Electroniques.biz

Les Etats-Unis avaient interdit mi-avril l'exportation de composants électroniques américains indispensables à la fabrication des smartphones au groupe chinois.

Publié dans Vie de la profession

Les Etats-Unis et la Chine tentent de finaliser un accord afin d'éviter une guerre commerciale. Pékin a exigé que le problème ZTE soit réglé avant d'aborder des négociations commerciales plus larges, ont annoncé des sources proches du dossier. ZTE avait été pénalisée pour avoir enfreint les sanctions imposées à l'Iran, en particulier à travers la vente de composants électroniques.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la publication des résultats de STMicroelectronics qui a vu ses ventes trimestrielles progresser de 22,2 % sur un an et qui a plus que doublé son bénéfice net. A retenir également l'évaluation finale du marché des semi-conducteurs par le cabinet Gartner pour l'année 2017, la progression s'étant établie, selon lui, à 9,3% hors mémoires, la conclusion d'un accord historique entre Dassault Aviation et Airbus qui s’associent pour développer le système de combat aérien futur, l'implcation de l'Europe dans l'intelligence artificielle à hauteur de 20 milliards d'euros d'ici 2020, et la mainmise de la Chine dans l'automobile ainsi son appel aux investisseurs étrangers dans les semi-conducteurs afin de se libérer des pressions américaines en la matière.

Publié dans Editos

La marque européenne de Geely, Lynk&Co, créée en 2016, a l'intention de proposer en 2020 des modèles électriques hyper-connectés, conçus en Chine mais fabriqués en Belgique.

Publié dans Vie de la profession

Après avoir constitué un premier fonds qui a levé environ 140 milliards de yuans (22,15 milliards de dollars), un deuxième fonds pour soutenir le secteur a été créé pour soutenir le secteur des semi-conducteurs, a indiqué un responsable du ministère de l'Industrie et des Technologies de l'information. Il vise à lever jusqu'à 200 milliards de yuans (31,7 milliards de dollars).

Publié dans Vie de la profession

En l’an 2000, le marché chinois était embryonnaire, avec à peine plus de 1% des ventes mondiales de voitures neuves. En 2017, sa part est passée à près de 29% et elle augmentera à plus d’un tiers des ventes dans les années à venir, selon CAR.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la levée des restrictions par la Chine pour les investissements étrangers dans l'automobile et l'aéronautique. Actuellement, les groupes étrangers qui investissent dans l’automobile en Chine ne peuvent pas posséder plus de 50% de leur filiale. Ce plafond sera supprimé dès cette année pour la production de véhicules électriques et hybrides. Même tolérance pour l’aéronautique et la construction navale. Un signal fort, dans le contexte de guerre commerciale avec les américains.

Le département américain du Commerce a notamment interdit aux sociétés américaines de vendre des composants à l'équipementier télécoms chinois ZTE pour une durée de sept ans pour avoir enfreint les termes des sanctions économiques imposées à l'Iran. A Pékin, le ministère chinois du Commerce a indiqué qu'il suivrait de près les développements de l'affaire et qu'il se tiendrait prêt à réagir pour protéger les intérêts des entreprises chinoises. De son côté, la Chine pourrait entraver l'acquisition de NXP par Qualcomm, a annoncé le ministère chinois du Commerce.

Nous avons également appris que Nokia avait décidé  de jeter l'éponge dans le domaine de la santé connectée. Le finlandais s’apprête en effet à se séparer de Withings, jeune société française installée à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), spécialisée dans la santée connectée. Selon plusieurs sources concordantes, des entreprises françaises, européennes ainsi que Google et Samsung seraient candidats pour la reprise de Withings. Le repreneur devrait néanmoins débourser une somme bien inférieure aux 170 millions d’euros versés par Nokia en 2016.

Enfin, soulignons que les tensions sur les délais d'approvisionnement touchent maintenant les composants passifs. Elles perturbent la production de grands sous-traitants de Taïwan, avec des répercussions jusque dans les livraisons de certains de clients importants, et d’éventuelles hausses de prix sur le marché final, rapporte le quotidien en ligne taïwanais Digitimes.

Publié dans Editos

Actuellement, les groupes étrangers qui investissent dans l’automobile en Chine ne peuvent pas posséder plus de 50% de leur filiale. Ce plafond sera supprimé dès cette année pour la production de véhicules électriques et hybrides.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la confirmation de la poursuite de la croissance du marché européen des semi-conducteurs. Il a atteint 3,429 milliards de dollars en février, en hausse de 21,7% par rapport à la même période de l'an passé, selon les données du WSTS. La progression est de 0,9% par rapport à janvier. Pour le 2è mois consécutif, l'Europe est la seule région du monde à enregistrer une croissance d'une mois sur l'autre. Les ventes mondiales de semi-conducteurs ont, quant à elles, atteint 36,754 milliards de dollars en février, en baisse de 2,2% par rapport à janvier et en hausse de 21% par rapport à février 2017.

A retenir également, l'avancée de la réglementation française dans le domaine de la voiture autonome. Les tests seront facilités. Le président de la République, Emmanuel Macron, l'a annoncé en même temps que sa stratégie pour le développement de l'intelligence artificielle. D'ici 2019, un cadre législatif sera prêt pour permettre l'expérimentation de véhicules sans conducteur de niveau 4, c'est-à-dire d'autonomie quasi totale. Et d'ici 2022, un cadre de régulation permettant la circulation des véhicules autonomes sera mis en place.

Dans l'actualité de la semaine passée, les Etats-Unis et la Chine ont relancé la guerre économique qui rejaillit du même coup sur l'industrie électronique. Les Etats-Unis ont proposé d'imposer des droits de douane de 25% sur des produits fabriqués en Chine pour une valeur globale d'importation d'au moins 50 milliards de dollars (le chiffre de 100 milliards de dollars a même été évoqué), en privilégiant particulièrement les produits de haute technologie, dont bien évidemment les semi-conducteurs, mais aussi des produits grand public comme les téléviseurs ou les appareils électroménagers, ou encore les produits professionnels comme les appareils médicaux.

Enfin, dans l'actualité des entreprises, il faut noter que Intel devrait se séparer de Wind River, le projet du français Alpha MOS, fabricant d’instrumentation analytique sensorielle (nez, langues et yeux électroniques) à usage industriel, de lancer une augmentation de capital, et une levée de fond de 50,6 M$ pour Si-Five, spécialiste californien des coeurs de processeurs RISC-V.

Publié dans Editos

Les Etats-Unis visent pas moins de 1300 lignes de produits pour essayer de forcer la Chine à changer ses pratiques en matière de propriété intellectuelle. La Chine a déclaré qu'elle riposterait pas des mesures analogues le cas échéant.

Publié dans Vie de la profession
19 novembre 2019
18 novembre 2019
17 novembre 2019
15 novembre 2019
14 novembre 2019

Embarqué
KONTRON INTRODUIT UNE NOUVELLE FAMILLE DE MACRO-COMPOSANTS La société Kontron GmbH représentée en France par Steliau Technology introduit une nouvelle famille [...]
Pour communiquer sur vos produits,
al.rouaud@electroniques.biz - 01.53.90.17.15

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter
19/11/2019 - 19/11/2019
Les Assises de l'Embarqué
19/11/2019 - 22/11/2019
Milipol
26/11/2019 - 28/11/2019
Trustech
05/12/2019 - 08/12/2019
Healthcare Expo Taiwan
11/12/2019 -
Congrès MediSpace 2019