Electroniques.biz

Premiers statuts de « zone fibrée » : le début d'une nouvelle ère avec l'abandon progressif du cuivre

Rédigé par  jeudi, 10 décembre 2020 15:33
Premiers statuts de « zone fibrée » : le début d'une nouvelle ère avec l'abandon progressif du cuivre

L'Arcep a annoncé l'attribution des deux premiers statuts de « zone fibrée » pour 23 communes de la Loire et 51 communes de l'Aisne. Qualifiant ainsi les territoires où le réseau en fibre optique est intégralement déployé, il permet en effet d'envisager l'arrêt du cuivre et faire de la fibre l'infrastructure de référence.

L'Arcep a officiellement annoncé l'attribution des deux premiers statuts de « zone fibrée » en France. Intégrée dans une autre communication majeure de l'Autorité, celle-ci est passée presque inaperçue alors qu'elle constitue non seulement une preuve de l'accélération des déploiements dans les réseaux d'initiative publique, mais surtout une étape essentielle de la migration du cuivre vers la fibre, souligne la fédération InfraNum qui regroupe plus de 200 entreprises représentatives de l'ensemble des métiers de la filière des Infrastructures du numérique.

L'annonce de l'attribution des deux premiers statuts de « zone fibrée » pour 23 communes de la Loire et 51 communes de l'Aisne a été quelque peu effacée par la publication de l'Arcep des excellents chiffres du troisième trimestre 2020 sur les déploiements et les raccordements à la fibre (+ 1,4 millions de locaux rendus raccordables et + 1 million d'abonnements).

Pourtant, plus qu'un simple « bon point » accordé par l'Autorité aux communes qui en font la demande, à l'instar du Siel (établissement public intercommunal de la Loire) et de l'Useda (son homologue du département de l'Aisne), le statut de zone fibrée est une composante essentielle de la migration du cuivre vers la fibre.

Qualifiant ainsi les territoires où le réseau en fibre optique est intégralement déployé, il permet en effet d'envisager l'arrêt du cuivre et faire de la fibre l'infrastructure de référence.  Le décret du 30 août 2016 prévoit notamment que les communes concernées ne soient plus obligées d'installer des lignes téléphoniques en cuivre dans les constructions neuves.

Si InfraNum se réjouit de ces attributions comme un symbole de la montée en puissance des déploiements dans les réseaux d'initiative publique et une mobilisation de tous les acteurs de l'aménagement numérique en France, elle souhaiterait voir renforcé le pouvoir associé à ce statut pour qu'il puisse significativement accélérer la migration du cuivre vers la fibre.

Alors que nous en sommes en pleine définition des décrets d'application découlant du projet de loi Ddadue promulguée en novembre dernier, concernant l'arrivée du service universel sur la fibre, la fédération InfraNum estime que l'obtention de ce statut devrait pouvoir déclencher automatiquement des mécanismes économiques incitatifs (régulation tarifaire du cuivre sur une zone fibrée) ; mieux valoriser les territoires labélisés, par l'accès à des outils de communication soutenus à l'échelle nationale ; réduire au maximum le maintien de 2 réseaux en même temps, en assurant le transfert rapide du cuivre vers la fibre pour les immeubles déjà existants ; et sécuriser la pérennité du nouveau réseau fibre, en tant que service universel, par un financement anticipé de son maintien et de son évolution dans le temps.

18 avril 2021
16 avril 2021
15 avril 2021

Test et mesure
Banc de mesure de prototypes d    Le banc de mesure d’antenne Ellipitka modèle MES01_0000_1800 permet la caractérisation rapide [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter
04/05/2021 - 06/05/2021
SMTconnect
04/05/2021 - 06/05/2021
PCIM Europe
01/06/2021 - 03/06/2021
JEC World 2021
28/06/2021 - 01/07/2021
MWC Barcelona