L’industrie allemande des circuits imprimés broie du noir

Le 04/09/2003 à 0:00 par La rédaction

L’industrie allemande du circuit imprimé perd son optimisme. En effet, alors que les acteurs de ce secteur pressentaient une reprise au printemps, force est de reconnaître que les dernières informations publiées par la division circuits imprimés du syndicat professionnel Zvei réduisent à néant tout espoir à court terme : sur le marché allemand du circuit imprimé, le rapport prises de commandes sur facturations est ainsi retombé en juin quasiment à son niveau le plus faible de l’an passé. En s’établissant à 0,84, il accentue à nouveau une baisse entamée depuis plusieurs mois. Sur les six premiers mois de 2003, les commandes et les facturations affichent une croissance nulle par rapport au premier semestre 2002. Une situation qui entraîne encore de nombreuses restructurations et autres fermetures d’usines avec leur lot de licenciements. Dernier en date, le fabricant STP, issu de l’activité circuits imprimés d’IBM filialisée au milieu des années 1990 puis rachetée par le groupe allemand de tricoteuses Mayer, un de ses clients, vient d’être liquidé. Il y a quelques années, STP figurait encore parmi les six à huit premiers fabricants en Allemagne.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.