Electroniques.biz

Dix organisations professionnelles de l'industrie des semi-conducteurs (dont l'Esia en Europe) appellent les gouvernements à considérer l'industrie des semi-conducteurs comme une activité essentielle au reste de l'économie mondiale

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par les conséquences de l'épidémie du Coronavirus sur l'industrie des semi-conducteurs et de l'automobile. Il y a près de 80% de risques d'une contraction significative des revenus mondiaux des semi-conducteurs en 2020, et 20% de probabilités pour une croissance, selon IDC. La répercussion la plus probable de cet événement sera un baisse du marché des semi-conducteurs d'une année sur l'autre de 6% en 2020. "Nous donnons à ce scénario une probabilité de 54%", indique IDC. L'impact serait une baisse de revenus de 25,8 milliards de dollars.

Concernant l'automobile, l'effondrement du marché européen est inéluctable. En février 2020, le marché européen des voitures particulières s'est contracté de 7,4% et on peut craindre des statistiques encore plus dévavorables en mars car l'effet Coronavirus devrait jouer à plein. Dans les mêmes circonstances, le marché automobile chinois avait chuté de 80% il y a quelques mois. Renault, PSA, Fiat Chrysler et Toyota ont pris la décision de fermer plusieurs de leurs usines européennes. On attend des décisions analogues chez Volkswagen.

A noter également dans l'actualité de la semaine écoulée, plusieurs acqusitions : TE Connectivity a acquis la majorité du capital de l'allemand First Sensor, société spécialisée dans les capteurs pour les applications de photonique, ABB a finalisé l'achat du fournisseur chinois de bornes de recharge de véhicules électriques Chargedot, et Anders a acheté Selectronic qui se spécialise dans la conception, le développement et la fourniture de produits optoélectroniques, d'écrans et de Led.

Enfin, à Toulouse, la Cité des start-up vient d'ouvrir ses portes avec l’arrivée de ses premiers entrepreneurs. Gérée par l’accélérateur AT Home, elle peut accueillir jusqu’à 295 start-up.

 

Publié dans Editos

IDC analyse une série de facteurs critiques qui affecteront le marché des semi-conducteurs cette année. Il y a près de 80% de risques d'une contraction significative des revenus mondiaux des semi-conducteurs en 2020, estime IDC.

Publié dans Conjoncture

La semaine dernière a été marquée par les mesures de soutien aux entreprises impactées par l'épidémie du Coronavirus : octroi de la garantie Bpifrance qui voit sa quotité portée à 70%, pour les prêts de trésorerie accordées par les banques privées françaises aux entreprises affectées par les conséquences du Coronavirus ; prolongation des garanties classiques des crédits d’investissement, pour accompagner les réaménagements opérés par les banques, sans frais de gestion ; réaménagement des crédits moyen et long terme pour les clients Bpifrance, sur demande motivée par le contexte.

Des ateliers d’information et d’échanges pour les start-up seront en outre organisés (au sein de French Tech Central, espace dédié de dialogue entre les services publics et les start-up à Station F) mais également en ligne, afin de répondre à l’ensemble des questions posées par les entreprises. Nombre de salons ont été reportés et nous faisons le point dans cette newsletter de toutes les nouvelles dates prévues à ce jour qui pourront être éventuellement révisées en fonction de l'évolution de la situation.

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, les statistiques du marché français des semi-conducteurs avec une croissance de 13% au 4è trimestre 2019, et une chute 6% sur l'ensemble de l'année, le lancement officiel par Lacroix Group de son projet d'usine électronique du futur et le déploiement par Nokia et Engie du réseau mobile LTE pour les lignes 15,16 et 17 du Grand Paris Express.

Publié dans Editos

Le marché français des semi-conducteurs a nettement moins souffert que le marché mondial en raison de sa plus faible exposition au marché des mémoires. Le segment des cartes à puce a néanmoins reculé de 20%, illustrant les évolutions structurelles de cette industrie.

Publié dans Conjoncture

La semaine dernière a été marquée par l'annonce par Huawei de l'installation d'une usine de production d'équipements sans fil en France dédiée aux équipements radio pour la 4G et la 5G. Elle nécessitera un investissement de plus de 200 M€, générera annuellement 1 milliard d'euros de revenus liés à la vente de produits et créera directement 500 emplois. A noter également la levée de fonds de 2,25 milliards de dollars par Waymo dans le cadre d'un tour de table externe à l'entreprise qui fait suite à fait suite à une série récente d'étapes opérationnelles et techniques majeures. Le Waymo Driver a parcouru plus de 20 millions de miles sur les routes publiques dans plus de 25 villes et plus de 10 milliards de miles en simulation. 

