Les circuits intégrés logiques ont constitué la part majeure du marché chinois des circuits intégrés en 2020

Le 22/02/2021 à 10:27 par Arnaud Pavlik

Le cabinet de conseil IC Insights a publié le cru 2021 du rapport McClean. L’analyse indique notamment que la Chine, le plus grand marché de circuits intégrés au monde depuis 2005, a vu sa part de marché augmenter de 9% en 2020 totalisant 143,4 milliards de dollars.

D’après le dernier rapport McClean du cabinet de conseil américain IC Insights, les ventes de circuits intégrés ont représenté 143 milliards de dollars (118 milliards d’euros) sur le marché chinois. Elles correspondent à une hausse de 9% par rapport à l’année 2019. IC Insights estime que 60% (86 milliards de dollars, ou 71 milliards d’euros) de ce marché total ont été intégrés dans un système électronique qui a été exporté, tandis que 40% (57,4 milliards de dollars, ou 47,4 milliard d’euros) a été utilisé dans des systèmes qui sont restés sur le sol chinois.

Côté segmentation, représentant 26% (37,5 milliards de dollars, soit 31 milliards d’euros) du marché local en 2020, les ventes de dispositifs logiques devraient, selon IC Insight, demeurer le plus grand segment de produits de circuits intégrés de Chine d’ici 2025, avec un taux de croissance annuel  de 10,5%. Le second segment  concerne les microprocesseurs dont les ventes, incluant celles des processeurs pour applications spécifiques, ont atteint 32,7 milliards de dollars (soit 27 milliards d’euros) en 2020 (+12%), tirées par les fortes ventes mondiales de smartphones, ainsi que par la hausse des ventes de systèmes informatiques. Troisième plus grand marché en 2020, avec une part de 19%, les mémoires Dram. Combinées avec les mémoires Nand, elles représentaient 30% du marché chinois total des circuits intégrés, ce qui entretient le souhait de créer une quantité croissante de production locale de mémoires.

Malgré son statut de premier acquéreur de circuits intégrés au monde, la Chine n’est pas un producteur majeur : seuls 15,9%, ont été produits localement en 2020. Les sociétés étrangères ayant des activités de fabrication de tranches (TSMC, Samsung, etc.) constituent toujours une grande partie de la production de circuits intégrés en Chine.