La pénurie de semi-conducteurs affecterait l’automobile jusqu’en 2023

Le 24/09/2021 à 10:04 par Alicia Aloisi

Les sociétés d’analyse ne sont pas optimistes sur l’avenir de l’industrie automobile, qui reste affectée par la crise des semi-conducteurs. En effet, IHS Markit prévoit que l’année 2021 sera seulement légèrement meilleure que 2020 avec une croissance de 1,6%, et non pas 8,5%, comme le cabinet l’avait annoncé précédemment. En 2021, les ventes devraient être de 75,8 millions de véhicules et de 82,6 millions en 2022. La société AlixPartners va dans le même sens et prédit que 7,7 millions de véhicules ne seront pas produits à cause de la pénurie, cette année. Au total, la perte pour l’industrie automobile s’élèverait à 210 milliards de dollars cette année. Cette estimation est revue à la hausse par rapport à celles effectuées précédemment par AlixPartners, qui estimait en janvier que la perte serait de 61Md$ et en mai qu’elle s’élèverait à 110Md$. Ainsi, le retour à la normale, espéré pour 2022, ne reviendrait pas avant 2023 pour l’industrie automobile.