Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par la tenue de l'évènement "Orange Business Summit" au cours duquel Orange a présenté sa stratégie 5G pour les entreprises. L'opérateur a réuni à cette occasion plus de 1000 entreprises clientes. Son ambition est de développer avec elles les usages futurs de la 5G car "ce saut technologique annonce une véritable transformation des business models pour toutes les entreprises, dans tous les secteurs d’activités", souligne Orange. "Pour profiter de ses opportunités, les entreprises doivent anticiper sans attendre leurs cas d’application, et nous, opérateurs, devons être pleinement mobilisés pour les accompagner et développer les solutions qui répondront à leurs besoins. L’histoire de la 5G doit s’écrire ensemble", a déclaré le P-dg du groupe, Stéphane Richard.

Parmi les autres actualités importantes de la semaine écoulée, nous retiendrons l'annonce de l'implication de Thales dans le programme franco-allemand de système de combat aérien du futur (Scaf), lancé à l'été 2017. Le Scaf doit fournir aux deux pays les successeurs de leurs avions de chasse respectifs mais également des drones et missiles, l’ensemble formant un système intégré. Il inclut également Airbus Defence and Space, Dassault Aviation et Safran.

Sur le front des circuits 5G pour smartphones, Qualcomm et Apple ont finalement trouvé un terrain d'entente et abandonné toutes procédures judiciaires, y compris celles impliquant les fournisseurs d'Apple. Conséquence directe de cet acccord : Intel décide d'abandonner ses activités en circuits modems pour smartphones 5G. L'américain continuera d'honorer les commandes de modems 4G, mais ne lancera pas sa gamme de circuits 5G prévue initialement pour l'an prochain.

A noter aussi deux opérations de cessions-acquisitions : Nexeya vend ses activités non spatiales au groupe allemand Hensoldt, et Qorvo acquiert Active-Semi International.

Enfin, dans le domaine de l'automobile, l'Europe va imposer de nouveaux équipements pour réduire les accidents de la route à partir de mai 2022 tandis que Ford rejoint PSA dans le camp des sceptiques au sujet de l'avénement rapide du véhicule autonome, avouant avoir trop optimiste sur la date de leur arrivée que tous les constructeurs prévoyaient en 2020 il n'y a pas si longtemps.

 

Publié dans Editos

Le Scaf doit fournir aux deux pays les successeurs de leurs avions de chasse respectifs mais également des drones et missiles, l’ensemble formant un système intégré. 

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la conclusion du rachat de Gemalto par Thales après 15 mois de démarches auprès de toutes les autorités compétentes. Grâce à cette acquisition réalisée pour 4,8 milliards d'euros, Thales porte son chiffre d’affaires à 19 milliards d’euros, sa R&D autofinancée à 1 milliard d’euros par an et ses effectifs à 80000 personnes réparties dans 68 pays. Ses compétences couvriront un très large champ d'applications, depuis les logiciels au traitement des données en passant par la connectivité, les réseaux et la prise de décision en temps réel.

Autre information essentielle à retenir dans l'actualité de la semaine passée, la baisse du marché mondial s'accentue fortement en semi-conducteurs selon les statistiques du WSTS. A l'échelle mondiale, les ventes de semi-conducteurs ont atteint 32,864 milliards de dollars, en baisse de 7,3% par rapport au mois précédent. Par rapport à février 2018, les ventes de semi-conducteurs accusent une baisse de 10,6%. Depuis le début de l'année, c'est-à-dire sur deux mois seulement, le repli est de de 12,3% au niveau mondial. Le marché européen des semi-conducteurs a, quant à lui, enregistré une baisse de 3% en dollars (mais une hausse de 3,4% en euros) par rapport à février 2018.

L'INPI a publié son palmares annuel des déposants de brevets en France. Plus de 1000 demandes de brevets ont été déposées par Valeo et PSA, Soitec est en tête du top 10 dans la catégorie ETI et Supergrid Institute domine le classement des déposants dans la catégorie PME. Parmi les 50 premiers déposants de brevets de l’édition 2018 du palmarès des déposants de brevets auprès de l’INPI, figurent les principaux groupes industriels français qui investissent dans l’innovation, mais aussi 12 organismes de recherche publique, 11 entreprises étrangères et 2 entreprises de taille intermédiaire.

Autre classement, celui des 50 premiers sous-traitants mondiaux en électronique en 2018 établi par la newsletter américaine MMI (Manufacturing Market Insider), avec la présence de quatre groupes français : Asteelflash (21è), All Circuits (44è), Eolane (45è) et Lacroix Electronics (46è).