En semi-conducteurs, l'Europe se distingue avec une croissance en janvier alors que tous les autres marchés reculent. Les ventes européennes de semi-conducteurs ont atteint 3,247 milliards de dollars en janvier 2020, en hausse de 1,2% par rapport à décembre 2019, selon les données du WSTS (World Semiconductor Trade Statistics), tandis que les ventes mondiales de semi-conducteurs se sont élevées à 35,387 milliards de dollars en janvier 2020, en baisse de 2,2% par rapport au mois précédent et de 0,3% par rapport au même mois de 2019.

Concernant l'actualité des entreprises, nous retiendrons que STMicroelectronics prend une participation majoritaire dans Exagan, innovateur en nitrure de gallium, et des conséquences plus ou moins importantes sur l'activité de certaines sociétés du secteur. Ainsi, Soitec affirme ne subir aucun impact significatif sur ses activités lié à l’épidémie de Coronavirus alors que Dialog Semiconductor annonce que le Coronavirus aura un impact sur les résultats du premier trimestre. Plusieurs salons ont vu leurs dates reportées, notamment Global Industrie qui se tiendra désormais en juin et IoT World + MtoM Embedded reporté en septembre.

Publié dans Editos

L'Europe a été la seule région au monde à enregistrer une croissance mensuelle en janvier. Les ventes mondiales de semi-conducteurs  se sont élevées à 35,387 milliards de dollars en janvier 2020, en baisse de 2,2% par rapport au mois précédent et de 0,3% par rapport au même mois de 2019.

Publié dans Conjoncture

Le Coronavirus interrompt la production dans les entreprises de fabrication électronique qui figurent parmi les plus grands acheteurs mondiaux de semi-conducteurs, notamment les entreprises de services de fabrication électronique (sous-traitants) et de conception (ODM). Aussi, le marché mondial sera confronté à de sérieux défis à l'approche du deuxième trimestre, estime le cabinet d'études Omdia.

Publié dans Conjoncture

La semaine dernière a été marquée par la publication par le WSTS (World Semiconductor Trade Statistics) du bilan chiffré de l'année 2019 en semi-conducteurs. Les ventes mondiales de l'industrie des semi-conducteurs se sont élevées à 412,1 milliards de dollars en 2019, soit une baisse de 12,1% par rapport à 2018. Les ventes du quatrième trimestre, à 108,3 milliards de dollars, étaient de 5,5% inférieures à celles du quatrième trimestre de 2018, mais de 0,9% supérieures à celles du troisième trimestre de 2019, selon le WSTS dont les données sont relayées par la SIA (Semiconductor Industry Association), le syndicat américain de l'industrie des semi-conducteurs. 

Du côté de la consommation de semi-conducteurs, Gartner a révélé qu'Apple a pris la première place parmi les clients mondiaux des semi-conducteurs en 2019, avec 8,6% du marché mondial devant Samsung qui a chuté au deuxième rang avec 8% de part de marché. Les principaux fabricants d'équipements (OEM) ont réduit leurs dépenses en semi-conducteurs en 2019, en raison de la baisse des prix des mémoires. « Les membres du top cinq n'ont pas changé en 2019, mais tous ont diminué leurs dépenses de semi-conducteurs en 2019 », a déclaré Masatsune Yamaji, analyste principal chez Gartner. 

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, la levée de fonds de 100 M€ réalisée par Kinéis, fournisseur français de connectivité globale, créé en 2019 par essaimage de CLS. il  dispose déjà de 8 satellites opérationnels et devient le premier acteur de connectivité spatiale IoT à financer son développement, de la construction de sa constellation au lancement de ses 25 nanosatellites, prévu pour 2022, en passant par le développement de son segment sol. Il a reçu le soutien de nombreux grands groupes et institutions bancaires. Ont participé à cette levée de fonds, CLS, le Cnes, Bpifrance, via le fond Sociétés de projets industriels (SPI), financé par le Programme d’investissements d’avenir et la Banque européenne d'investissement, l’Ifremer, Thales, Celad, BNP Paribas Développement, Hemeria et d’autres partenaires industriels et financiers.

Enfin, il faut souligner le lancement d’une usine pilote de fabrication de batteries européennes pour véhicules électriques par les groupes Total et PSA, l'investissement de Bpifrance dans le projet Symbiose de Lacroix Group à travers le fonds SPI, l'acqjuisition d'Ingenico par Worldline pour 7,8 milliards d'euros en numéraire et en actions, et l'ouverture du premier laboratoire industriel commun en intelligence artificielle par EDF, Thales et Total.

Publié dans Editos

Les dépenses mondiales de semi-conducteurs ont diminué en raison du ralentissement économique et de la chute des prix des mémoires, note Gartner. Apple a pris la première place parmi les clients mondiaux des semi-conducteurs en 2019, avec 8,6% du marché mondial devant Samsung qui a chuté au deuxième rang avec 8% de part de marché.

Publié dans Conjoncture
Page 1 sur 26
3 avril 2020
2 avril 2020
1 avril 2020
31 mars 2020

Composants
Connect Core 6 UL - Digi Elaboré sur le processeur d'application NXP i.MX6UL, le Connect Core 6 UL est le moteur de communication [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter