L'avion Du Futur Sera Plus Propre, Plus Sûr Et Plus Performant

Le 01/01/2013 à 13:00  

L'Europe considère que l'aéronautique reste stratégique et lui consacre une part importante de son budget deR&D. Parmi les thèmes prioritaires, figurent en premier lieu la sécurité, un plus grand respect de l'environnement et le développement de l'avion «plus électrique» qui permettra une diminution de la consommation de carburant.

A lors que le succès du secteur aéronautique ne se dément pas en Europe avec de très bons résultats et des perspectives d'embauches pour des groupes tels qu'Airbus, Safran, Dassault Aviation et Thales, ce sont les pays émergents, et notamment l'Asie, qui tirent la croissance des grands acteurs du transport aérien. De grandes compagnies aériennes européennes ont en effet subi de graves difficultés au cours des derniers mois. Aussi, pour assurer leur compétitivité à long terme, les avionneurs et leurs équipementiers devront tenir compte de ce déplacement des marchés. Selon la Commission européenne, la moitié du trafic mondial supplémentaire sera, au cours des 20 prochaines années, à destination ou en provenance de la région Asie-Pacifique qui deviendra, avec une part de marché de 38%, le leader mondial du trafic aérien d'ici à 2030. L'électronique européenne aura une carte à jouer en misant sur ses forces et son savoir-faire dans le domaine de l'électronique embarquée, de l'électronique de puissance et de la biotechnologie, souligne le cabinet Décision. Selon ce dernier, l'électronique représente 6 % du coût d'un avion civil du type A320 (soit 3,7 millions d'euros) et 10% d'un avion comme l'A380 (soit 20 millions d'euros), et la croissance annuelle moyenne de l'électronique dédiée à l'aéronautique serait supérieur à 6 % selon Décision.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.