Jean-Luc Maté devient président du comité Intercluster d’Eureka

Le 20/06/2014 à 12:36 par Jacques zzSUEAYGhcIE

Le comité Intercluster rassemble les clusters Eureka Acqueau, Catrene, Celtic Plus, Euripides², Eurogia2020, Itea3, MF.Ind, et le dernier-né, Métallurgie Europe. Ces clusters ont représenté cette année 750 M€ de R&D, soit environ 65% du montant des projets Eureka approuvés.

Jean-Luc Maté (2è à gauche sur la photo), président d’Euripides², le cluster Eureka dédié au développement, à l’intégration et à la fabrication de l’électronique professionnelle, a pris la présidence du comité Intercluster, à Bergen (Norvège) lors des réunions de clôture de la présidence norvégienne Eureka. La Suisse prendra, à son tour, la présidence d’Eureka pour un an, à partir de juillet 2014.

Le comité Intercluster rassemble tous les clusters Eureka : Acqueau (Eau), Catrene (Nanoélectronique), Celtic Plus (Télécommunications), Euripides² (Electronique professionnelle), Eurogia2020 (Energie), Itea3 (Logiciel embarqué), MF.Ind (Industrie manufacturière), et le dernier-né, le cluster Métallurgie Europe. Ces clusters ont représenté cette année 750 M€ de R&D, soit environ 65% du montant des projets Eureka approuvés.

Les clusters Eureka sont intégrés dans la gouvernance Eureka et garderont un rôle important dans la mise en œuvre de la nouvelle stratégie de ce programme de R&D approuvée à Bergen. Jean-Luc Maté sera le porte-parole de tous les clusters au cours de la nouvelle présidence suisse d’Eureka (2014-2015).

Cette nomination à un moment où la présidence suisse d’Eureka souhaite soutenir une feuille de route stratégique comprenant des actions majeures de développement pour les clusters. “Je suis convaincu que nous pouvons développer, tous ensembles, des plates formes produits, systèmes et services mettant en œuvre tous nos savoir-faire pour satisfaire les marchés de forte croissance. Ces actions transversales sont nécessaires pour trouver les nouveaux leviers de croissance et d’emploi, a déclaré Jean-Luc Maté.

Jean-Luc Maté est également vice-président en charge de la stratégie et du business développement de Continental Engineering Services pour la France et du nouveau segment mondial pour l’automobile, le ferroviaire et le naval.