Croissance annuelle de 18,3% pour le marché mondial de l’électronique imprimée de 2021 à 2026

Le 26/10/2021 à 11:30 par Arnaud Pavlik

Selon le cabinet d’études MarketsandMarkets, le marché mondial de l’électronique imprimée verra son taux de croissance annuel composé (TCAC) atteindre 18,3% entre 2021 et 2026, pour un volume de ventes passant de 9,9 milliards de dollars à 23 Md$. Cette croissance sera tirée par une demande accrue provenant notamment de l’industrie automobile et des transports (déjà majoritaires), mais également de l’électronique grand public, qui recherche des électroniques peu énergivores, minces et flexibles. Cette demande est aussi tirée par le développement des appareils intelligents et connectés, mais également par les « avantages de coût significatifs  » qu’apporte l’électronique imprimée.

Avec entre autres « une application simplifiée d’une variété d’encres et de colorants, qui sont très durables et flexibles », la sérigraphie dominait la majeure partie du marché de l’électronique imprimée en 2020. Cette technologie est la plus employée pour fabriquer les smartphones ou les ordinateurs portables. Elle est aussi utilisée dans le développement des capteurs et des cellules photovoltaïques (PV) favorisant « l’impression précise de lignes fines et épaisses sur des substrats ».

Durant cette période de prévision 2021-2026, le cabinet de conseil estime que le segment de l’éclairage remportera la palme du TCAC le plus élevé (donnée non mentionnée). L’électronique imprimée sera aussi davantage utilisée pour les appareils ménagers et l’éclairage automobile. La demande est réelle dans le monde pour un éclairage «  économique, personnalisé et économe en énergie » remplaçant avantageusement les lampes classiques (au tungstène, halogènes et fluorescentes), plus onéreuses. Une prise de conscience gouvernementale planétaire alimente également le développement des éclairages imprimés à base d’Oled. Des directives ont ainsi été dressées pour imposer un éclairage « éconergétique ».

L’Asie-Pacifique (APAC) devrait afficher le TCAC le plus élevé de 2021 à 2026. Elle représente la plus grande part du marché global de l’électronique imprimée, suivie des Amériques, de l’Europe, puis du reste du monde. Son adoption par la Chine, le Japon et la Corée du Sud est massive, grâce à ses « matériaux transparents, légers, flexibles et extensibles ». Enfin, des développements industriels et une concentration des activités manufacturières en Chine et au Japon dopent la croissance économique de l’APAC, créant un effet boule de neige vers l’électronique imprimée.