Alciom s’équipe du logiciel de simulation électromagnétique Feko d’Altair

Le 12/05/2017 à 7:05 par Didier Girault
Altair

La diversité des simulations permises par la vaste panoplie de modèles de calcul de Feko répond parfaitement à la diversité des antennes des projets étudiés par Alciom.

Alciom, une société de recherche sous contrat (SRC) spécialiste des signaux mixtes, vient de se doter du logiciel de simulation électromagnétique Feko de la société Altair, qui est destiné à la simulation des antennes.
Chez Alciom, Feko complète une panoplie conséquente d’outils d’optimisation et de mesure d’antennes – notamment une chambre anéchoïde – qui a permis la mise au point de « plusieurs dizaines d’antennes spécifiques ».

Feko va faciliter la prise en compte de l’environnement proche de l’antenne : « une antenne intégrée à un objet porté près du corps n’est pas conçue de la même manière qu’une antenne installée sur un toit », rappelle Robert Lacoste, le fondateur d’Alciom.
Dans la pratique, la difficulté se fait jour quand il faut penser l’intégration de l’antenne dans le matériel. En effet, si les objets sont toujours miniaturisables, il en va autrement de l’antenne dont les dimensions sont imposées par les lois de la physique (les dimensions de l’antenne sont liées à la longueur d’onde à recevoir et/ou à émettre).
En outre, les nouveaux réseaux longue distance basse consommation (LoRa, Sigfox) nécessitent des performances d’antennes très supérieures à ce que requièrent des transmissions via Bluetooth.

D’où la décision d’Alciom d’acquérir un logiciel haut de gamme de simulation électromagnétique 3D. Le choix s’est porté sur Feko d’Altair car « Feko offre une très grande souplesse, adaptée à la diversité des projets menés par Alciom ». Feko prend ainsi en charge des antennes de tailles très diverses.
L’an passé, Alciom a réalisé un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros en hausse de 35% par rapport à 2015.