Enfin, notons que Cap'Tronic a accompagné plus de 3300 entreprises en 2018, que Bosch Mondeville a été labellisé « Vitrine industrie du futur » et que Emitech a acquis EMC.

Publié dans Editos

Du développement de logiciels au traitement des données en passant par la connectivité, les réseaux et la prise de décision en temps réel, le nouveau Thales couvrira l’ensemble de la chaîne de décision critique dans un monde ultra connecté de plus en plus vulnérable.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par le bouclage de l'offre d'achat de Thales sur Gemalto. Il se sera écoulé plus d'un an entre l'annonce de l'OPA de Thales et la clôture de l'opération. La proposition d'achat de Thales fait suite à une OPA hostile du groupe Atos sur Gemalto. En cas de rachat total des actions de Gemalto par Thales (ce qui est l'objectif des deux groupes), le montant de l'acquisition sera de 4,76 milliards d'euros. Parmi les grandes annonces de la semaine écoulée, nous retiendrons également l'accord portant sur l'achat par la Chine de 300 Airbus pour un montant de plus de 30 milliards de dollars.

Nous avons appris que l'Etat se désengage financièrement du programme Cap'Tronic pour 2020. Il a décidé de transmettre aux régions la responsabilité d'accorder des subventions à ce programme. Selon nos informations, d'autres programmes industriels subiront des suppressions ou des réductions de financement de la part de Bercy en 2020. Plusieurs financements du FUI (Fonds unique interministériel) seraient touchés par cette mesure.

Dans le domaine de l'automobile, l'Europe veut rendre obligatoires des dispositifs de sécurité sur les véhicules à partir de 2022, notamment un dispositif d'avertissement en cas de somnolence ou de distraction du conducteur, l'adaptation intelligente de la vitesse, la sécurité en marche arrière assurée par caméra ou capteurs, et l'enregistrement de données en cas d'accident (« boîte noire »), afin de réduire le nombre de morts sur les routes.

La voiture autonome, que de nombreux constructeurs nous promettaient pour 2020, ne sera pas sur les routes l'an prochain (mis à part les expérimentations qui, bien sûr, se poursuivront, et la mise en service de navettes et de robots-taxis). Le groupe PSA a jeté un froid par la voix de son P-dg, Carlos Tavares, en étant le premier constructeur à annoncer qu'il n'irait pas au delà du niveau 3 en matière de véhicules autonomes, en tout cas pas à courte ou moyenne échéance. Il ne développera donc pas de fonctionnalités capables de déléguer au véhicule la prise en charge de la sécurité (niveau 4), et encore moins de le rendre totalement autonome (niveau 5).

Dans le domaine des composants, notons que selon une étude de la société d'analyse IHS Markit, les ventes mondiales de mémoires Dram pourraient chûter de 22% en 2019 pour atteindre 77 milliards de dollars. En cause : une surproduction qui devrait perdurer au moins jusqu'au troisième trimestre. Par ailleurs, deux transactions importantes ont eu lieu en semi-conducteurs : l'acquisition de Quantenna Communications par ON Semiconductor pour plus d'un milliard de dollars, et la finalisation du rachat d'IDT par Renesas.

Publié dans Editos

Toutes les conditions relatives à cette offre ont été satisfaites, permettant de boucler l'opération, viennent d'annoncer Thales et Gemalto dans un communiqué. En cas de rachat total des actions de Gemalto par Thales (ce qui est l'objectif des deux groupes), le montant de l'acquisition sera de 4,76 milliards d'euros. Mais Gemalto est dès à présent intégré au groupe Thales.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par une actualité riche en matière de coopération à l'échelle européenne. A noter tout d'abord que les institutions de l'Union européenne sont parvenues à un accord politique partiel sur « Horizon Europe », le futur programme de recherche et d'innovation de l'Union européenne sur la période 2021-2027. « Horizon Europe », s'il est accepté en l'état, sera le programme de recherche et d'innovation le plus ambitieux jamais entrepris en Europe dans le but de maintenir l'Union européenne à la pointe de la recherche et de l'innovation mondiales, affirme la Commission.

Deuxième annonce importante pour l'industrie européenne : la Commission vient d'adopter des programmes de travail pour cofinancer des projets industriels de défense communs durant la période 2019-2020, pour une enveloppe de 500 millions d'euros. Un montant supplémentaire de 25 millions d'euros a été affecté à l'appui aux projets de recherche collaboratifs dans le domaine de la défense en 2019, avec le lancement d'appels à propositions lancés.

