Capacité de production de semi-conducteurs : les pays asiatiques dominent

Le 22/06/2021 à 6:52  

L'association européenne des fabricants de semi-conducteurs (ESIA) a publié un document retraçant l'évolution des capacités de production de puces en fonction des grandes régions du monde depuis 1995.

Si les pays asiatiques s'imposent sur le marché mondial des semi-conducteurs, il y a de grandes disparités entre eux. La Chine, Taïwan et la Corée du Sud ont augmenté de 10 à 12 points leurs capacités de production entre 1995 et 2015.
La Chine, qui partait avec une capacité de production mondiale quasi inexistante en 1995 (1,7%), présente la plus forte augmentation avec 14,4% en 2015. De même, Taïwan et la Corée du Sud détiennent respectivement 18,8% et 18,4% des capacités de production de puces en 2015 contre 6,3% et 8,8% en 1995.
En revanche, la baisse du Japon est impressionnante. Le pays a perdu plus de la moitié de sa capacité de production en 20 ans. Il est passé de 40,2% en 1995 à 18,5% en 2015.

De même, les États-Unis sont sur la pente descendante avec 12,6% des capacités de production en 2015 contre 26,1% en 1995.

Au niveau européen, la capacité de production de semi-conducteurs est relativement stable sur cette même période. Elle est passée de 10,1% en 1995 à 9,4% en 2015.