Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par la publication par le WSTS (World Semiconductor Trade Statistics) du bilan chiffré de l'année 2019 en semi-conducteurs. Les ventes mondiales de l'industrie des semi-conducteurs se sont élevées à 412,1 milliards de dollars en 2019, soit une baisse de 12,1% par rapport à 2018. Les ventes du quatrième trimestre, à 108,3 milliards de dollars, étaient de 5,5% inférieures à celles du quatrième trimestre de 2018, mais de 0,9% supérieures à celles du troisième trimestre de 2019, selon le WSTS dont les données sont relayées par la SIA (Semiconductor Industry Association), le syndicat américain de l'industrie des semi-conducteurs. 

Du côté de la consommation de semi-conducteurs, Gartner a révélé qu'Apple a pris la première place parmi les clients mondiaux des semi-conducteurs en 2019, avec 8,6% du marché mondial devant Samsung qui a chuté au deuxième rang avec 8% de part de marché. Les principaux fabricants d'équipements (OEM) ont réduit leurs dépenses en semi-conducteurs en 2019, en raison de la baisse des prix des mémoires. « Les membres du top cinq n'ont pas changé en 2019, mais tous ont diminué leurs dépenses de semi-conducteurs en 2019 », a déclaré Masatsune Yamaji, analyste principal chez Gartner. 

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, la levée de fonds de 100 M€ réalisée par Kinéis, fournisseur français de connectivité globale, créé en 2019 par essaimage de CLS. il  dispose déjà de 8 satellites opérationnels et devient le premier acteur de connectivité spatiale IoT à financer son développement, de la construction de sa constellation au lancement de ses 25 nanosatellites, prévu pour 2022, en passant par le développement de son segment sol. Il a reçu le soutien de nombreux grands groupes et institutions bancaires. Ont participé à cette levée de fonds, CLS, le Cnes, Bpifrance, via le fond Sociétés de projets industriels (SPI), financé par le Programme d’investissements d’avenir et la Banque européenne d'investissement, l’Ifremer, Thales, Celad, BNP Paribas Développement, Hemeria et d’autres partenaires industriels et financiers.

Enfin, il faut souligner le lancement d’une usine pilote de fabrication de batteries européennes pour véhicules électriques par les groupes Total et PSA, l'investissement de Bpifrance dans le projet Symbiose de Lacroix Group à travers le fonds SPI, l'acqjuisition d'Ingenico par Worldline pour 7,8 milliards d'euros en numéraire et en actions, et l'ouverture du premier laboratoire industriel commun en intelligence artificielle par EDF, Thales et Total.

Publié dans Editos

Ce laboratoire situé dans les locaux d’EDF Lab Paris-Saclay (à Palaiseau), développera une IA de confiance au service des systèmes critiques industriels, et permettra aux trois groupes, de renforcer leur coopération avec l’écosystème de Saclay.

Publié dans Vie de la profession

Les groupes Total et PSA saluent le soutien des autorités françaises, allemandes et européennes à ce projet qui recevrait près de 1,3 milliard d’euros de soutiens publics au cours de son développement dans le cadre d’un projet IPCEI autorisé par la Commission européenne.

Publié dans Vie de la profession

SCAI mobilisera des forces dans la science des données, le calcul haute performance et dans l’intelligence artificielle en mathématiques, informatique et robotique ainsi qu’en climatologie et biodiversité, en santé, en économie et en humanités numériques. Il s’appuiera sur des partenariats industriels, au premier rang desquels Atos, Thales et Total.

Publié dans Vie de la profession

Deux axes de travail seront ainsi privilégiés : le numérique, en particulier l'intelligence artificielle, et la gestion de l'énergie bas carbone dans une perspective de développement durable et responsable.

Publié dans Vie des entreprises

Avec près de dix mille bornes gérées par sa plateforme de services, G2mobility est présent principalement au sein des collectivités publiques et des entreprises.

Publié dans Vie des entreprises

Le chimiste Atotech réalise un chiffre d’affaires de l’ordre d’un milliard d’euros et devrait, cette année, annoncer un EBITDA de quelque 250 M€.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par l'annonce du lancement, début juin, d'une OPA amicale de Total sur Saft pour un montant de 950 millions d'euros. Les valeurs sûres de l'industrie française sont également à aller chercher du côté de l'automobile avec un marché en constante progression et du côté de l'Internet des objets avec le français Sigfox qui a annoncé le déploiement de son réseau dans 100 villes américaines.

A noter aussi dans l'actualité de la semaine passée le démarrage de la fabrication pour le sous-traitant Asteelflash dans une nouvelle usine de La Soukra, en Tunisie, occupant une surface de 10500m2, ainsi que la poursuite de la collaboration entre le CEA-Leti et Intel et, enfin, le lancement de cinq projets Minalogic financés dans le cadre du 21è appel à projets des pôles.

Publié dans Editos

"L'adossement de Saft à Total permettra de devenir le fer de lance du groupe dans le secteur du stockage de l'électricité", indispensable à l'essor des énergies renouvelables, a déclaré le P-dg de Total, Patrick Pouyanné.

Publié dans Vie des entreprises
26 mai 2020
25 mai 2020
24 mai 2020
20 mai 2020
19 mai 2020
18 mai 2020
17 mai 2020
15 mai 2020

Test et mesure
Kit Pédagogique passif hyperfréquence EDUCTIKA La mallette EDUCTIKA s’adresse aux étudiants et aux enseignants en électronique de l’enseignement [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter
Pas d'événement