Réparation : la mort de Ditek

Le 04/09/2003 à 0:00 par La rédaction

Le tribunal de commerce de Dinan a prononcé la liquidation judiciaire de Ditek, PME bretonne spécialisée en réparation (téléphones, imprimantes, fax, appareils de monétique) placée en redressement judiciaire en avril dernier. Les 257 salariés répartis sur les sites de Fougères, Montauban, Quévert, Granville et Courcouronnes sont licenciés. En outre, les cinquante personnes basées à Granville ont découvert que seules deux d’entre elles étaient déclarées à l’Urssaf, aux caisses de retraite… En effet, leur patron ne versait pas les cotisations prélevées aux caisses concernées. Il fait l’objet de poursuites judiciaires.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.