Renesas Electronics annonce ses têtes de liste européennes

Le 01/04/2010 à 12:01 par Frédéric Rémond

Les Européens se taillent la part du lion dans les équipes dirigeantes du géant nippon sur le Vieux Continent. C’est officiel. Renesas Electronics, fruit de la fusion entre Renesas Technology et Nec Electronics, démarre officiellement son activité aujourd’hui. Le mastodonte nippon en a profité pour annoncer son équipe dirigeante au niveau européen. Robert Green, ancien président et CEO de Nec Electronics Europe ayant préalablement travaillé pour Philips Semiconductors puis Atmel, devient président et CEO de Renesas Electronics Europe, tandis que Tsutomu Miki, ancien président et CEO de Renesas Technology Europe, devient Chairman de la nouvelle entité européenne. Le siège européen de Renesas Electronics est basé au Royaume-Uni (Buckinghamshire), avec un centre opérationnel allemand à Düsseldorf qui chapeaute les autres
Rob Green                                                                sites européens du fabricant de circuits intégrés. Comme annoncé précédemment, la société est structurée en trois divisions : un groupe Business, chargé des différents débouchés (automobile, grand public et communication, industrie, microcontrôleurs et plateformes mobiles) et confié à des Européens, un groupe Engineering de recherche et développement et un groupe Corporate. Rob Green (notre photo) concède que la première tâche de Renesas Electronics consiste à mettre en oeuvre une structure de vente cohérente, qui rende la fusion relativement transparente pour les clients du fabricant.