussi, le marché mondial sera confronté à de sérieux défis à l'approche du deuxième trimestre, estime le cabinet d'études Omdia.

Malgré les défis logistiques,de packaging et de test auxquels elle doit faire face, l'industrie des semi-conducteurs semble avoir jusqu'à présent échappé à l'impact direct de l'épidémie de Coronavirus qui touche essentiellement la Chine. Cepedant, le marché devrait en subir les répercussions avec un certain décalage dans le temps, selon le cabinet d'études Omdia(*).

Les risques sont considérables, car le marché des semi-conducteurs représente une composante très importante de l'économie mondiale, générant un chiffre d'affaires estimé à 424,8 milliards de dollars rien qu'en 2019, souligne Omdia. Aussi, une perturbation potentielle de la production de semi-conducteurs en Chine pourrait avoir des ramifications majeures pour la croissance économique mondiale.

« L'offre mondiale de puces au cours des deux premiers mois de 2020 ne semble pas être affectée par l'épidémie de coronavirus », a déclaré Len Jelinek, vice-président de la recherche, chez Omdia. Il y a beaucoup de stock disponible, compensant les déficits de production liés dans les usines de semi-conducteurs situées dans la région de Wuhan et ailleurs en Chine. De plus, peu de fournisseurs de semi-conducteurs sont situés dans des zones touchées par le virus, et toutes les pièces vendues par ces sociétés peuvent facilement être obtenues auprès d'autres fabricants », souligne-t-il

Le véritable danger pour l'industrie des semi-conducteurs se situe ailleurs, car le Coronavirus interrompt la production dans les entreprises de fabrication électronique qui figurent parmi les plus grands acheteurs mondiaux de semi-conducteurs, notamment les entreprises de services de fabrication électronique (sous-traitants) et de conception (ODM). Aussi, le marché mondial sera confronté à de sérieux défis à l'approche du deuxième trimestre, estime l'analyste. « La Chine est un centre majeur pour les services de fabrication, avec des organisations comme Foxconn. Ces sociétés représentent les principaux acheteurs de semi-conducteurs, représentant 29% des achats mondiaux cette année », ajoute le cabinet d'études.

Les principales opérations EMS / ODM dans la région comprennent les opérations de production d'iPhone de Foxconn. Cette usine est ouverte et fonctionne, mais seulement à environ 10% à 20% de capacité en raison de problèmes de main-d'œuvre. D'autres opérations EMS / ODM dans la région, y compris celles dirigées par Jabil et Wistron, souffrent également de problèmes sur les lieux de travail.

"Pour les sociétés étrangères de semi-conducteurs, en particulier les entreprises sans usine, le plus grand défi est la logistique d'importation et d'exportation", a déclaré Hui He, analyste principal des semi-conducteurs pour Omdia. Cependant, l'impact de ce ralentissement logistique est atténué par le fait que le premier trimestre est la période la plus faible de l'année pour le secteur de l'électronique. Avec des taux de production à des niveaux relativement bas, l'impact négatif du Coronavirus n'a pas encore été pleinement ressenti.

Les usines de semi-conducteurs sont intrinsèquement propres et hautement automatisées, créant un environnement qui n'est pas propice à la propagation des maladies. En conséquence, les fonderies opérant dans le pays - y compris SMIC, TSMC et UMC - ont pu maintenir des conditions de production normales sans aucun changement. Les taux d'utilisation de la capacité de ces usines restent élevés.

Pour les fabricants de puces, l'impact est plus grave dans le domaine du packaging et des tests. En raison de pénuries de main-d'œuvre, de nombreuses usines de conditionnement et d'essais en Chine ont réduit voire arrêté leurs activités. 

(*) Omdia est un cabinet d'études issu de la fusion de la division de recherche d'Informa Tech et du portefeuille de recherche technologique acquis auprès de IHS Markit, Ovum, Heavy Reading et Tractica.

3 avril 2020
2 avril 2020
1 avril 2020
31 mars 2020

Composants
Barrette de diode laser pulsée de haute puissance Adaptées pour des conditions d’utilisation critiques grâce à leur dissipation thermique et une [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter