Imprimer cette page

Technicolor cède ses activités de licences de brevets à InterDigital

Rédigé par  vendredi, 02 mars 2018 15:26
Technicolor cède ses activités de licences de brevets à InterDigital

Technicolor évalue à 108 M$ les économies qu’il réalisera grâce à un accord de licences de concession perpétuelle qui lui permettra d’exploiter ses technologies sans payer InterDigital.

Technicolor vient d'annoncer avoir conclu un accord exclusif avec InterDigital, une entreprise spécialisée dans la recherche sur les technologies mobiles, par lequel cette société s'engage à acquérir les activités de licences de brevets de Technicolor, valorisées environ 475 M$, avec un paiement initial de 150 M$.

Cette cession s'accompagnera d'un accord de soutien financier pour la recherche permettant aux laboratoires de recherche et innovation de Technicolor de développer des programmes collaboratifs de recherche avec les laboratoires d'InterDigital.

Cette transaction conclut le recentrage stratégique de Technicolor sur ses activités opérationnelles. Le groupe simplifie ainsi sa structure et allouera son capital et ses ressources à ses activités opérationnelles principales (services de loisirs interactifs et maison connectée).

Technicolor évalue en outre à 108 millions de dollars les économies qu’il réalisera grâce à un accord de licences de concession perpétuelle qui lui permettra d’exploiter ses technologies sans payer InterDigital.

Une fois la transaction finalisée - à la mi-2018 -, Technicolor estime qu’il enregistrera une plus-value globalement équivalente à la valeur de la transaction dans ses comptes consolidés.

Technicolor et InterDigital vont en outre conclure un accord de coopération en matière de recherche dans les domaines du codage vidéo, de la maison connectée, la réalité augmentée et la réalité virtuelle.

Dans ce cadre, InterDigital versera à Technicolor 5 millions de dollars par an et investira aussi 5 millions de dollars par an dans des projets en lien avec cette coopération.

Technicolor, qui a reconnu avoir traversé une année 2017 “particulièrement difficile” au cours de laquelle il a lancé quatre avertissements sur ses résultats, a fait état le mois dernier d’une perte nette annuelle creusée par une dépréciation de 113 millions d’euros liée à la cession planifiée de son activité licences de brevets.

Sur le même sujet