La fabrication de mémoires perturbée par le confinement chinois

Le 05/01/2022 à 11:11 par Christelle Eremian

Le confinement de la ville chinoise de Xian pour cause de reprise épidémique du Covid-19 pourrait bien entraîner des perturbations dans la fabrication de puces mémoires. Il y a quelques jours, Samsung et Micron ont averti d’un possible retard dans l’approvisionnement en mémoires.
Les restrictions chinoises, entrées en vigueur au début du mois de décembre, ont déjà entraîné une réduction des effectifs sur le site de fabrication de Micron.
« Nous faisons appel à notre chaîne d’approvisionnement mondiale, y compris nos partenaires sous-traitants, pour aider à servir nos clients pour ces produits Dram. Nous prévoyons que ces efforts nous permettront de répondre à la plupart de la demande de nos clients, cependant il pourrait y avoir quelques retards à court terme alors que nous activons notre réseau », a déclaré l’Américain.

De son côté, Samsung va ajuster temporairement les opérations de son site de Xian pour les mémoires flash Nand. Cependant, cette usine fournit principalement des clients chinois, avec des expéditions très limitées à l’étranger. Samsung dispose tout de même de deux lignes de production à Xian pour fabriquer des flash Nand. Selon TrendForce, ces lignes de production représentent 42,5% de la capacité de production totale de Samsung concernant les mémoires flash Nand et 15,3% de sa capacité de production mondiale globale.

 

Copy link
Powered by Social Snap