La consommation des processeurs embarqués passe sous haute surveillance

Le 01/03/2003 à 0:00 par Hélène Trézéguet

Le but est d’augmenter l’autonomie des appareils nomades et dans un même temps leurs performances. Pour cela, le contrôle du moindre watt s’est perfectionné côté processeur, parfois jusqu’à inclure le circuit de gestion d’alimentation du système. Un système qui tend à tenir dans un seul boîtier par souci d’économie.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.