Le sous-traitant Enics agrandit son usine chinoise de Suzhou

Le 13/09/2021 à 17:56  

Enics, sous-traitant suisse multisecteur, a annoncé l’expansion de la surface de son usine chinoise de Suzhou de près de 50% pour 2021. Elle répond à une demande accrue de la part de ses clients chinois et internationaux et intègrera un espace de stockage, de nouvelles chaînes d'assemblage et des testeurs de fonctions.

Afin de satisfaire une demande en augmentation de ses clients, le sous-traitant Enics accroît de 50% la surface au sol de son usine chinoise de Suzhou. Sa superficie atteindra plus de 22000 mètres carrés au total, d'ici la fin de l’année. Cette extension, mitoyenne du site de fabrication, concentrera un espace de stockage, de nouvelles chaînes d'assemblage ainsi que des testeurs de fonctions.   « Cette extension a un espace prêt à l'emploi et permet une augmentation rapide de notre capacité et une intégration en douceur avec nos opérations déjà existantes à Suzhou » , a expliqué la vice-présidente d'Enics, Jane Liu. Ce site de fabrication automatisé employant 500 salariés produit  « des services de fabrication électronique à haut volume avec l'introduction de nouveaux produits (NPI) et des services de développement de tests aux clients chinois et internationaux » .

La situation en Chine semble diamétralement opposée à celle en Suisse, dans l’usine de Turgi. En mai dernier, décision a été prise de transférer les activités de  fabrication de cette dernière vers d'autres sites européens d’Enics (notamment à Västerås, en Suède), vers 2022, ce qui impactera jusqu’à 110 employés. Ses activités existantes seront remplacées par un centre de développement commercial avec un service client pour les marchés germanophones, et du Centre et Ouest européen.

Rappelons qu’Enics (créé en 2004, mais dont les origines remontent aux années 1960) fait partie d’un groupe d’EMS. Enics AG est la société mère du groupe Enics et détient 100% de ses filiales Enics.