Les lignes bougent en Europe pour l’industrie électronique

Le 05/07/2021 à 0:00 par La rédaction

LA PANDÉMIE A REMIS AU CENTRE DU DÉBAT PUBLIC LES ENJEUX DE SOUVERAINETÉ, NOTAMMENT SUR LE SECTEUR DU NUMÉRIQUE. L’ACCÉLÉRATION DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE NECESSITE UNE INDUSTRIE ÉLECTRONIQUE FORTE SUR LE TERRITOIRE EUROPÉEN.

L’affaiblissement de l’industrie électronique en Europe préoccupe les gouvernements depuis plusieurs années. Déjà en 2010, l’objectif de doubler la production de semiconduc-teurs avait été formulé. Ce but n’avait pas été atteint.

Aujourd’hui, il existe une vraie ouverture pour l’Europe afin de reprendre une place plus importante dans la production mondiale de composants électroniques. Récemment, le cabinet de conseil et d’études Décision a publié un rapport commandé par l’IPC, une association qui regroupe des fabricants d’équipements d’origine, de circuits imprimés et des assembleurs de cartes électroniques. L’étude s’intitule « Digital Directions, Greener Connections : An industrial policy report on european electronics manufacturing » (Direction numérique, verdissement des liens : rapport sur la politique industrielle de la filière électronique en Europe) et souligne la croissance des secteurs dits embarqués dans lesquels l’Europe a une forte productivité, par rapport aux secteurs « pour le consommateur ». Les téléphones, les ordinateurs personnels, l’audio et la vidéo ainsi que les appareils électroménagers font partie de cette dernière catégorie alors que le domaine de l’embarqué recouvre les systèmes industriels et les robots, l’automobile, l’aérospatial, les télécoms, la santé et l’informatique professionnelle (avec les serveurs et les supercalculateurs). Sur le Vieux Continent, les systèmes embarqués représentent 85 % de la production électro-nique. Au niveau mondial, en 2018, l’Europe possédait 22 % des parts de marché pour le secteur de l’embarqué alors qu’elle plafonnait à 6 % pour les autres secteurs. Cette même année, pour la première fois, la production mondiale de systèmes électroniques pour les secteurs embarqués a dépassé celle destinée aux consommateurs. De plus, ces systèmes embarqués ont un rôle à jouer dans la transition numérique et écologique. Les véhicules électriques, l’Internet des objets industriels, la santé connectée sont autant de domaines qui profiteront de l’électronique embarquée.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.