Cypress Semiconductor perd son CEO emblématique

Le 05/05/2016 à 16:33 par Frédéric Rémond

T.J. Rodgers cède les rènes du fabricant de semi-conducteurs qu’il avait fondé en 1982, mais continuera d’y diriger des projets technologiques.

Le fondateur et CEO de Cypress Semiconductor, T.J. Rodgers, vient de laisser sa place, et le fabricant américain de semi-conducteurs cherche activement un remplaçant, à la fois en interne et à l’extérieur. Durant cet intérim, ses fonctions seront partagées entre quatre des vice-présidents de la société.

T.J. Rodgers, 68 ans, restera au conseil d’administration de Cypress et dirigera certains projets technologiques. Il a expliqué ne plus vouloir “passer le plus clair de [son] temps immergé dans les petits détails de la gestion d’une entreprise de 7000 salariés”, et que l’équipe dirigeante lui avait fortement conseillé d’apporter du sang neuf dans l’entreprise. Connu pour son franc-parler et ses opinions tranchées sur le capitalisme et la méritocratie, T.J. Rodgers a passé près de 35 ans à la tête de Cypress.