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée que Thales va piloter le projet de l'Union européenne sur les technologies de géorepérage des drones avec l’aide des compétences transversales d’Aeromapper, AirMap, Atechsys, Airmarine et SPH Engineering.. Face à l’augmentation future du trafic de drones, l’entreprise commune Sesar (Sesar JU) apportera sa contribution à l’initiative de la Commission européenne « U-space » à travers des activités de R&D de nouveaux services pour une intégration sûre, efficace et sécurisée des drones dans l’espace aérien.

Enfin, pour terminer ce tour d'horizon de l'actualité sur les coopérations européennes, 2 milliards d'euros seront dépensés pour accélérer la mise en place du Conseil européen de l'innovation (CEI). Le but du CEI est de passer des découvertes scientifiques européennes à des entreprises capables de se développer rapidement. Le CEI, actuellement en phase pilote, deviendra une réalité à partir de 2021 dans le cadre du prochain programme de l'Union européenne pour la recherche et l'innovation « Horizon Europe ».

Publié dans Editos

Face à l’augmentation future du trafic de drone, l’entreprise commune Sesar (Sesar JU) apporte sa contribution à l’initiative de la Commission européenne « U-space » à travers des activités de R&D de nouveaux services pour une intégration sûre, efficace et sécurisée des drones dans l’espace aérien. Thales pilotera le projet, avec l’aide des compétences transversales d’Aeromapper, AirMap, Atechsys, Airmarine et SPH Engineering.

Publié dans Vie de la profession

Les deux groupes anticipent une finalisation de l’offre avant la fin du mois de mars.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la publication de plusieurs études et statistiques sur les marchés des semi-conducteurs et de la 5G. Le marché mondial des semi-conducteurs pourrait chuter de 3% en 2019 selon le WSTS, après une croissance de 13,7% en 2018. La principale cause de cette baisse serait due aux mauvaises performances du marché des mémoires qui devrait chuter de 14,2% en 2019.

Acsiel a pour sa part indiqué que le marché français des semi-conducteurs a nettement moins progressé que le marché mondial en 2018 avec une hausse de 0,9% en euros, à 1887 M€, et de + 5,5% en dollars à 2230 M$. Cependant, l’année 2018 s’est conclue sur une note positive pour le marché français des semi-conducteurs avec la plus forte croissance trimestrielle enregistrée depuis le quatrième trimestre 2016 : le marché total (incluant l’ensemble des ventes directes des fabricants de semi-conducteurs aux intégrateurs et de leurs distributeurs) a crû de 7,6% en euros par rapport au trimestre précédent, à 484 M€, et de 0,4% par rapport au quatrième trimestre 2017.

Concernant le marché de la 5G, il devrait représenter 15% de l'industrie mondiale de la téléphonie mobile d'ici 2025, selon un rapport de la GSMA (association qui représente près de 800 opérateurs et constructeurs de téléphonie mobile à travers 220 pays dans le monde), publié à l'occasion du Mobile World Congress de Barcelone. A ce stade, la 5G devrait représenter environ 30% des connexions sur des marchés tels que la Chine et l'Europe, et environ la moitié du total aux Etats-Unis. La 4G continuerait à enregistrer une forte croissance au cours de cette période, représentant près de 60% des connexions mondiales d’ici 2025 - contre 43% l’an dernier. Le nombre de connexions IoT mondiales triplerait pour atteindre 25 milliards d’ici 2025, tandis que les recettes mondiales tirées de l’IoT quadrupleraient pour atteindre 1100 milliards de dollars.

A noter également dans l'actualité de la semaine écoulée, la décision de SK Hynix de dépenser 107 milliards de dollars dans la construction de 4 usines de mémoires, l'embauche de 5500 personnes dans le monde par Thales, la levée de fonds de Primo1D, start-up qui intègre une puce RFID dans un fil textile, à laquelle ont participé Michelin et BNP, et les 150 M€ supplémentaires pour les « projets structurants » dans le cadre du programme des investissements d'avenir.

Publié dans Editos
Page 1 sur 10
21 mai 2019
20 mai 2019
19 mai 2019
17 mai 2019
16 mai 2019
15 mai 2019

Composants
ZOOM SUR LE MODULE UBLOX ZED F9P ! Conçu dans un format compact, le module ZED-F9P est équipé de la nouvelle génération de chipset [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter