Wipro-NewLogic va fermer son site de Sophia Antipolis

Le 07/09/2009 à 11:11 par Philippe Schwartz

Ce site de R&D emploie actuellement 61 personnes, en majorité des ingénieurs. Wipro-NewLogic, né de la reprise en décembre 2005 de l’autrichien NewLogic spécialisé dans le développement de propriété intellectuelle semiconducteur pour les communications sans fil, par l’indien Wipro, va fermer son site de R&D de Sophia Antipolis. Selon des informations qui nous ont été communiquées par des employés du site (61 essentiellement des ingénieurs) qui ont souhaité garder l’anonymat, c’est le 22 juin dernier que la direction de l’entreprise a annoncé son plan de restructuration aux représentants du personnel. Même si des discussions sont en cours la fermeture pourrait intervenir le 8 octobre.
Le centre de R&D de Sophia Antipolis est spécialisé dans le développement de blocs d’IP pour intégration dans des systèmes sur une puce. Il a notamment mis au point l’un des tout premiers blocs d’interface compatibles avec le standard 802.11n. La fermeture du site pourrait signaler également la volonté de Wipro de se désengager du marché de la propriété intellectuelle semiconducteur.
Le coup est dur pour la région PACA qui a déjà vu de nombreux licenciements et fermetures de sites depuis le début de la crise.